Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La Civil War de A à Z
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques
Previous topic :: Next topic  
Author Message
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Wed 18 Apr - 21:34 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
« First shot »
(Premier coup de feu) Un peu comme le « coup de feu entendu à travers le monde entier » de la Révolution américaine à Lexington Green, le premier coup de feu visant Fort Sumter a fait passer la Guerre Civile au-delà de la théorie, et en a fait un véritable conflit. Bien que certaines légendes populaires aient attribué ce tir emblématique au sécessionniste militant de Virginie, Edmund Ruffin, la distinction revient en réalité au Capitaine George S. James de l'Artillerie de Sud Caroline.
Alors que la situation s'aggrave, les Sudistes commencent à planifier une attaque du fort. L'honneur de tirer le premier coup de feu est proposé au député de Virginie, Roger Pryor. Mais à la 11ème heure, Pryor se montre réticent, et le vétéran militaire James se porte volontaire pour cette tâche. Bien que l'on se demande si James a bien tiré physiquement sur la longe de tir (lanyard) du canon, il a au moins donné l'ordre qui a déclenché le bombardement.


First Vermont Brigade
Dans son premier rapport annuel daté du 1 Novembre 1862, l'Adjutant-général du Vermont déclare que les 2ème, 3ème, 4ème, 5ème et 6ème Régiments de troupes d'Etat constituent la "Brigade du Vermont", sous le commandement du Général W.T.H. Brooks, « et ont participé à quelques-uns des combats les plus durs de la Péninsule et de la dernière Campagne du Maryland. C'est une fierté pour l'État que de trouver des troupes aussi courageuses que celles du Vermont ».
Ce n'est pas, en quelque sorte, la politique du Gouvernement que de rassembler en une Brigade un grand nombre de Régiments d'un même État, mais le Ministre de la Guerre a consenti néanmoins à une telle organisation à la suggestion du Général William F. Smith, à l'automne de 1861. Les Régiments du Vermont sont étroitement liés les uns aux autres pendant les combats et les campagnes de l'été et du début de l'automne 1861, mais la Brigade proprement dite n'est organisée qu'à l'arrivée au 6ème Régiment, ce qui amène suffisamment de troupes de l'Etat pour organiser la Brigade pour un service militaire actif et efficace. Avant le début des opérations de la Brigade, les Régiments qui la composent, sont constamment en service, comme piquets de garde, campent aux environs de l'ennemi ou reconnaissent ses positions, mais il faut attendre la Campagne de 1862, pour que la Brigade soit activement engagée.
Le 16 Avril 1862, la Brigade participe à l'engagement de Lee's Mills, où elle obtient les éloges de ses commandants. Le 5 Mai encore, à Williamsburg, la Brigade rend un service efficace. Le 3ème traverse le barrage sur le Fish Creek et est activement engagé. Le lendemain, la Brigade appuie celle de Hancock, mais n'est pas activement engagée. Dans les opérations suivantes à Golding's Farm, à Savage Station et à White Oak Swamp, du 26 au 30 Janvier 1863, la Brigade participe à la première nommée, avec une partie du 5ème et du 6ème engagée dans le soutien du 4ème, qui se trouve sous un feu nourri. Les hommes se souviennent quittant Savage Station le 29 pour se rendre sur la James River, de l'ordre de revenir et de repousser une attaque, et les moments chauds qui suivent pour les 2ème, 3ème et 6ème. Le Général Brooks dit de leur comportement que « la conduite des troupes dans cette action est généralement très louable ».
En route vers la région de la James River, la Brigade participe ensuite à la Bataille de Crampton's Gap le 14 et à Antietam le 17 Septembre ; à ce dernier endroit elle se trouve sous le feu ennemi pendant quarante-huit heures. Puis vient le 13 Décembre et Fredericksburg, la Brigade étant alors commandée par le Colonel Whiting du 2ème Régiment.
La Campagne de 1863, en ce qui concerne la Première Brigade du Vermont, s'ouvre sur l'affaire de Marye's Heights le 3 Mai, suivie de celle de Salem Heights le 4. Ces engagements sont suivis par la Bataille de Fredericksburg le 5 Juin. Ce jour-là, la Brigade franchit le Rappahannock à Fredericksburg, attaque et emporte les ouvrages défensifs de l'ennemi, faisant un certain nombre de prisonniers. Puis commence la marche vers le nord pour intercepter l'Armée confédérée de Lee, qui envahit la Pennsylvanie. La Brigade se rend à Gettysburg, mais ne prend aucune part active à la Bataille, les honneurs en cette occasion étant réservés à leurs frères d'armes de la Deuxième Brigade du Vermont. Lors de la Bataille de Funkstown, le 10 Juillet, la Première Brigade rend un service efficace, tenant une ligne d'escarmouche sans soutien pendant trois heures, étant opposée pendant ce temps-la à une force beaucoup plus grande.
À la suite de ces événements, la Brigade reçoit l'ordre de se rendre à New York pour aider à mater les émeutes contre le "draft". Réclamé en Virginie à l'automne, ils sont postés près de Culpeper. Du 1 Octobre à début Novembre, la Brigade se déplace constamment d'un point à un autre et, de temps en temps, se livre à la lutte avec l'ennemi jusqu'au 7 Novembre et Rappahannock Station, où les hommes se trouvent sous un lourd feu d'Artillerie, mais ne sont pas eux-mêmes activement engagés. Par la suite, après divers mouvements, la Brigade entre en camp à Brandy Station, où elle reste jusqu'à la fin de Février 1864, date à laquelle une semaine de reconnaissance est faite sur Orange Court House. Après cela, les troupes restent en camp jusqu'en Mai.
Les opérations pour l'année 1864 s'ouvrent avec les combats et les mouvements de la Wilderness, du 5 au 10 Mai, durant lesquels la Première Brigade joue un rôle actif, leurs positions quotidiennes étant telles qu'elles les amènent presque constamment à se battre avec l'ennemi pendant deux jours. Leurs combats les plus durs ont lieu les 5 et 6, au cours desquels les pertes de la Brigade en morts et blessés sont de 1 232 hommes, dont 45 tués. Le 7, la Brigade part pour Chancellorsville, y arrivant le 8, quand une partie de l'unité est engagée. A Spotsylvania, du 10 au 18 mai, la Brigade, tout entière ou en partie, change constamment de position et est presque constamment à la lutte avec les Rebelles, et la perte totale en morts, blessés et disparus, est de 1 650 hommes, plus de la moitié de la force totale. Le 15 Mai, l'arrivée du 11ème Régiment du Vermont augmente considérablement la puissance de la Brigade. Après Spotsylvania, la Brigade est maintenue en mouvement presque sans interruption, marchant jusqu'à Guinness Station ; de là jusqu'à Harris' Store ; puis à la North Anna River ; à la Little River, où le chemin de fer a été détruit ; de là jusqu'à Chesterfield Station ; de là, à travers la rivière Pamunkey, au-dessus de Hanover Town ; et ensuite jusqu'à Hanover Court House, où deux jours de repos lui sont accordés. Le 29, elle rejoint une nouvelle position sur la Tolopotomy River, où elle reste deux jours de plus.
La série d'engagements à Cold Harbour commence le 1 Juin et se poursuit jusqu'au 12. La Brigade est fréquemment engagée, sur la ligne de front à deux points importants, et le 12 elle recule sur une nouvelle position à l'arrière, mais le 13 elle marche sur Petersburg, où le VIème Corps, auquel elle appartient, exécute divers mouvements dans la région du chemin de fer de Weldon à Washington et à d'autres points, et le 21 Août elle participe à la Bataille de Charles Town ; le 13 Septembre à celle d'Opequon ; le 19 à celle de Winchester ; les 21 et 22 à celle de Fisher's Hill ; et le 19 Octobre à celle de Cedar Creek. Pour l'année 1865, la Brigade participe aux opérations à Petersburg et dans ses environs, étant engagée les 25 et 27 Mars et le 2 Avril.
Le Major-général James Harrison Wilson a dit que la "Old Brigade" (surnom de la Brigade du Vermont) « était composée presque entièrement d'hommes originaires du Vermont, terriens, robustes, autonomes et courageux, et toujours prêts pour livrer bataille ».

