Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

les livres en français sur la Cw
Goto page: <  1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> LA GUERRE DE SECESSION ET LES MEDIAS -> LITTERATURE ET PRESSE ECRITE -> Livres en Français
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Nicolas-Jean
CORPORAL
CORPORAL

Offline

Joined: 08 Feb 2011
Posts: 50
Localisation: Nord
intérêt(s) pour la CW: histoire politique et militaire

PostPosted: Sat 7 May - 18:51 (2011)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Edité en 1991 chez Socomer (et donc trouvé à l'époque en maison de la presse), je conserve précieusement l'excellent "Gettysburg" de Marc Rolland.

Ca se lit tout seul et ça semble très bien documenté.

Je le relis de temps en temps, toujours avec le même plaisir.
Back to top
ccffpa
COMMANDANT SUPREME

Offline

Joined: 01 Feb 2010
Posts: 7,165
Localisation: 78
intérêt(s) pour la CW: tout !

PostPosted: Sun 8 May - 22:43 (2011)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

avis partagé , la description (en français )  la plus claire et la plus complète de la bataille de gettysburg que j'ai pu lire .
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

la bonne cause ? c'est celle pour laquelle on se bat !
Back to top
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Wed 5 Oct - 09:56 (2011)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

T-J wrote:
- Les Guerres Américaines. La Sécession . Traduction d'un ouvrage italien de Indro Montanelli et Mario Cervi. Editions Atlas1985.



Ce livre généraliste mais bien documenté (238 pages).
Je l'avais acheté lors de sa sortie en 1985, cela m'avait, à l'époque, couté un bras mais je ne regrette toujours pas, en revanche je l'ai chercher pour des amis chez les bouquinistes et sur internet : introuvable...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.


Last edited by Dr Feelgood on Sun 22 Jul - 09:08 (2012); edited 2 times in total
Back to top
Visit poster’s website
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Thu 16 Feb - 18:24 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

149 livres et BD en français sur la guerre de secession, il y a de tout, du bon et du moins bon.

http://www.babelio.com/livres-/guerre-de-secession/682
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
Mazarin
1st PRIVATE
1st PRIVATE

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 26
Localisation: Auvergne
intérêt(s) pour la CW: histoire, wargame

PostPosted: Sun 19 Feb - 19:59 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

oui elle est assez complète
Back to top
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Sun 26 Feb - 19:12 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Un léger rapport avec la civil war (on y retrouve le Lt Colonel (Général) Custer) ainsi que des anciens communards.
Je ne l'ai pas lu, c'est juste une info.

La couverture, pas terrible ...




Présenté par Polar Noir
Trois guerres pour Emma  
 

François Darnaudet 
Hors-série - Rivière Blanche - Black Coat Press - 2010
 
 

C’est sous des allures de roman-feuilleton que François Darnaudet nous fait le récit du parcours fictionnel de deux hommes et une femme qui se rencontrent durant le siège de Paris par les Prussiens en 1870, une toile de fond bien réelle.
Joseph Monroe, ouvrier lorrain, affilié aux moblots défendant Paris, est l’amant en titre de la très libre et belle  Emma, institutrice et socialiste convaincue, activiste soutenant les idées libertaires concernant la femme et son émancipation sociale. Dans la pagaille prérévolutionnaire et les combats permanents que livrent les divers corps d’armée aux abords de Paris sous la gouverne de hauts gradés incapables et défaitistes, un étudiant lorientais de la garde bretonne, Jean-Baptiste Gallenne, s’éprendra d’Emma alors qu’il la côtoie après avoir accepté l’aide de Joseph et d’être devenu assez vite son ami.
Dans l’atmosphère surchauffée de Paris, où se côtoient, et parfois s’affrontent,  révolutionnaires et partisans de la réaction bourgeoise qui voudraient empêcher le retour définitif de la République en France, la mort est omniprésente ; l’assassinat politique et l’élimination de militants actifs soutenant la cause du peuple ne faisant qu’accroître les tensions et les peurs.
Et c’est au milieu des agissements parallèles de certains services de police et de la sûreté de l’état, que sévit un étrange flic atrocement marqué au visage, traquant et éliminant sans pitié ceux qu’il croît mêlés à sa défiguration. Il aboutira sur les traces de Gueule de Chien, cet évanescent et dangereux tueur en série, suspecté être un gradé des forces spéciales ayant sévi durant la guerre du Mexique. Sanguinaire, dangereux et fou. L’horreur s’ajoutant au macabre et au sang de la guerre.
Le trio embarquant relations amoureuses, amitié et proximité intellectuelle, vivra sa vie de tourments et de véritable dangers, dangers qui s’exacerberont durant la Commune de 1871 qui, finissant dans un bain de sang et la chasse aux Rouges, le dispersera.
Ce sera sur les traces du Général Custer, redevenu colonel pour reprendre du service dans la chasse aux indiens, que nous retrouverons en 1876 les deux anciens amis mêlés avec l’US Cavalry à un épisode emblématique de la « conquête de l’Ouest » et de l’histoire des États-Unis, face à leur destin personnel.

