Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

George Ellsworth un télégraphe canadien au service de Morgan

 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> HISTOIRE MILITAIRE -> L'espionnage
Previous topic :: Next topic  
Author Message
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Sun 28 Feb - 20:48 (2010)    Post subject: George Ellsworth un télégraphe canadien au service de Morgan Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
George A. Ellsworth est l’un des Canadiens les plus connus parmi ceux qui ont participé à la guerre de Sécession. « Lightning », de son surnom, est aussi le télégraphe le plus connu de la guerre.



Originaire de la vallée de l’Ontario, Ellsworth s’est intéressé au télégraphe dès sa création. Il a été formé à l’école de Samuel Morse à Washington. Habile dans son art, il avait l’habilité de lire très rapidement les codes morse. En mesure « d’imiter » les autres télégraphes, il connaissait le style de transmission de plusieurs basés au Kentucky et au Tennessee.

Ellsworth a rejoint le 2nd Kentucky Cavalry à Chattanouga (Tennessee) le 1er juin 1862.Il a gagné le surnom de
« Lightning » (éclair) lors du premier raid de Morgan au Kentucky. L’histoire veut  qu’il était installé à l’extrémité d’une traverse de chemin de fer (ligne Louisville & Nashville de Horse Cave, Kentucky) lorsqu’un éclair a déchiré le ciel pendant un orage. Son zèle lui a permis d’intercepter les messages du général Jeremiah T. Boyle (à Louisville) destinés au colonel Sanders D. Bruce (à Bowling Green). Boyle ordonnait à Bruce de faire des mouvements de troupes dans le but de capturer Morgan et ses hommes. Bruce n’a jamais reçu ces instructions. Ellsworth était même parvenu à faire croire à Boyle que les messages avaient été bien reçus.

Ellsworth utilisait différents procédés pour parvenir à ses fins. Il pouvait même transmettre des messages en même temps qu’un autre opérateur sur la même ligne sans être détecté. Il transmettait plein d’informations et utilisait un fil de terre pour couper les villes du circuit. Il répondait aux autres opérateurs qui donnaient suite à ses messages. Il dérangeait les communications et semait la confusion dans toutes les directions. Il parvenait aussi à mettre en échec les télégraphes les plus expérimentés et ceux qui tentaient de le détecter. Un exemple sur sa façon de procéder est donné par Basil Duke, le second de Morgan. S’étant connecté sur la ligne entre Louisville et Nashville, Ellsworth voulait obtenir des informations sur la position des troupes fédérales au Kentucky. Récupérant les dépêches, il n’était pas satisfait de la vitesse du procédé. Il rentra en conversation avec un opérateur de Louisville et obtint les informations désirées. De son côté, lui donna les fausses informations que  Morgan lui avait dit de transmettre à l’ennemi. Finalement, le télégraphe canadien était aussi reconnu pour son humour. Par exemple, une fois la cavalerie prête à partir et que le secret militaire n’était plus requis, il transmettait des messages humoristiques ou sarcastiques aux chefs des Fédéraux pour son amusement et celui de Morgan.

Ellsworth fut fait prisonnier en même temps que Morgan et plusieurs de ses hommes près de New Liston Ohio, le 26 juillet 1863. Ils furent transférés à la prison de l’État de l’Ohio. Morgan réussit à s’échapper en novembre avec le capitaine Thomas Hines. De son côté, Ellsworth resta plusieurs mois en prison avant d’être libéré. Il passa les derniers mois de la guerre au service du général Beauregard. Il a survécu à la guerre mais il ne retourna jamais au Canada.

En somme, le travail d’Ellsworth a permis de mousser la réputation de John Hunt Morgan. Il a aussi permis au général de connaître à l’avance les intentions de ses ennemis. Morgan avait tout un avantage sur les Fédéraux car eux, ils ont rarement connu avec exactitude ses déplacements. Pour terminer, voici deux anecdotes fournies par Basil Duke. Dans son ouvrage, il parle du télégraphe en termes positifs mais affirme qu’il était bon que dans ce domaine! Dès qu’il essayait autre chose, c’était un échec assuré! Après la guerre, Ellsworth inventa un plan pour contrecarrer les trucs et astuces qu’il avait utilisés pendant la guerre!

Ouvrages consultés :
Duke, Basil Wilson. History of Morgan’s Cavalry. Cincinnati, Miami printing and publishing company, 1867. 578 p.

Hoy, Claire. Canadians in the Civil War. Toronto, McArthur & Company, 2005. 396 p.

Ramage, James. A. Rebel Raider. Lexington, University Press of Kentucky. 1986. 306 p.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------




Last edited by mcshan on Mon 27 Feb - 15:45 (2017); edited 1 time in total
Back to top
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Sun 28 Feb - 20:48 (2010)    Post subject: George Ellsworth un télégraphe canadien au service de Morgan Reply with quote

Réponse de




Très impressionnant  
le genre de mec qu'il vaut mieux avoir dans son camp
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Back to top
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Sun 28 Feb - 20:48 (2010)    Post subject: George Ellsworth un télégraphe canadien au service de Morgan Reply with quote

Pourquoi tu crois qu'il était avec John Hunt Morgan!!! Il connaissait ses talents! N'empêche que ça devait être du spectacle de le voir aller!!!
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Back to top
Fortyniner
BRIGADIER GENERAL
BRIGADIER GENERAL

Offline

Joined: 10 Jan 2012
Posts: 1,949
Localisation: Aux confins du Calvados et de la Manche
intérêt(s) pour la CW: Tout ce qui s' y rapporte

PostPosted: Fri 19 Jul - 19:18 (2013)    Post subject: George Ellsworth un télégraphe canadien au service de Morgan Reply with quote

On dit "télégraphiste" et non "télégraphe", il me semble ? Le télégraphiste (opérateur) est celui qui utilise le télégraphe (moyen
de transmission), comme on dit, par exemple, "habitations troglodytiques" et non pas "habitations troglodytes" pour la même
raison, le troglodyte étant celui qui habite ces cavernes aménagées...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"When you have to shoot, shoot ! Don't talk !"
"Tuco" (Eli Wallach) in the movie "The good, the bad and the ugly)...
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> HISTOIRE MILITAIRE -> L'espionnage All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group