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 20 Apr - 10:28 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FISER, John Calvin CSA
Né le 4 Mai 1838 à Dyersburg au Tennessee.
Profession d’avant-guerre : Déménage au Mississippi 1848 --- greffier --- s’installe au Tennessee 1850 --- commerçant.
Service de Guerre : Retourne au Mississippi 1861 --- Mai 1861, Premier Lieutenant au 17ème du Mississippi --- Octobre 1861, Premier Lieutenant-Assistant Adjutant Général --- Avril 1862, Lieutenant Colonel-Assistant Adjutant Général de la 6ème Brigade/de la 1ère Division/du Centre/de l’Armée de Nord Virginie --- blessé à Fredericksburg le 13 Décembre 1862 --- blessé à Gettysburg en Juillet 1863 --- blessé à Knoxville le 29 Novembre 1863 --- Février 1864, Lieutenant-colonel CSA --- Février 1864, Colonel CSA --- démissionne le 12 Juin 1864.
Carrière d’après-guerre : Commerçant.
Note : Peu après la fin de la guerre, change son nom en Fizer.
Décédé le 15 Juin 1876 à Memphis au Tennessee.


FISH, Hamilton USA
Né le 3 Août 1808 à New York, New York.
Diplômé de l'Université de Columbia en 1827. Devient avocat et gère également ses nombreuses exploitations familiales. Par la suite, Fish entre en politique, est candidat malheureux pour le Sénat de l'Etat de New York en 1833. Par la suite, il essaie par intermittence de postuler à divers offices, étant élu pour un mandat au Congrès US en 1842 et comme Lieutenant-gouverneur du New York en 1847 après une campagne infructueuse, l’année précédente.
Fish est élu Gouverneur de New York en 1848, puis au Sénat US en 1851. Lorsque le Parti Whig se désintègre, il rejoint le Parti Républicain nouvellement formé, en partie parce qu'il considère la politique Démocrate à Cuba comme contraire à l'éthique et imprudente.
Pendant la crise de sécession, Fish est impliqué dans des tentatives de réapprovisionnement de Fort Sumter. Pendant la Guerre Civile, il préside la Commission de Défense de New York ainsi que d'une Commission chargée de surveiller l'état des prisonniers de guerre de l'Union et de procéder à des échanges.
En 1868, une révolte contre la domination espagnole commence à Cuba, connue sous le nom de "Guerre des Dix Ans". Aux États-Unis, les tentatives espagnoles d'écraser l'insurrection suscitent une forte sympathie du public pour les Cubains. Fish travaille en étroite collaboration avec le Sénateur Charles Sumner pour formuler une politique sur la situation cubaine. Ils recommandent et finalement vont convaincre Grant de ne pas reconnaître les Rebelles cubains comme des belligérants dans un effort pour protéger le commerce américain et maintenir la paix avec l'Espagne.
À la suite des objections du Sénat sur les choix initiaux du Cabinet par Grant en 1869, James F. Wilson, le premier candidat au poste de Ministre des Affaires Etrangères, se retire et Grant demande à Hamilton Fish de siéger à sa place. Fish est surpris par l'offre et décline d'abord, mais accepte finalement après que Grant ait envoyé sa nomination au Sénat sans attendre la réponse de Fish.
Après avoir terminé son service en tant que Ministre des Affaires Étrangères en 1877, il se retire de la politique.
Décédé le 7 Septembre 1893, à Garrison au New York.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 20 Apr - 11:08 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FISHER, Benjamin Franklin USA
Né le 21 Novembre 1834 à Spring Mills en Pennsylvanie.
Profession d’avant-guerre : Étudie au Franklin & Marshall College 1859 --- Homme de Loi.
Service de Guerre : Juin 1861, Premier Lieutenant au 3ème de Réserve de Pennsylvanie --- Juillet 1862, Capitaine --- affecté au Département du Signal de l’Armée du Potomac (Avril 1862-Décembre 1864) --- Mars 1863, Major USA --- capturé à Aldie le 17 Juin 1863 --- s’évade de la prison de Libby, le 10 Février 1864 --- Août 1864, breveté Lieutenant-colonel USA --- Officier-en-chef du Signal (Décembre 1864-Novembre 1866) --- sa commission de Brigadier Général Breveté expire le 28 Juillet 1866 --- démissionne le 15 Novembre 1866.
Brevet promotionnel de Brigadier Général, le 13 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : Exerce le Droit à Philadelphie.
Décédé le 9 Septembre 1915 à Valley Forge en Pennsylvanie.


FISHER, Joseph Washington USA
Né le 16 Octobre 1814 dans le Comté de Northumberland en Pennsylvanie.
Profession d’avant-guerre : Homme de Loi --- Tailleur.
Service de Guerre : Juin 1861, Lieutenant-colonel du 5ème de Réserve de Pennsylvanie --- Juillet 1862, Colonel --- a commandé la 3ème Brigade/de la 3ème Division/du Ier Corps/de l’Armée du Potomac --- promu Brigadier Général de Volontaires le 29 Novembre 1862 – sa commission est retirée le 12 Février 1863 --- a commandé la 3ème Brigade/des Réserves de Pennsylvanie/du XXIIème Corps/du Département de Washington --- la 3ème Brigade/de la 3ème Division/du Vème Corps/de l’Armée du Potomac --- démobilisé le 11 Juin 1864 --- Juillet 1864, Colonel du 195ème de Pennsylvanie --- démobilisé le 4 Novembre 1864 --- Mars 1865, Colonel du 195ème de Pennsylvanie --- démobilisé le 31 Janvier 1866.
Brevet promotionnel de Brigadier Général USV, le 4 Novembre 1865.
Carrière d’après-guerre : S’installe au Territoire du Wyoming --- Juge-en-chef à la Cour Suprême du Territoire (1871-1879).
Décédé le 18 Octobre 1900, à Cheyenne au Wyoming.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 20 Apr - 11:21 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fisher's Hill
L'Armée (CS) de la Vallée du Général Jubal Early, saignée par sa défaite à la troisième Bataille de Winchester le 19 Septembre 1864, recule de 20 miles dans la vallée et prend une position défensive sur une ligne est-ouest sur Fisher's Hill, au sud-ouest de Strasburg. L'Armée (US) du Shenandoah du Général Phillip Sheridan, en accord avec le Lieutenant Général Ulysses S. Grant, poursuit agressivement Early. Sheridan, surpassant Early de trois contre un, remarque que la droite de la ligne confédérée est ancrée sur la North Fork de la Shenandoah River, mais que le flanc gauche repose sur la pente de la Little North Mountain. Le 21 Septembre, l'Armée de l'Union avance, repoussant les tirailleurs et capturant des hauteurs importantes. Le 22, le VIIIème Corps du Major-général George Crook se déplace le long de la Little North Mountain pour déborder Early et attaque vers 16h00. La Cavalerie confédérée qui y est postée offre peu de résistance, et l'Infanterie surprise ne peut affronter la force d'assaut de Crook. La défense confédérée s'effondre d'ouest en est alors que les autres Corps de Sheridan se joignent à l'attaque. Early recule de 70 miles dans la vallée jusqu'à Rockfish Gap près de Waynesboro, ouvrant la région à l'invasion dite de la « terre brûlée » (scorched earth) de Sheridan. Des moulins, des récoltes et des granges de Staunton à Strasburg sont brûlés dans ce qui deviendra connu sous le nom de "The Burning" ou "Red Octobre".