Mêlant réalité historique et récit romanesque, Trois guerres pour Emma utilise en permanence les conventions du roman historique pour nous conter le destin et les amours d’Emma, au travers d’épisodes sanglants  imposés par l’Histoire. Un parcours indissociable des deux amis et rivaux,  amoureux d’Emma, une Emma tiraillée entre ses sentiments et le raisonnable. Une femme libre, amoureuse, qui est parfaitement à l’aise dans un trio qui nous évoque fortement celui de « Jules et Jim » (sans la différence de nationalité des amis qu’on rencontre dans ce dernier).Plus à l’aise que les deux hommes, piégés par leur amitié…
Le roman est émaillé de références historiques et de personnages bien réels qui croisent le chemin des protagonistes. Ou qui, bien qu’ayant existé, ont un comportement extrapolé pour s’inscrire dans l’intrigue et y participer, tel le personnage de Paul Verlaine tout à fait crédible en faune truculent et tragique, suivant une fois de plus ses sentiments plutôt que sa raison et les habitudes de sa classe. Joseph et Jean-Baptiste ont eux aussi réellement  existés, mais leurs traces proviennent uniquement de leur présence dans la bataille livrée aux indiens en 1876, le romancier leur ayant crée une vie imaginée, orientée par le fait que l’un d’eux, Jean-Baptiste,  avait été « expulsé de France comme révolutionnaire ». Une projection à rebours de la vie imaginaire de ces deux personnages assez différents, emportés par l’amour fou qu’ils portent à Emma, contre vents et marées, guerres et conventions sociales.

 
 
 

EB  (décembre  2010)
(c) Copyright 2011 E.Borgers
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Fri 1 Jun - 15:16 (2012)    Post subject: Deux livres Reply with quote