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 20 Apr - 12:46 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FISK, Clinton Bowen USA
Né le 8 Décembre 1828, à York au New York.
Profession d’avant-guerre : S’installe au Michigan --- Étudie au Albion College --- Homme d’Affaires --- Banquier --- déménage au Missouri --- agent en Assurance.
Service de Guerre : Mai 1861, Simple Soldat à la Missouri Home Guards --- Septembre 1862 Colonel du 33ème du Missouri --- Novembre 1862, nommé Brigadier Général de Volontaires --- a commandé une Division/du Département du Missouri --- la 13ème Division/du XIIIème Corps/de l’Armée du Tennessee --- le District de Sud-Est Missouri puis le District de St. Louis et le District de Nord Missouri/du Département du Missouri --- Février 1865, nommé Major Général du District 1 de la Milice du Missouri --- commandement vacant le 8 Avril 1865 --- Assistant Commissaire du BRFAL pour le Tennessee (Bureau des Refugiés, des Affranchis et des Terres Abandonnées) du 13 Juin au 1 Septembre 1866 --- démobilisé le 1 Septembre 1866.
Brevet promotionnel de Major Général USV, le 13 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : Éducateur à l’Université Fisk de Nashville au Tennessee --- déménage à New York City --- banquier --- sert au Bureau des Commissaires aux Affaires Indiennes (1874-1890) --- candidat du Parti de la Prohibition aux Elections présidentielles de 1888.
Décédé le 9 Juillet 1890, à New York City au New York.


Fisk University
L’Université Fisk a été établie à Nashville, au Tennessee en 1866 en faveur des anciens esclaves, par l’Association Américaine des Missionnaires. Depuis sa création,
En 1865, à peine six mois après la fin de la Guerre Civile et deux ans après la Proclamation d'Emancipation, trois hommes - John Ogden, le Révérend Erastus M. Cravath et le Révérend Edward P. Smith - fondent la Fisk School à Nashville.
L'Ecole est nommée en l'honneur du Général Clinton B. Fisk du BRFAL du Tennessee, qui a fourni à la nouvelle institution des installations dans les anciens casernements de l'Armée de l'Union près du site actuel d'Union Station (gare) de Nashville. Dans ces installations, Fisk donne ses premiers cours le 9 janvier 1866. Les premiers élèves ont entre sept et soixante-dix ans, mais partagent les expériences communes de l'esclavage et de la pauvreté - et une soif extraordinaire d'apprendre.
Ogden, Cravath et Smith, ainsi que d'autres dans leur mouvement, partagent le rêve d'une institution éducative qui serait ouverte à tous, indépendamment de la race, et qui se mesurerait par "les normes les plus élevées, non de l'éducation nègre, mais de l'éducation américaine à son meilleur". Leur rêve prend forme en tant qu'Université Fisk le 22 août 1867.
Elle deviendra le premier Collège Afro-américain à recevoir une classification de niveau ‘A’, par l’Association des Collèges et Écoles Secondaires Sudistes. L’Université Fisk, va se montrer comme l’une des institutions de pointe de l’Éducation et va produire un grand nombre d’éminents leaders du mouvement des Droits Civiques.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 10:35 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

« Fitz »
Surnom du Général CS Fitzhugh Lee


FITZHUGH, Charles Lane USA
Né le 22 Août 1838 à Oswego au New York.
Profession d’avant-guerre : Étudie à la Yale University ---- Entre à l’Académie de West Point 1859 --- démissionne le 4 Septembre 1861.
Service de Guerre : Octobre 1861, Premier Lieutenant 4ème d’Artillerie US --- Aide-de-Camp de Don C. Buell 861-1863 --- breveté Capitaine USA pour Shiloh, le 7 Avril 1862 --- breveté Major USA pour Smithfield, le 28 Août 1864 --- a commandé la 2ème Brigade/de la 1ère Division/du Corps de Cavalerie/de l’Armée du Shenandoah --- Février 1865, Colonel du 6ème de Cavalerie du New York --- a commandé la 2ème Brigade/de la 1ère Division/du Corps de Cavalerie/de l’Armée du Potomac --- la 2ème Brigade/de la 1ère Division/de Cavalerie/du XXIIème Corps /du Département de Washington --- transféré au 2ème de Cavalerie Provisoire du New York --- démobilisé du service de Volontaires, le 9 Août 1865.
Brevets promotionnels de Lieutenant-colonel USA --- de Colonel USA --- de Brigadier Général USV --- de Brigadier Général USA, le 13 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : Sert dans l’Armée US --- démissionne le 21 Mai 1868 --- fabricant d’acier.
Décédé le 16 Septembre 1923 à Cobourg, Province d’Ontario, au Canada.


FITZHUGH, George USA
Né le 9 Novembre 1806, dans le Comté de Prince William en Virginie.
George Fitzhugh est un écrivain pro-esclavagiste connu pour deux livres : "Sociology for the South ; or the Failure of Free Society" (1854) et "Cannibals All ! or Slaves Without Masters" (1857).
Elevé dans le Comté de King George, Fitzhugh étudie le Droit avant de se marier et d'exercer dans le Comté de Caroline. Durant les années qui précédent la Guerre Civile, Fitzhugh se distingue par ses défenses agressives et provocatrices de l'esclavage. Dans les écrits de Fitzhugh, les propriétaires d'esclaves de Virginie président une société plus libre que dans les villes industrielles du Nord et où les Afro-Américains asservis sont bien traités. Il plaide pour les avantages de l'esclavage en général, indépendamment de la couleur de peau de l'esclave, bien qu'il ait également affirmé l'infériorité morale des personnes noires. En plus de publier des arguments à longueur de livres, Fitzhugh voyagé largement, y compris dans le nord, où il débat parfois contre des abolitionnistes. Pour payer ses voyages et ses publications, Fitzhugh a, ironiquement, dû vendre beaucoup de ses esclaves. Avant la guerre, il travaille brièvement à Washington, D.C., et pendant la guerre pour le Ministère des Finances confédéré à Richmond, et après la guerre pour le Bureau des Réfugiés et des Affranchis (BRFAL). Il déménage ensuite au Kentucky, puis au Texas.
Décédé le 30 Juillet 1881 à Huntsville au Texas.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 10:46 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Five Forks
La victoire de l'Union le long de la White Oak Road le 31 Mars 1865, menace de déstabiliser toute la ligne confédérée à l'ouest de Petersburg. Le Général (CS) Robert E. Lee ordonne au Major-général George Pickett de se joindre avec sa Division d'Infanterie, aux Divisions de Cavalerie du Colonel Thomas Munford, du Major-général W.H.F. Lee, et du Major-général Thomas Rosser, pour tenir le carrefour vital de Five Forks, le long de la White Oak Road, à cinq miles à l'ouest des combats précédents. La ligne défensive de Pickett n'est pas bien construite et une grande partie de sa force de Cavalerie est postée dans des zones boisées où il est difficile de manœuvrer. Dans l'après-midi du 1 avril, alors que la Cavalerie de l'Union du Général Phil Sheridan sous le commandement du Général Wesley Merritt bloque le flanc droit de la force confédérée en position, le Vème Corps du Général Gouverneur K. Warren attaque et submerge le flanc gauche des Confédérés, faisant beaucoup de prisonniers. Sheridan dirige personnellement certaines parties de l'attaque du Vème Corps, tandis que Pickett est absent du front en train de déjeuner alors que les hommes de Warren attaquent. La dernière partie de la ligne confédérée qui s'effondre est le centre à la jonction de la route, tenue par l'Artillerie jusqu'à son envahissement par les cavaliers de l'Union. Le jeune Colonel "Willie" Pegram, officier d'Artillerie confédéré bien-aimé, est mortellement blessé. La perte de Five Forks menace la dernière ligne d'approvisionnement de Lee, le South Side Railroad. Le lendemain matin, Lee informe le Président Jefferson Davis que Petersburg et Richmond doivent être évacués.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 11:12 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fixed Ammunition
Lorsque la charge de poudre est attachée au projectile, les deux ensemble sont appelés "munitions fixées" ; elles sont employées pour le service avec des obusiers de marine. Elles ont l'avantage d'une grande commodité dans les préparatifs précipités qui précèdent souvent les opérations navales, et les canons peuvent être servis plus rapidement avec des "munitions fixées" ; le chargement simultané est plus simple, et la charge est sûre d'être placée correctement dans la chambre, et non pas avec l'extrémité refermée en premier, comme c'est parfois le cas lorsque le projectile et la cartouche sont séparés. Les "munitions fixées" ont cependant le grand inconvénient de prendre beaucoup plus d'espace de rangement, ce qui est plus difficile à organiser et à conserver



« Fixins »
Les accompagnements habituels ; normalement, mais pas nécessairement, se référant aux repas. Par exemple, « turkey and all the fixins » se réfère à la dinde avec ses pommes de terre, sa sauce aux canneberges, son maïs, sa tarte à la citrouille, et ainsi de suite. Généralement utilisé de manière complémentaire.


Flag USS
A l'origine le bateau à vapeur civil Phineas Sprague. En Avril 1861, la Marine US achèta le Phineas Sprague, un navire à hélice de 938 tonneaux construit à Philadelphie en Pennsylvanie en 1857. Converti en canonnière et rebaptisé USS Flag, il est commissionné à la fin Mai pour prendre part à la guerre pour soumettre les États du Sud rebelles. L'USS Flag passe sa carrière durant la guerre sur le blocus des côtes de Caroline du Sud, de Géorgie et de l'est de la Floride, participant à la capture ou à la destruction de plusieurs forceurs de blocus, dont trois vapeurs. Il participe également à plusieurs opérations contre des positions rivales ennemies, notamment l'occupation de Tybee Island, en Géorgie, en Novembre 1861, la prise de Fernandina en Floride en Mars 1862 et les opérations contre les fortifications protégeant Charleston en Caroline du Sud en 1863. L'USS Flag est désarmé en Février 1865 et il est vendu en Juillet 1865. Par la suite, il est le bateau à vapeur civil "Flag". Il est démantelé en 1876.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 11:47 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Flag CS
Lorsque Jefferson Davis prête serment comme Président du Gouvernement Provisoire de la toute nouvelle Confédération des États d’Amérique, le 18 Février 1861, c’est le drapeau de l’Alabama qui flotte sur le "Capitol" à Montgomery. Les États qui se sont séparés de l’Union pour former une nouvelle nation, n’ont pas de drapeau pour les représenter.
Le premier qui a été utilisé, possède un fond bleu avec une unique étoile blanche à 5 branches en son centre. C’est celui qui a été déployé durant la Convention du Mississippi, en Janvier 1861, comme drapeau de l’éphémère République du Mississippi qui n’aura vécu qu’un mois. Il a été mis en chanson, "The Bonnie Blue Flag", par Harry McCarthy et bien qu’utilisé par plusieurs États Sudistes, il ne sera jamais reconnu comme emblème officiel de la Confédération.
Le Congrès à Montgomery discute avec beaucoup d’empressement, à propos de l’adoption d’un drapeau national. Un appel est lancé à la population du Sud, pour donner des suggestions de drapeau. Le 9 Février 1861, le Congrès Provisoire Confédéré nomme une Commission de 6 membres qui devra en choisir un parmi tous les nombreux modèles proposés. Les propositions sont classées en deux catégories :
1). Ceux qui copient ou conservent les principales caractéristiques du drapeau des États-Unis
2). Ceux qui sont très élaborés, compliqués, voire fantaisistes.
Finalement, début Mars, la Commission retient 4 propositions :
La première est celle élaborée par le Président de la Commission, lui-même, W. Porcher Miles de Sud Caroline, et ressemble au drapeau de cet État ; Croix de St André bleue bordée de blanc, portant une étoile blanche pour chaque État de la Confédération, le tout au centre d’un rectangle de tissu rouge.
La seconde est une copie très proche du "Stars and Stripes" (la bannière étoilée US), sauf que les bandes sont rouges et bleues plutôt que rouges et blanches, le canton reste bleu avec des étoiles blanches.
La troisième est un drapeau rectangulaire décrit comme portant « un anneau ou cercle bleu au centre d’un fond rouge ».
La quatrième est celle qui sera retenue et sera baptisée "Premier Drapeau National" et devra consister en « trois bandes d’égales largeurs, deux rouges et celle du milieu, blanche ; un canton bleu descendant jusqu’à la base de la bande blanche et portant un cercle d’étoiles blanches représentant les différents États de la Confédération ».

Surnommé le "Stars and Bars" par opposition au "Stars and Stripes US".

Le drapeau choisi est revendiqué par deux personnes : Nicola Marschall, un artiste Prussien vivant à Montgomery, également connu comme ayant dessiné l’uniforme Confédéré (d’où les nœuds Hongrois sur les manches), qui explique qu’il s’est basé sur le drapeau Autrichien (pour les bandes rouges et blanches) pour dessiner son drapeau, qui est proposé avec différents placements pour le canton portant les étoiles ; l’autre personne est Orren R. Smith, de Nord Caroline, pour qui le drapeau représente la Sainte Trinité ; les trois bandes représentant le Gouvernement (avec ses branches judiciaire, législative et exécutive), l’Église et la Presse. Les étoiles disposées en cercle dans le canton signifiant la défense mutuelle.
Bien qu’adopté le 4 Mars 1861, aucun acte officiel de la part du Congrès ne sera signé, tout comme rien ne sera stipulé pour ses dimensions, ce qui amènera divers modèles tant en taille, qu’en nombre d’étoiles ou en matériau de fabrication.
Mais peu à peu, des voix (militaires et civiles) s’élèvent pour se plaindre de la similitude du Premier Drapeau National Confédéré avec celui de l’Union. D’ailleurs cela a amené quelques erreurs lors de la première grande bataille qui s’est déroulée à Manassas en Juillet 1861. Plusieurs projets de Loi sont présentés devant les deux Chambres du Congrès. Finalement, un Décret est adopté le 1 Mai 1863, décrivant le Second Drapeau National comme, « ayant un fond blanc, d’une largeur du double de la hauteur, avec un canton carré des 2/3 de la hauteur du drapeau, représentant le "Battle Flag", sur fond rouge, croix bleue en diagonale portant des étoiles à cinq branches, une pour chaque État de la Confédération ». Il sera utilisé la première fois pour couvrir le 12 Mai, le cercueil du Général "Stonewall" Jackson, grièvement blessé à Chancellorsville le 2 Mai et décédé d’une pneumonie le 10.

Le "Second Drapeau National" est souvent appelé le "Jackson Flag" (il est représenté avec Jackson sur le billet de 500$) ou la "Stainless Banner" (bannière immaculée) à cause de son grand fond blanc.

Mais ce drapeau est surtout utilisé par le Gouvernement Confédéré, pour ses bâtiments officiels, ses forts et pour ses navires. Certains Généraux le choisissent comme marqueur pour leur Quartier-général, mais les troupes préfèrent porter le "Battle Flag", d’ailleurs certains Régiments en recevant le "Second Drapeau National" ont découpé la partie blanche pour ne garder que le canton rouge.
D’autres plaintes continuent à être formulées, cette fois pour dire que le drapeau ressemble à un drapeau blanc de trêve, lorsqu’il n’y a pas de vent. Par conséquent, le 13 Décembre 1864, un projet de Loi est présenté au Sénat, sur une proposition de modification du Major Arthur L. Rogers, de l’Artillerie. Une large bande rouge est ajoutée à l’extrémité du fond blanc. Selon Rogers, le blanc symbolise la pureté et l’innocence ; le rouge, la force d’âme et le courage ; la Croix de St André indique les origines Britanniques et la bande rouge, les origines Françaises de beaucoup de Sudistes. Le décret est voté le 4 Mars 1865, mais comme la Confédération n’a plus que quelques jours à vivre, le "Troisième Drapeau National" n’aura que peu d’exemplaires confectionnés.