Les articles publiés dans le revue des Deux Mondes par le père de la géographie contemporaine font partie des sources françaises sur les Etats-Unis au 19e siècle au même titre que la Démocratie en Amérique de Tocqueville. Les deux hommes se sont d’ailleurs rendu en Amérique à une dizaine d’années d’intervalle. Toutefois, le premier voyage d’Elysée Reclus diffère singulièrement de celui de Tocqueville. C’est un jeune homme – il a 21 ans – en fuite qui gagne les côtes de la Louisiane pour fuir la France et le nouveau régime de Louis-Napoléon Bonaparte mis en place après le coup d’état de 1851. Un homme en révolte qui restera plusieurs années dans une plantation du vieux sud et sera donc un observateur privilégié de la société louisianaise avant la guerre de Sécession et notamment de l’institution de l’esclavage. Ses premières observations ont été complétées par deux autres voyages aux Etats-Unis dans le cadre de la rédaction de sa Nouvelle géographie universelle.
Ce livre est particulièrement conseillé à celles et ceux qui souhaitent entrer dans l’histoire complexe de la guerre de Sécession. Une histoire qui ne commence pas en 1861 et ne se termine pas en 1865, mais débute bien plus tôt, presque dès l’Indépendance et se vient probablement de s’achever avec l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis. La plume d’Elysée Reclus est claire et il entraine avec lui le lecteur dans les grands espaces américains et dans les grandes batailles pour l’émancipation des esclaves.
Géographe, Elysée Reclus regarde d’abord l’élément géographique le plus important de cette partie des Etats-Unis : le Mississippi. Il en décrit à la fois le cours – un voyage l’a conduit jusqu’à Chicago- et son rôle centrale dans l’économie et l’organisation du pays. Il ne faut pas oublier que jusqu’à la guerre de Sécession, la Nouvelle-Orléans restera le second port des Etats-Unis après New-York.
Il s’arrête ensuite sur l’institution de l’esclavage. Comme dit ci-dessus, Reclus a vécut plusieurs années dans une plantation, il a donc une expérience directe de l’esclavagisme pratiqué dans les états du sud et par tous les Etats-Unis. Cependant, Reclus est une homme engagé : il proclame le droit absolu qu’on les hommes de races diverse à la liberté. Son article sur l’esclavage est très clairement celui d’un partisan des abolitionnistes, voire des plus engagés d’entre eux. Il sera ainsi un fervent admirateur de John Brown et de son coup de feu désespéré contre l’arsenal de Harper’s ferry. Seulement, quand il l’écrit son article, il ne connait pas encore l’issu du conflit qui oppose le nord et le sud.
L’article suivant est particulièrement intéressant dans la mesure où il s’attarde sur un mouvement peu connu en France : les mormons. La religion n’est pas vieille quand Elysée Reclus l’observe : Joseph Smith n’a commencé de prêcher que depuis les années 1820. Cependant, les mormons sont actifs, ils se sont déjà plusieurs fois déplacés à travers les Etats-Unis, suite aux persécutions dont ils sont victimes, et ne sont installés que depuis quelques années dans l’Ouest, en Utah, après une longue migration qui était en fait une fuite des Etats-Unis. Ceux-ci ne couvraient pas alors tout le continent. Géographe encore, Elysée Reclus analyse le nouveau pays des Mormons et son adéquation avec leur doctrine. Mais il est aussi athée, animé d’un anticléricalisme fervent depuis qu’il a renié la religion de son père, le pasteur Reclus. Il porte donc un regard critique sur la foi nouvelle et ses adeptes. Enfin, dans le contexte de la guerre de Sécession, il analyse la position des Saints des derniers jours qui sont pacifistes.
Le pénultième article est un regard de géographe, mais aussi d’économiste et de géopoliticien : il aborde la question du coton. C’est toujours une façon de parler de l’esclavagisme, toujours une manière de condamner l’institution dans les états du sud, mais en regardant les données globales du problème. L’esclavage sert à produire du coton qui alimente les filatures de Nouvelle-Angleterre et de l’Angleterre. Que se passera-t-il alors si les états du sud entre en guerre et ne sont plus capable de fournir la précieuse matière première ? Comment réagira l’Angleterre ? Quelles transformations la fin de l’esclavage entrainera-t-elle dans toute l’économie usanienne ?
Le dernier article est un exercice d’anticipation; Elysée Reclus, à partir de évènements auquel il assiste, il écrit la première partie de son article au début de la guerre, se livre à une analyse de ce que vont devenir les noirs après la guerre. Il le fait dans une étonnante perspective qui annonce, presque qu’un siècle avant, les trois temps de Braudel, lorsqu’il écrit : dans l’histoire des hommes aussi bien que dans celle de la terre, ce ne sont pas les mouvemens brusques et violens qui produisent les résultats les plus considérables : les modifications lentes et souvent inaperçues ont une bien plus haute importance.
Sont intérêt est de participer au mouvement de l’histoire. Dans son optique d’homme engagé, il écrit ses lignes « dans le désir de faciliter leur travail aux écrivains qui raconteront un jour en entier la grande lutte de l’émancipation, nous allons tâcher de décrire ici les premières phases de cette heureuse transformation des camps d’esclaves en communautés d’hommes libres« .