"Troisième Drapeau National"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 12:12 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Flag US
Chaque colonie a son étendard particulier et l’Armée et la Marine des colonies unies, utilisent des drapeaux variés, certains coloniaux, d’autres régimentaires, et d’autres encore tels que celui de Fort Sullivan, dans le port de Charleston, un fond bleu avec un croissant argenté, sorti pour les occasions spéciales. Le drapeau Américain déployé lors de la bataille de Bunker Hill, est appelé « drapeau de la Nouvelle Angleterre ». Il a un fond bleu, avec la croix de St George rouge dans le coin gauche supérieur, partageant un carré blanc, avec un sapin dans le quartier supérieur gauche. Le London Chronicle est un journal anti-gouvernemental, qui dans son numéro de Janvier 1776, donne la description suivante du drapeau d’un croiseur Américain qui a été capturé : « Au Bureau de l’Amirauté, se trouve le drapeau d’un corsaire provincial. Le fond est blanc, et au milieu se trouve un sapin vert avec en-dessous la devise ‘Appeal to Heaven». Les hommes de Culpeper, qui suivent Patrick Henry lors de sa Marche sur Williamsburg pour demander la restitution immédiate de la poudre du vieux magasin ou de son paiement par le Gouverneur Dunmore, portent un drapeau avec un serpent à sonnette, prêt à frapper, et avec les mots « Don't tread on me ». On pense que le premier drapeau Américain avec 13 bandes rouges et blanches, est celui présenté par le Capitaine Abraham Markoe à la Philadelphia Light Horse (Cavalerie Légère) en 1775. Un autre « Drapeau de l’Union » est mentionné lors d’une réunion du Parti Whig à Savannah en Juin 1775. Le nouveau drapeau de l’Union, hissé à Cambridge, le 1 Janvier 1776, est compose de 13 bandes alternées, rouges et blanches, avec le drapeau Britannique dans un coin.

Finalement, la nécessité pour un drapeau national se fait sentir, spécialement pour la Marine, et le Congrès Continental adopte le 14 Juin 1777, la résolution suivante : « Il est résolu, que le drapeau des États-Unis aura treize bandes alternées de rouge et de blanc ; avec treize étoiles blanches sur fond bleu, représentant les États de l’Union et formant une nouvelle constellation ». Il existe une certaine lenteur à adopter ce drapeau. La résolution n’est pas officiellement promulguée avant le 3 Septembre, avec la signature du Secrétaire du Congrès, bien qu’il soit déjà imprimé dans tous les journaux. Cela se passe plus d’un an après que les colonies aient été déclarées libres et indépendantes. La première fois que le drapeau national est déployé dans un poste militaire, c’est probablement à Fort Schuyler, sur le site de l’actuelle ville de Rome, dans l’État de New York. Le Fort est assiégé au début du mois d’Août 1777. La garnison n’a pas de drapeau, et par conséquent « en confectionne un selon les directives du Congrès, en découpant des draps pour former les bandes blanches, un morceau de tissu rouge pour les bandes rouges et le bleu pour le fond du canton est découpé dans le manteau du Capitaine Abraham Swartout, du Comté de Dutchess, État de New York ». Ce drapeau est déployé le 3 Août 1777. Paul Jones est affecté sur l’USS Ranger le 14 Juin 1777, et il prétend être le premier à avoir hissé le « Stars and Stripes » sur l’USS Ranger qui quitte Portsmouth, au New Hampshire, le 1 Novembre 1777. Il est probable que le drapeau national a été déployé pour la première fois lors d’une bataille sur les rives de la Brandywine, le 11 Septembre 1777, la première bataille après son adoption.
Sa première apparition sur une possession étrangère, date du 28 Juin 1778, lorsque le Capitaine Rathbone, du sloop de guerre USS Providence, avec son équipage et quelques prisonniers évadés, prennent Fort Nassau, aux Bahamas. Ils sont menacés par les habitants, lorsqu’ils clouent, par défi, le “Stars and Stripes” au mât des couleurs. John Singleton Copley, le peintre d’origine Américaine, revendique à Londres, être le premier à avoir déployé le drapeau national en Grande Bretagne. Le jour où le Roi George III reconnaît l’indépendance des États-Unis, le 5 Décembre 1782, il peint ce drapeau en arrière-plan d’un portrait d’Elkanah Watson. Pour le Capitaine Mooers, du navire-baleinier USS Bedford, de Nantucket, cela ne fait aucun doute qu’il a eu l’honneur de hisser le premier le drapeau national dans un port Britannique. Il arrive dans les « Downs », avec les Couleurs flottant au mât de misaine, le 3 Février 1783. Ce drapeau est d’abord emmené dans les mers orientales de l’Inde, à bord de l’USS Enterprise, (navire construit à Albany) du Capitaine Stewart Dean, en 1785. Lorsque le Vermont et le Kentucky sont admis dans l’Union, le drapeau est modifié. Par un Décret du Congrès, daté du 13 Janvier 1794, le nombre des bandes et des étoiles passent de 13 à 15. Le Décret entre en fonction le 1 Mai 1795. Entre cette date et jusqu’en 1818, bien qu’il y ait 20 États dans l’Union, le nombre de bandes et d’étoiles reste inchangé. Une Commission, nommée pour réviser la présentation du drapeau, invite le Capitaine Samuel C. Reid, le brave défenseur du navire-corsaire USS Armstrong, à dessiner un nouveau drapeau. Reid conserve les 13 bandes originales, mais décide d’ajouter une étoile pour chaque État. Ceci restera à jamais l’emblème des États-Unis.

Pendant la Guerre Civile, le “Stars and Stripes” portera entre 33 et 36 étoiles, (avec l’admission du Kansas en 1861, de la Virginie Occidentale en 1863 et du Nevada en 1864), le Gouvernement Fédéral maintiendra sur le drapeau, les étoiles des 11 États du Sud qui ont fait sécession.
On peut trouver différents types d’arrangement des étoiles :


En étoile, drapeau du Second Régiment d’Infanterie du Massachusetts


En ligne (Dépôt de New York), drapeau du 57ème Régiment d’Infanterie de Pennsylvanie


En cercle, drapeau du 36ème Régiment d’Infanterie du Wisconsin


Variation utilisée par certains Etats avec leurs armoiries, ici le drapeau du 79ème d’Infanterie de Pennsylvanie

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 13:23 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Flags
Drapeau de Garnison US (Garrison Flag) : C’est le drapeau national. Il est fabriqué en étamine de coton, de 36 pieds de long (11m) sur 20 pieds de haut (6m) ; avec 13 bandes horizontales de même largeur, alternativement rouge et blanche, en commençant par le rouge. Dans le canton supérieur, près de la hampe, une composition d’étoiles blanches, correspondant au nombre d’Etats, sur fond bleu, canton mesurant un tiers de la longueur du drapeau, et descendant jusqu’au bord de la quatrième bande rouge, à partir du haut

Drapeau de tempête US (Storm flag) :
1) Même drapeau que précédemment, déployé seulement par temps orageux et mesurant habituellement 20 pieds sur 10.
2) Dans la Marine c’est un drapeau rouge carré avec un carré noir au centre, déployé seul, par deux, ou en combinaison avec divers fanions pour indiquer l'approche d'une tempête.

Drapeau de recrutement US (Recruiting flag) : Le même que précédemment, mais mesurant 9 pieds 9 pouces de long (3,75m) sur 4 pieds 4 pouces (1,30m).

Drapeau de Camp (Camp Colors) : Ils sont utilisés pour marquer les limites de campement d'un régiment. Fabriqué en étamine de coton, de 18 pouces de côté (0,50m) ; blanc pour l’Infanterie et rouge pour l’Artillerie, portant le chiffre du Régiment. La hampe mesure 8 pieds de haut.


Couleurs de Camp du 6ème d’Infanterie US 1848-1861, d'étamine blanche (aujourd'hui décolorée) de 18 pouces de côté.


Couleurs du 2ème d'Artillerie US, en étamine rouge avec un lettrage blanc. Cet exemplaire est de 16,5 pouces sur 18,75 pouces.

Pratiquement toutes les couleurs de camp, rouges et blancs de l'Armée Régulière deviennent obsolètes en vertu de l'Ordre Général N°.4, de Janvier 1862. En partie, il est indiqué :
« Selon les instructions du Ministère de la Guerre, en date du 7 Janvier 1862, les guidons et les couleurs de camp pour l'Armée seront faits comme le drapeau des États-Unis, avec bandes et étoiles ».

Drapeau d’Hôpital (Hospital Flag) : Les Règlements de l'Armée US (1854) préconise un drapeau rouge pour les hôpitaux et un drapeau jaune pour la mise en quarantaine (épidémie) au début de la guerre. Il semble que le Général Beauregard ait copié ces Règlements pour l'Armée confédérée car plusieurs drapeaux rouges d'hôpitaux confédérés ont survécu à la guerre.
L'Armée US n'adopte pas le drapeau jaune, avant 1862, avec l'Ordre Général No.102, pour l'Armée du Potomac ; pour le Département du Rappahannock en 1863, avec le G.O. No.53 ; le Département du Cumberland et l'Armée de l'Ohio l'ont adopté plus tard en 1863. L'Armée de l'Ouest a remplacé le drapeau rouge pour les hôpitaux par un drapeau national US au début de 1864. Plus tard en 1864 tous se sont conformés à un Décret du Congrès, instituant le drapeau jaune avec le "H" vert.
Comme le Corps des Ambulances travaille indépendamment des autres services médicaux, il a choisi des drapeaux de Corps jaunes bordés de vert.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 14:51 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Flag Markings CS
Comme observateur Britannique, le Colonel Arthur Fremantle, des Coldstream Guards, en visite à l’Armée de Nord Virginie, fin juin 1863, a écrit à propos des drapeaux confédérés : « Ils sont, en général, rouges, avec une croix de St André bleue, portant des étoiles … Sur la plupart des drapeaux de cette Division (celle de Pender) sont inscrits les noms de Manassas, Fredericksburg, Seven Pines, Harpers Ferry, Chancellorsville, etc… »
Ces "Battle Honours" comme on les appelle, sont apparus d’abord au Corps Longstreet en Juin 1862, avec « Williamsburg » et « Seven Pines » inscrits sur bandes de tissu blanc et cousus sur le drapeau. En effet, le 23 Juillet 1862, l’Ordre Général No.52 du Ministère de la Guerre confédéré, autorise à placer sur le drapeau de bataille, le nom de chaque combat auquel les « Régiments, Bataillons et Escadrons séparés ont effectivement participé ».
Il n’y a pas de méthode pour appliquer les "battle honours" ; les premiers sont habituellement cousus en haut et en bas du drapeau, mais aussi sur les côtés et au centre ; certaines unités les font peindre ou broder ; en effet, le Richmond Clothing Depot fournit des drapeaux avec les "Honneurs" peints en jaune en cercle autour de l’étoile centrale.


28ème de Nord Caroline à gauche ; et 15ème d’Arkansas à droite


Flag Markings US
Comme stipulé dans l’Ordre Général No.19, du 22 Février 1862 : « Il est déclaré que tous les Régiments et Batteries au service des Etats-Unis, pourront inscrire sur les Couleurs et les Guidons, le nom des batailles où ils auront assumé une part méritoire ».
Bientôt ce privilège est abusé par bon nombre d’unités de Volontaires, qui inscrivent le nom d’une bataille, même si leur rôle y a été mineur. Mais, cela n’est pas entièrement de leur faute, car si au début de la guerre les "Honneurs" sont inscrits sur le drapeau sous l’autorité du Ministère de la Guerre, par la suite ce sont les officiers commandants qui émettent une liste de "battle honours" pouvant être placés sur le drapeau, d’autres officiers permettent aux unités présentes à une bataille donnée, d’en inscrire le nom sur les Couleurs, et même certains Gouverneurs demandent à leurs troupes d’Etat d’ajouter des "Honneurs" spécifiques sur leurs drapeaux.
Suite à cette confusion, l’Armée du Potomac publie l’Ordre Général No.10 qui émet la liste de chaque unité de Volontaires avec le nom des batailles qu’elles peuvent placer sur leurs Couleurs. Apparemment c’est la seule Armée de l’Union qui a essayé de standardiser les "battles Honours".


Batterie du 1er d’Artillerie du Kansas en haut à gauche ; 106ème d’Infanterie du New York en haut à droite ; 1er de Cavalerie du Missouri en bas

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 15:37 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Flag of truce
Les "drapeaux blancs" ou "drapeaux de trêve" sont fréquemment envoyés par un ennemi dans le but d’obtenir des renseignements. Afin d’empêcher cela, il est habituel que les avant-postes arrêtent le détachement au drapeau blanc, et si c’est simplement le porteur d’une lettre, de la réceptionner et de renvoyer le détachement, en empêchant toute discussion avec les sentinelles. Cependant, il est parfois nécessaire d’envoyer le porteur du drapeau blanc au Quartier Général. Dans ce cas, il faut lui bander les yeux, et il doit être escorté.
Le porteur du drapeau de trêve est toujours précédé à 25 pas, d’un "Clairon" et lorsqu’il arrive à portée de tir des sentinelles ou vedettes, il doit s’arrêter, remettre son épée au fourreau, et au même moment lever et agiter un drapeau ou un mouchoir, blancs. S’il ne lui est pas intimé l’ordre de faire demi-tour, il peut continuer à avancer pas à pas, jusqu’à l’ordre de s’arrêter. S’il se rend compte qu’on lui tend un piège, il doit se retirer à toute vitesse avec le "Clairon", certain des mauvaises intentions de l’adversaire. Lorsqu’il est averti qu’il va être reçu, il doit se soumettre à toutes les mesures qui lui seront proposées, pour l’accomplissement de sa mission.
Lorsque c’est au cours d’une action, qu’un "drapeau blanc" sort des rangs adverses, ceux-ci arrêtent leur progression et cessent le feu. Il doit s’avancer vers le commandant de la force adverse, et à une distance acceptable, remettre son épée au fourreau et lever son drapeau. Si on ne le prévient pas de se retirer, et si le tir cesse sur le front, il peut continuer à avancer, pour exécuter ses ordres. Seul des motifs sérieux sont indispensables pour l’envoi d’un "drapeau de trêve" lors d’une action, car l’ennemi peut très bien croire à un stratagème, et recommencer à tirer.



Flag Officer
Le plus haut rang dans l’US Navy, jusqu'en 1862, remplacé alors par le grade de "Rear Admiral" (Vice-Amiral).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 16:33 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FLANAGIN, Harris CSA
Né le 3 Novembre 1817, à Roadstown au New Jersey.
Profession d’avant-guerre : Déménage en Pennsylvanie 1835 --- Professeur de Mathématiques et d’Anglais --- Clermont Seminary 1835 --- déménage en Illinois 1836 --- puis en Arkansas 1837 --- Homme de Loi --- planteur --- membre de la Législature d’Arkansas (1842-1844) --- membre de la Milice d’Arkansas.
Service de Guerre : Juillet 1861, Capitaine au 2ème de Fusiliers Montés d’Arkansas --- Mai 1862, Colonel --- démissionne le 8 Novembre 1862 --- Gouverneur d’Arkansas (Novembre 1862-Avril 1864) --- retourne à la pratique du Droit
Carrière d’après-guerre : Homme de Loi.
Décédé le 23 Octobre 1874 à Arkadelphia en Arkansas.



Flank
Utilisé comme nom, un "flanc" est l'extrémité (ou le côté) d'une position militaire, également appelée "aile". Un flanc non protégé est dit "dans l'air" (in the air), tandis qu'un flanc protégé est dit "flanc refusé" (refused flank).
Utilisé comme verbe, "flanquer" consiste à se déplacer autour de l'aile ennemie et de prendre la position ennemie, en évitant un assaut frontal.



Flanking Position
(Position de flanquement) Angles sur une ligne de bataille principale pour tirer sur le flanc ennemi ... Les lignes ne doivent pas s'approcher tant que l'espace est protégé.




« Flanking the sentinel »
(Flanquer la sentinelle) En argot signifie déserter.


Fleam
Dispositif de prélèvement sanguin avec une ou plusieurs lames, généralement de tailles graduées, de manière à permettre une sélection par le phlébotomiste.
La saignée était encore en pratique occasionnellement pendant la Guerre Civile. Cependant, elle devient moins acceptée comme traitement légitime. À mesure que les années de guerre passent et que les connaissances médicales augmentent, la saignée est rapidement abandonnée.