Les canadiens français et la guerre de Sécession
Restons un temps dans le domaine de l’histoire sociale, ainsi qu’au XIXe siècle, avec le dernier livre de Jean Lamarre, professeur d’histoire au Collège militaire royal de Kingston, qui aborde une période méconnue de l’immigration des Canadiens-Français aux Etats-Unis, celle de la Guerre de Sécession.
Comme dans le livre précédent, il s’agît souvent, a première vue, d’une immigration nucléaire, composée d’histoires individuelles que les historiens rencontrent de-ci de-là dans les archives, mais qu’ils tiennent la plupart du temps pour des données négligeables. Il est vrai que, pour des chercheurs ne s’intéressant pas spécifiquement à cette question (et on ne peut pas leur reprocher), un ensemble de lettre ou un témoignage de Canadien-Français dans un carton d’archive peut être vue comme un accident, le récit d’un aventurier, une trajectoire individuelle particulière ne constituant par pour autant un fait historique.

Par exemple, celle de François Joseph D’Avignon, un médecin de 54 ans, exilé aux Etats-Unis depuis 20 ans quand la guerre éclate, et qui écrit régulièrement à son fils établi à Montréal : 65 lettres ont été conservées dont trente-deux sont rédigées durant son service militaire entre juin 1862 et février 1865. Cet ensemble est cependant rare, la grande majorité des correspondances et des journaux sont perdus ou dispersés dans les familles et donc inaccessible pour l’historien.
Le mérite de Jean Lamarre a été de poser malgré tout la question de l’engagement des Canadiens-Français dans la Guerre de Sécession suite à la constatation suivante : cette période était toujours sautée dans les travaux de recherches. La justification simpliste de ce blanc voulait que les mouvements migratoires du Canada vers les Etats-Unis se soient arrêtés pendant la guerre. Un peu court…
En récoltant et en compilant toutes ces trajectoires individuelles – notamment grâce aux dossiers militaires des Canadiens-Français conservés à Washington ( c’est le côté pratique des armées!)-, Jean Lamarre montre que la participation des Canadiens-Français dans cette guerre ne fut pas négligeable (du moins de leur point de vue). « Ils ont été près de 15.000 à s’enrôler dans l’armée fédérale durant les quatre années que dure le conflit, ce qui représente la plus importante participation des Canadiens français dans une guerre étrangère ». Il faut rappeler que la Guerre a mobilisé 4 millions d’hommes dans les 2 armées nordistes et sudistes dont plus de 600 000 ne sont pas revenus, ce qui explique un peu la raison de leurs absences des livres d’histoire jusqu’à maintenant.
Mais pourquoi les Canadiens-Français se sont-ils engagés ainsi dans une armée étrangère et quasi-exclusivement dans l’armée nordiste ?
La réponse est de plusieurs types : il y a d’abord ceux qui ne sont plus ou presque plus des étrangers pour des raisons politiques ou économiques. Beaucoup de Canadiens-Français, avant la guerre, franchissaient la frontière pour trouver du travail, notamment en Nouvelle-Angleterre; ils se sont donc engagés dans l’armée de leur nouvelle patrie. Le cas de D’Avignon est un peu différent : son exil est politique depuis son engagement dans la rébellion des Patriotes des années 1835-36. Il rejoint ainsi les trajectoires des Français arrivés aux Etats-Unis après les révolutions de 1830 et 1848. En s’engageant dans l’armée nordiste , il avait aussi l’occasion de combattre à nouveau l’Angleterre qui avait (comme la France) plutôt tendance à soutenir les états esclavagistes et surtout producteurs de coton du Sud. Enfin, pour les jeunes Canadiens-Français restés au pays, l’armée nordiste était … un emploi, une façon presque comme une autre d’améliorer l’ordinaire et qui valait la peine de franchir la frontière. En ce qui concerne leur engagement dans l’armée du Nord, il est presque évident que les Canadiens-Français n’avais aucun lien avec la société esclavagiste des états du Sud.
Au final, cette histoire méconnue révèle un nouveau pan intime des relations usano-québécoises, elle apporte aussi un autre regard sur la guerre de Sécession elle-même que les Canadiens-Français, quels qu’ils aient été, regardaient forcement avec un oeil particulier. Elle n’est pas non plus épuisée puisque Jean Lamarre lance un appel à tous ceux et celles qui auraient des correspondances ou des témoignages de Canadiens-Français engagés à le contacter : Jean.Lamarrearobasermc.ca
Source : IF Midwest Magazine, page 23-24 et VLB éditeur
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
BrownRaider
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 31 May 2012
Posts: 2,174
Localisation: Paris
intérêt(s) pour la CW: Kansas,Zouaves, Morphine, sacred harp, fenian, gardes lafourchette et cnie

PostPosted: Fri 1 Jun - 16:03 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Je suis d 'accord, autant celui de McPherson est la meilleur somme sur l'ACW en français, autant l'ouvrage de Keegan aborde le sujet de manière plus originale, moins formelle et nous éclaire sur des choses que McPherson n'avait fait qu’effleuré. Du point de vue militaire, il est aussi supérieur à celui de McPherson.