« Fleeter »
Monture favorite de l’espionne confédérée Belle Boyd

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln


Last edited by daddutt roger on Sat 21 Apr - 16:56 (2018); edited 1 time in total
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 21 Apr - 16:49 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fleetwood Hill
Au début de la campagne de Gettysburg, le Général Robert E. Lee cherche à cacher son mouvement à l'Armée de l'Union. Avec ses forces stationnées à Culpeper, en Virginie, sur le point de se diriger vers le nord dans la Vallée du Shenandoah, Lee ordonne au Général J.E.B. Stuart de lancer un raid de cavalerie de diversion le 9 Juin 1863. Cependant, le Général de Cavalerie US Alfred Pleasonton anticipe le raid et frappe par une attaque à deux pointes, les hommes de Stuart dans le camp de Brandy Station, le jour où l'incursion confédérée devait commencer.
Alors que les Cavaliers du Général John Buford engagent les Sudistes surpris de Stuart St. James Church et à Yew Ridge, les cavaliers fédéraux du Général David McMurtrie Gregg traversent le Rappahannock à Kelly's Ford. Il est 11h30. Avant que Gregg n'atteigne Brandy Station, il est maintenant fermement sur les arrières des Confédérés.
Le chemin de Gregg vers St James Church est bloqué par Fleetwood Hill, une élévation large où J.E.B. Stuart a établi son quartier général. L'Artillerie de l'Union ouvre le feu sur Fleetwood Hill, faisant un choc considérable sur Stuart, dont la force principale est entièrement engagée dans la bataille sur son front. Le barrage préparatoire de Gregg, cependant, donne à Stuart le temps de ramener des troupes sur Fleetwood Hill pour faire face à la première charge de l'Union. Pendant ce temps, les Confédérés qui se retirent de Yew Ridge tiennent toujours les cavaliers fatigués de Buford à distance, permettant à Stuart de ramener plus de troupes pour faire face à Gregg. Les lignes adverses s'affrontent encore et encore pendant près de cinq heures. Enfin, après avoir entendu que des renforts confédérés sont sur le point d'arriver, Pleasanton décide de se retirer à 5h00 du matin. Stuart ne le poursuit pas.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 22 Apr - 12:56 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FLETCHER, Thomas CSA
Né le 18 Avril 1819 à Nashville au Tennessee.
Avec son diplôme de l’Université du Tennessee, Fletcher exerce le Droit à partir de 1836 puis déménage au Mississippi. Après avoir servi comme juge de probation et comme US Marshall il part s’installer en Arkansas en 1850. Il est élu au Sénat de l’Etat en 1858. Lorsque le Gouverneur Henry M. Rector démissionne en Novembre 1862 après avoir été battu par Harris Flanagin, aux élections suivantes. Fletcher prête serment, occupant le poste temporairement, pendant 11 jours (du 4 au 15 Novembre 1862). Ensuite Fletcher retourne au Sénat et siège jusqu’au moment où un nouveau gouvernement pro-Union en Avril 1864 est installé.
Décédé le 21 Février 1900 à Little Rock en Arkansas.


FLETCHER, Thomas Clement USA
Né le 22 Janvier 1827 à Herculaneum au Missouri.
Profession d’avant-guerre : Greffier de tribunal --- admis au Barreau du Missouri 1857 --- Homme de Loi --- délégué à la Convention Nationale Républicaine de Chicago 1860.
Service de Guerre : Octobre 1862, Colonel du 31ème du Missouri ---- a commandé la 1ère Brigade/du District de St Louis/du Département du Missouri --- blessé et capturé à Chickasaw Bluffs le 29 Décembre 1862 --- échangé en Mai 1863 --- démissionne le 16 Juin 1864 --- Septembre 1864, Colonel du 47ème du Missouri --- démissionne le 18 Novembre 1864.
Brevet promotionnel de Brigadier Général USV, le 13 Mars 1865
Carrière d’après-guerre : Gouverneur du Missouri (Janvier 1865-Janvier 1869) --- Homme de Loi.
Note : Auteur de "Life and Reminiscences of General Wm. T. Sherman by Distinguished Men of His Time" (1891).
Décédé le 25 Mars 1899 à Washington au District de Columbia.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 22 Apr - 13:00 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

« Flicker »
En argot, comme nom cela signifie « lâche, froussard » et comme verbe « retraiter ».

« Flim-flam »
Quelque chose qui est faux ou que l’on ne pas croire … ou quelqu'un qui est malhonnête, rusé, ou trompeur, bien que généralement pas cruel ou dangereux.

FLINT, Franklin Foster USA
Né le 29 Avril 1821 à Walpole au New Hampshire.
Profession d’avant-guerre : Diplômé de West Point en 1841 --- Juillet 1841, Second Lieutenant au 6ème d’Infanterie US --- Juillet 1847, Premier Lieutenant --- Septembre 1856, Capitaine.
Service de Guerre : Mai 1861, Major au 16ème d’Infanterie US --- a commandé la prison de Camp Alton en Illinois à partir de Juillet 1862 --- Assistant inspecteur Général du Département d’Ohio (Septembre 1862-Mars 1863) --- Octobre 1863, Lieutenant-colonel.
Brevet promotionnel de Brigadier Général USA, le 13 Mars 1865
Carrière d’après-guerre : Sert dans l’Armée US --- Juillet 1868, Colonel du 4ème d’Infanterie US --- départ à la retraite le 11 Avril 1882.
Décédé le 15 Septembre 1891 à Highland Park en Illinois.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 22 Apr - 13:10 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Floatting Battery
Les Confédérés en Caroline du Sud ont construit une Batterie flottante dans le port de Charleston, à l’hiver de 1861. C’est un monstre curieux, fait d’un assemblage de lourds madriers de pin et de troncs de palmiers, et recouvert d’une double épaisseur de métal. Cela ressemble à un immense abri, de 25 pieds de large, et d’environ 100 pieds de long. Quatre énormes canons de siège sont montés sur le devant. Le magasin à poudre est à l’arrière, en-dessous de la ligne de flottaison, et à son extrémité est installée une plateforme couverte de sacs de sable, pour protéger les hommes et faire contrepoids aux lourds canons. Il y est rattaché un hôpital flottant. Elle a été remorquée jusqu’à une position à la pointe de Sullivan’s Island, pour amener ses canons à portée de Fort Sumter. Elle a tiré 247 projectiles de 42-livres et 223 de 32-livres pendant le bombardement du fort.


La « Batterie flottante » de Charleston


La Batterie flottante de Stevens est une structure encore plus formidable. Cette Batterie a été mise en construction par les Messieurs Stevens, d’Hoboken, dans le New Jersey, plusieurs années avant la Guerre Civile. Elle n’est destinée uniquement qu’à la défense d’un port. Environ 1 000 000 de Dollars ont déjà été dépensés, principalement donnés par le Gouvernement des États-Unis, et elle n’est toujours pas finie. Jusqu’au début de la Guerre, elle a été cachée aux yeux du public. Elle fait 700 pieds de long, est couverte de plaques de métal, lui permettant de résister à tous types de boulets de canon et d’obus. Elle se déplace à l’aide de moteurs à vapeur ayant assez de puissance pour lui fournir un élan, qui en fera un “bélier”, capable de couper en deux tous navires de guerre ennemis. Elle est prévue pour accueillir 16 lourds canons rayés dans des casemates anti-bombes et 2 lourds "columbiads". Ces derniers seront positionnés sur le pont, à la proue et à la poupe. La cheminée doit être construite en section rentrante, tel un télescope. Elle ne sera pas terminée lorsque la Guerre Civile prendra fin. Le projet sera abandonné, et la Batterie sera vendue aux enchères en 1880.