Avez vous-lu le bouquin du compte de Paris, Voyage en Amérique. Peut-être existe-il un sujet sur ce livre. Il ne se lit pas d 'une traite, c'est parfois laborieux quand on s'intéresse que modérément aux implications diplomatiques, mais fort instructif sur l'opinion française, les premières campagnes, l'état-major de McClellan, le recrutement des premières unités nordistes, les différences entre volontaires et soldats de carrières etc...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------



“Holiness does not consist in mystic speculations, enthusiastic fervours, or uncommanded austerities; it consists in thinking as God thinks, and willing as God wills."

“Be mild with the mild, shrewd with the crafty, confiding to the honest, rough to the ruffian, and a thunderbolt to the liar."

JOHN BROWN
Back to top
Visit poster’s website
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Fri 1 Jun - 16:09 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Pour ceux qui voudrait en savoir plus sur Joseph-François D'Avignon, Jean Lamarre a écrit ce livre :



     
Résumé Joseph François D'Avignon eut un destin exceptionnel: il prit part à la fois à la rébellion des Patriotes de 1837-1838 et à la guerre de Sécession américaine. Jeune médecin, il participa activement à l'agitation politique des années 1830 au Bas-Canada et son arrestation donna lieu aux premières escarmouches entre les Patriotes et les troupes britanniques. Quand sa tête fut mise à prix par le gouverneur, il se réfugia dans l'État de New York. Quand la guerre de Sécession éclata, il s'engagea comme chirurgien dans l'armée nordiste.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Back to top
BrownRaider
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 31 May 2012
Posts: 2,174
Localisation: Paris
intérêt(s) pour la CW: Kansas,Zouaves, Morphine, sacred harp, fenian, gardes lafourchette et cnie

PostPosted: Fri 1 Jun - 16:21 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Intéressant.


Il me semble, m'intéressant beaucoup à la rébellion des patriotes de 1837, que nombre d'anciens ont rejoint les troupes de l'Union. Et dans la même logique de nombreux québecois habitant NY ont intégrés le "régiment français". Ainsi j'ai la femme du grand-père de mon beau-frère ( faut suivre) qui se nomme Couillard. Avec le temps, l'assimilation et la politique canadienne, elle est complètement anglophone. Cela dit, elle m 'as affirmé et je l'ai vérifié, que ce doux nom de famille, Couillard, est un nom de famille de huguenot français émigrés au Québec, et dont certains se sont installés à NY. On en retrouve 2 ( peut-être des frères ) dans les effectifs du "régiment français".
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------



“Holiness does not consist in mystic speculations, enthusiastic fervours, or uncommanded austerities; it consists in thinking as God thinks, and willing as God wills."

“Be mild with the mild, shrewd with the crafty, confiding to the honest, rough to the ruffian, and a thunderbolt to the liar."

JOHN BROWN
Back to top
Visit poster’s website
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Fri 1 Jun - 16:36 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

J'ai fait une recherche rapide avec le nom "Couillard" sur le site du National Park Service.  La base de données permet de retracer 11 soldats nordistes portant ce nom de famille:



     
Mais comme il y a eu plusieurs façons d'écrire les noms de famille, il y en a peut-être d'autres. Quand on regarde la liste des engagés québécois préparée par Jean Lamarre, on voit qu'il y a de nombreuses variantes pour un même nom ...  
 
lien :http://www.nps.gov/civilwar/soldiers-and-sailors-database.htm
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Back to top
BrownRaider
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 31 May 2012
Posts: 2,174
Localisation: Paris
intérêt(s) pour la CW: Kansas,Zouaves, Morphine, sacred harp, fenian, gardes lafourchette et cnie

PostPosted: Fri 1 Jun - 16:47 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

C'est une erreur de ma part. J'ai confondu Couillon avec Couillard pour le régiment français ( 55 th NY).
Cela dit, le fait qu 'on en retrouve plusieurs ( avec des prénoms typiquement protestants comme David et surtout Elijah ) rejoint ce qu'elle m'avait dit, à savoir que certains membres de sa famille étaient partis s’installer dans le nord des EU.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------



“Holiness does not consist in mystic speculations, enthusiastic fervours, or uncommanded austerities; it consists in thinking as God thinks, and willing as God wills."

“Be mild with the mild, shrewd with the crafty, confiding to the honest, rough to the ruffian, and a thunderbolt to the liar."

JOHN BROWN
Back to top
Visit poster’s website
ccffpa
COMMANDANT SUPREME

Offline

Joined: 01 Feb 2010
Posts: 7,165
Localisation: 78
intérêt(s) pour la CW: tout !

PostPosted: Fri 1 Jun - 17:18 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

oui au 55th c'était Couillon (on a d'ailleurs sa photo en uniforme du 55th NY et son avis de décès à gettysburg dans le sujet consacré à ce régiment )
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

la bonne cause ? c'est celle pour laquelle on se bat !
Back to top
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Sun 17 Jun - 07:47 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote



Un roman apparemment plein de préjugés...

http://cachouchiwi.over-blog.com/categorie-10391297.html
 

Liberty Fish, fils d'un abolitionniste et d'une fille de planteur sudiste, a grandi dans l'Amérique à la veille de la guerre de Sécession. Lorsque la guerre débute, il s'engage parmi les Nordistes. Lassé des massacres, il décide de déserter et de partir à la recherche du domaine maternel. Mais il va découvrir la dégradation morale et psychologique d'un Sud encroûté dans ses préjugés.
 
 
Les premières pages de la Polka des Bâtards ont été assez abruptes, le style très imagé est assez difficile à suivre.
Une fois que l'on s'est adapté on suit la jeunesse de Liberty où il se retrouve assez souvent confronté à la bêtise.
Mais le plus dur arrive lorsqu'il retrouve son grand-père, partisan farouche d'un Sud blanc, complètement givré car il se lance dans des expériences génétiques hautement improbables.
Liberty dans ses pérégrinations doit affronter le pire de ce que l'homme peut faire. Malgré ce qu'il peut voir, Liberty garde toujours le même état d'esprit.
Comme une sorte de modèle qu'il faudrait garder en tête dans le monde dans lequel nous vivons.
 
3,5/5

 
La Polka des Bâtards, Stephen Wright, Gallimard, 2009, 411 pages
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
BrownRaider
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 31 May 2012
Posts: 2,174
Localisation: Paris
intérêt(s) pour la CW: Kansas,Zouaves, Morphine, sacred harp, fenian, gardes lafourchette et cnie

PostPosted: Tue 26 Jun - 17:29 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

La note est de toi ?

J'aime bien le titre, c'est un titre de hip hop non ? 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------



“Holiness does not consist in mystic speculations, enthusiastic fervours, or uncommanded austerities; it consists in thinking as God thinks, and willing as God wills."

“Be mild with the mild, shrewd with the crafty, confiding to the honest, rough to the ruffian, and a thunderbolt to the liar."

JOHN BROWN
Back to top
Visit poster’s website
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Wed 27 Jun - 09:32 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Non, la note n'est pas de moi mais du blog mis en lien.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Sun 22 Jul - 09:09 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

dr feelgood wrote:

T-J wrote:


- Les Guerres Américaines. La Sécession . Traduction d'un ouvrage italien de Indro Montanelli et Mario Cervi. Editions Atlas1985.






Ce livre généraliste mais bien documenté (238 pages).
Je l'avais acheté lors de sa sortie en 1985, cela m'avait, à l'époque, couté un bras mais je ne regrette toujours pas, en revanche je l'ai chercher pour des amis chez les bouquinistes et sur internet : introuvable...


Je viens de le retrouver chez des bouquinistes : http://www.maxichoice.com/titre-guerres-americaines-secession.html

Je l'ai relu ces derniers jours, c'est un bon livre avec pléthore de cartes, gravures et photos mais il comportes des erreurs.
 