« Florence Nightingale of the South »
Surnom de Mme E. K. Newsom, une riche veuve, qui a consacré son temps, son énergie et sa fortune à des tâches hospitalières à Memphis, à Bowling Green, à Nashville, à Corinth et à Atlanta.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 22 Apr - 13:25 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Floride

Avant que l’ordonnance de sécession de la Floride ne soit votée, les troupes de l’Etat ont saisi, le 6 janvier 1861, l’Arsenal de Chattahoochee avec 500 000 cartouches pour mousquet, 300 000 cartouches pour fusil rayé et 50 000 livres de poudre. Elles ont pris Fort Marion à St Augustine, anciennement le Château de St Marc, qui a été construit par les Espagnols plus de 100 ans auparavant. Il comprend un arsenal. Le 15, elles saisissent la goélette USS F.W.Dana servant à surveiller les côtes américaines et se l’approprient pour leur propre usage. L’Arsenal de Chattahoochee était en charge du courageux Sergent Powell aidé par trois hommes. Il a dit : « Il y a cinq minutes, je commandais cet arsenal, mais en conséquence de la faiblesse de ma troupe, je suis obligé de me rendre… Si j’avais eu une force égale, ou même de la moitié de la vôtre, je veux bien être damné si vous aviez pu passer cette porte avant d’enjamber mon cadavre. Vous voyez je n’ai que trois hommes. Je me considère maintenant comme prisonnier de guerre. Prenez mon épée, Capitaine Jones ! ».
Soucieux d’établir un empire indépendant sur les rives du Golfe du Mexique, les politiciens de Floride se réunissent en convention début janvier 1861, à Tallahassee, la capitale de l’Etat. Le Colonel Little est choisi pour présider la Convention et l’Evêque Rutledge invoque la bénédiction du Tout-Puissant pour les actes qu’ils s’apprêtent à accomplir. Les membres sont au nombre de soixante-neuf et environ un tiers d’entre eux sont des "Cooperationists". Le corps législatif de Floride, pleinement préparé à coopérer avec la convention, s’est réuni au même endroit, le 5. Le 10, la Convention adopte une ordonnance de sécession par un vote de 62 pour et 7 contre. Dans son préambule, il est déclaré que « tous les espoirs de préserver l’Union selon les termes compatibles avec la sécurité et l’honneur des Etats esclavagistes » sont « complètement éteints ». Il est déclaré plus loin que par cette ordonnance, la Floride s’est retirée de l’Union et est devenue « une nation souveraine et indépendante ». Le lendemain, l’ordonnance est signée, tandis que les cloches sonnent et que le canon gronde pour faire connaître la joie populaire. Les nouvelles sont reçues par les représentants de la Floride en Congrès à Washington ; mais malgré que l’Etat se soit retiré de l’Union, ils continuent à siéger, pour les raisons données dans une lettre à Joseph Finnegan, écrite par le Sénateur David L. Yulee, à son bureau au Sénat. « Il semble que c’est l’opinion » dit-il, « que si nous partons maintenant, des lois sur les forces, les emprunts et les volontaires seront votées, qui mettront immédiatement Mr Lincoln dans des conditions d’hostilité ; alors qu’en restant à nos postes jusqu’au 4 mars, on pense que nous continuerons à maintenir les mains liées à Mr Buchanan et à empêcher les Républicains à mettre en place toute législation qui renforcerait les pouvoirs de la prochaine Administration ». Des Sénateurs d’autres Etats ont écrit des lettres semblables sous leurs fonctions officielles. La convention est interpellée par L.W. Spratt, un éminent avocat, de Caroline du Sud, pour rouvrir le commerce d’esclaves africains. Des délégués sont nommés pour une convention générale devant se réunir à Montgomery, en Alabama et d’autres mesures sont prises pour assurer la souveraineté de la Floride. Le corps législatif autorise l’émission de billets du Trésor pour un montant de 500 000 dollars et définit le crime de trahison comme étant, dans une forme, la tenue d’un office sous le gouvernement national en cas de présente collision entre les troupes de l’Etat et celles du gouvernement, punissable de mort. Le Gouverneur de l’Etat (Perry) a préalablement fait des arrangements pour saisir les forts, les chantiers navals et les autres propriétés gouvernementales en Floride. Dans la première partie de la Guerre Civile, les forces militaires nationales et navales, sous les ordres du Général Wright et du Commodore Dupont ont conquis facilement la côte de Floride. En février 1862, ils ont pris Fort Clinch, sur Amelia Island, que les Confédérés occupent et les ont expulsés de Fernandina. D’autres postes sont rapidement abandonnés et une flottille de canonnières, sous les ordres du Lieutenant T.H. Stevens, remonte la St John’s River et prend Jacksonville le 11 mars. St Augustine est prise, à peu près au même moment par le Commander C.R.P. Rogers et les Confédérés inquiets abandonnent Pensacola et les fortifications en face de Fort Pickens. Avant la mi-avril, toute la côte atlantique de Cape Hatteras à Perdido Bay, à l’ouest de Fort Pickens (à l’exception de Charleston et de ses environs), est abandonnée par les Confédérés.

La Floride a fourni 17 334 de ses fils pour l'effort de guerre, ce qui représente 0,5% des hommes qui ont servi des deux côtés du conflit. Il y a eu un total de 168 raids, escarmouches et batailles dans l'Etat. La Floride avait 2 camps US de prisonniers à Fort Jefferson (Dry Tortugas) et Fort Pickens et 1 camp CS de prisonniers à St Augustine (Château San Marcos)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 22 Apr - 13:33 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Florida CSS
Le CSS Florida, est un croiseur à vapeur d'environ 700 tonneaux. Il a été construit en Angleterre en 1862 sous le nom d'Oreto. Secrètement achetée par la marine des États confédérés, il part en Mars 1862 pour les Bahamas sous la forme d'un navire marchand. Après son arrivée, il est armé et commissionné en Août 1862, commandé par le Lieutenant John N. Maffitt. Avec son équipage largement handicapé par la fièvre jaune, le CSS Florida va à Cuba et, le 4 Septembre 1862, force le blocus fédéral à Mobile, en Alabama. Après avoir terminé son armement, Maffitt force à nouveau le blocus le 16 Janvier 1863.
Opérant dans l'Atlantique et les Antilles au cours des huit mois suivants, le CSS Florida effectue vingt-deux prises, semant la terreur dans la marine marchande des États-Unis et déjoue les efforts de l'US Navy pour l'attraper. En Août 1863, il se rend à Brest, en France, où il reste jusqu'au mois de Février suivant, où il se reprend la mer en évitant les forces fédérales. Sous le commandement du Premier Lieutenant Charles M. Morris, le CSS Florida effectue onze autres prises et en Octobre 1864, il arrive à Bahia, au Brésil.
Alors qu'il est ancré dans ce port le 7 Octobre, le CSS Florida est attaqué, capturé et remorqué en mer par l'USS Wachusett, en violation de la neutralité brésilienne. Après avoir été emmené aux États-Unis, son retour au Brésil est ordonné par les Tribunaux. Cependant, avant que cela ne puisse être fait, le 28 Novembre 1864, le CSS Florida coule accidentellement au large de Newport News, en Virginie.



Florida USS.
À l'origine, vapeur civil, le Florida est un navire à roues à aubes latérales en bois de 1 261 tonneaux, construit à New York en 1850. Après plus d'une décennie d'emploi commercial, le déclenchement de la Guerre Civile l'oblige à entrer au service de l'US Navy, qui l'achète en Août 1861, converti en croiseur et commissionné comme USS Florida au début du mois d'Octobre de la même année. Durant les trois années suivantes, il impose le blocus de la Confédération sur la côte atlantique. L'USS Florida participe aux expéditions qui prennent Port Royal, en Caroline du Sud, en Novembre 1861 et des positions dans le nord de la Floride et en Géorgie, en Mars 1862. Il participe également à la capture ou à la destruction de plusieurs forceurs de blocus.
En Mars 1865, l'USS Florida est utilisé pour transporter des fournitures sur la côte atlantique et dans le Golfe du Mexique. Après avoir transporté des prisonniers confédérés de la Nouvelle-Orléans à New York, il sert dans le Golfe jusqu'à la fin de 1865 et dans les Antilles en 1866-1867. Désarmé en Avril 1867, l'USS Florida est vendu en Décembre 1868. Plus tard exploité en tant que navire marchand Delphine et le navire de guerre haïtien Republique, il est démantelé au milieu des années 1870.




Flotilla
Un groupe de navires de guerre et de transports agissant de concert dans un but précis. Une flottille contient généralement un plus petit nombre de navires qu'une flotte ...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 3 of 9

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group