Celle qui m'a le plus choqué et ds le début du livre : "A harpers ferry, en 1859, le colonel Lee avait sous ses ordres deux lieutenants qui allaient se distinguer par la suite : Custer et Stuart       ... Cet épisode est relaté dans le film La piste de Santa Fé (Santa fe trail) ..."

Comment ce livre apparemment sérieux peut se référer à ce film qui prend tant de liberté avec l'histoire ?

Wikipédia note cette bourde volontaire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Piste_de_Santa_Fe

"Analyse : Les références historiques de la piste de Santa Fe sont destinées au public américain. Bon nombre de personnages, y compris le héros J.E.B. Stuart ont réellement existé. Stuart fut bien officier au Kansas mais dans le cadre des guerres indiennes. Il participa à l’assaut de l'arsenal fédéral de Harper's Ferry sous les ordres de Robert Lee où il porta la demande de reddition avant l’assaut final. Les six officiers qui accompagnent le héros à Fort Leavenworth ont tous existé, sauf Bob Holliday dont le rôle se limite à présenter sa sœur, Kit Carson Holliday,autre personnage fictif à Stuart. Ils ont tous fait West Point mais dans des promotions différentes. Ils sont connus du public américain pour leur rôle dans la guerre de Sécession ou dans les guerres indiennes. Si le scénariste les a réunis, faisant fi de toute vraisemblance historique, c’est pour mieux montrer comment l’amitié et la solidarité de ces frères d'armes va être brisée par un conflit qui aurait pu être résolu pacifiquement sans le fanatisme des abolitionnistes... "
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
ccffpa
COMMANDANT SUPREME

Offline

Joined: 01 Feb 2010
Posts: 7,165
Localisation: 78
intérêt(s) pour la CW: tout !

PostPosted: Sun 22 Jul - 09:35 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Quote:
un conflit qui aurait pu être résolu pacifiquement sans le fanatisme des abolitionnistes... "



voila une vision des choses très en relation avec la version sudiste de la "cause perdue" encore largement en vogue en 1941 (année du film "santa fe trail" ) et entretenue par des réalisateurs comme Michael Curtiz .
présenter les abolitionnistes comme des fanatiques cinglés et les sudistes comme les gentils n'étant pas plus intelligent à l'époque que le contraire aujourd'hui ...

wiki ne se prononce pas la dessus mais insiste plutot sur le caractère ségrégationniste des USA en 40 qui justifie cette prise de position pro-sudiste (?) , le refus de la guerre (la ww2) et le besoin de l'Union sacrée contre tous les fanatiques (entendez les ennnemis à venir ... )

quand à la résolution pacifique du conflit ... alors là je voudrai bien qu'on m'explique comment ...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

la bonne cause ? c'est celle pour laquelle on se bat !
Back to top
Dr Feelgood
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 25 Sep 2011
Posts: 4,514
Localisation: Au sud (de l'Eure et Loir)
intérêt(s) pour la CW: Histoire, uniformes

PostPosted: Sun 22 Jul - 09:53 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

Tout à fait d'accord, j’insistais sur ce qui m'avait choqué dans cet ouvrage : Custer lieutenant en 59 à Harpers Ferry !
Que penses tu globalement de ce livre ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écoute Bernard, j'crois que toi et moi, on a un peu le même problème. C'est-à-dire qu'on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est : oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher !.
Back to top
Visit poster’s website
ccffpa
COMMANDANT SUPREME

Offline

Joined: 01 Feb 2010
Posts: 7,165
Localisation: 78
intérêt(s) pour la CW: tout !

PostPosted: Sun 22 Jul - 09:56 (2012)    Post subject: les livres en français sur la Cw Reply with quote

je l'ai eu mais je ne l'ai plus (c'est un signe), il m'avait semblé rempli d'erreurs et d'approximations , trop partisan bien que bien illustré
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

la bonne cause ? c'est celle pour laquelle on se bat !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> LA GUERRE DE SECESSION ET LES MEDIAS -> LITTERATURE ET PRESSE ECRITE -> Livres en Français All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3  >
Page 2 of 3

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group