Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La Civil War de A à Z
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques
Previous topic :: Next topic  
Author Message
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Wed 2 May - 12:56 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Fort Sumter (2)
Autres engagements durant la Guerre Civile :
Après le bombardement de Beauregard en 1861, les forces confédérées occupent Fort Sumter et l'utilisent pour assurer la défense du port de Charleston. Une fois qu'il est achevé et mieux armé, Fort Sumter permet aux Confédérés de créer un trou précieux dans le blocus de l'Union sur la façade atlantique.
Le premier assaut de l'Union contre Fort Sumter survient en Avril 1863, lorsque le Vice-amiral Samuel Francis Du Pont tente une attaque navale contre Charleston. Le commandant de l'Escadre de Blocus Sud Atlantique, Du Pont arrive à Charleston avec une flotte de neuf navires de guerre cuirassés, dont sept sont des versions améliorées du célèbre USS Monitor.
Alors que Du Pont espère reprendre Fort Sumter - alors symbole de la rébellion confédérée - son attaque est mal coordonnée et rencontre des conditions météorologiques défavorables. En collaboration avec Fort Sumter, les Batteries confédérées commandées par P.G.T. Beauregard, martèlent la flotte cuirassée avec des tirs d'artillerie, et les mines marines constituent une menace constante pour les coques des navires. Dépourvu de moyens et incapable de manœuvrer correctement dans les forts courants, la flotte de Du Pont se retire finalement du port après avoir pris plus de 500 coups de canons confédérés. Un seul soldat de l'Union est tué pendant la bataille, mais l'un des cuirassés, l'USS Keokuk, coule le lendemain. Cinq Confédérés sont tués lors de l'attaque, mais les dégâts à Fort Sumter sont rapidement réparés et ses défenses améliorées. Les soldats confédérés ont même réussi à récupérer l'un des canons Dahlgren de 11 pouces du Keokuk et à le monter sur la forteresse.
En Juillet 1863, les troupes de l'Union assiègent Fort Wagner, un poste précieux sur Morris Island, près de l'embouchure du port de Charleston. Après avoir essuyé un violent tir depuis Fort Sumter, le Général (US) Quincy A. Gillmore braque ses canons sur le fort et entame un bombardement dévastateur de sept jours. Le 8 Septembre, une force de près de 400 soldats de l'Union tente de débarquer à Fort Sumter et de prendre le poste par la force. Le Vice-amiral John Dahlgren croit à tort que le fort est occupé par une faible garnison, mais la troupe de débarquement est accueillie par plus de 300 fantassins confédérés, qui repoussent facilement l'assaut.

Après l'échec de l'infanterie, les Fédéraux sur Morris Island recommencent leur campagne de bombardement sur Fort Sumter. Au cours des 15 prochains mois, l'Artillerie de l'Union va efficacement raser Fort Sumter, tirant finalement près de 50 000 projectiles sur le fort entre Septembre 1863 et Février 1865. Malgré plus de 300 victimes des bombardements de l'Union, la garnison confédérée assiégée réussit à garder le contrôle jusqu'en Février 1865. Ce n'est que lorsque le Général William T. Sherman s'apprête à s'emparer de Charleston que les Confédérés finissent par évacuer. Les Fédéraux récupèrent Fort Sumter le 22 Février 1865. Robert A. Anderson et Abner Doubleday, les deux commandants du siège initial de Fort Sumter, retournent à la forteresse le 14 Avril 1865 pour une cérémonie du lever de couleurs, où l'ancien drapeau reprend sa place en haut du mât.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Wed 2 May - 13:13 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fort Wagner
Fort Wagner, qui fait partie des redoutables défenses confédérées du port de Charleston, est construit sur Morris Island, au sud de la baie. Les murs de 30 pieds de haut, remplis de terre et de sable, protègent 14 pièces d'Artillerie lourde qui peuvent supporter des assaillants ou des navires de guerre essayant d'entrer dans le port. L'US Navy tente de réduire les défenses de Charleston au début de 1863 avec peu de succès. Début Juin, le Brigadier Général Quincy Gillmore essaie de prendre les Batteries de Morris Island et de les utiliser contre Fort Sumter, dans l'entrée du port. Le 11 Juin, Gillmore ordonne un assaut sur Fort Wagner avec une Brigade, qui rencontre peu de succès. Sa tête de pont est renforcée et Gillmore fait des plans pour attaquer le fort à nouveau. Au crépuscule du 18 Juillet 1863, une attaque menée par le 54ème d'Infanterie du Massachusetts, un Régiment de couleur, prend d'assaut et capture les postes de tir extérieurs, entourant le fort. Le Colonel de l'unité, Robert Gould Shaw, est tué. Neuf autres Régiments de deux Brigades escaladent le parapet et entrent dans le fort, mais après des combats brutaux au corps-à-corps, ils sont chassés avec de lourdes pertes. Non convaincus du succès des assauts frontaux, les Fédéraux ont recours à des opérations de siège terrestres et navals pour réduire le fort. Les Confédérés abandonnent Fort Wagner le 7 Septembre 1863, après avoir résisté à 60 jours de bombardements. Le 54ème du Massachusetts a joué un rôle crucial au combat, prouvant aux sceptiques que les soldats de couleur se battront courageusement si on leur en donne la chance.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Wed 2 May - 13:25 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fort Warren
Le large pentagone de granit est situé sur une île et garde le port de Boston, au Massachusetts. Au début de la Guerre Civile, il sert à la détention de certains prisonniers politiques et de contrebandiers, mais en Août 1861, le fort devient un camp de prisonniers de guerre, pour les Confédérés capturés à Hatteras Inlet en Nord Caroline. Fort Warren est l’une des meilleures prisons durant la guerre, avec plus d’espace, d’équipement et de nourriture, que partout ailleurs. Il est largement utilisé pour emprisonner les officiers, qui ont le privilège de pouvoir faire des exercices physiques hors de leurs cellules et d’acheter des provisions auprès du Commissaire à la Subsistance du fort. Seulement 12 décès ont été enregistrés parmi les prisonniers, passés par Fort Warren.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 09:19 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications
Quelque chose qui rend une position défensive plus forte, comme de hauts monticules de terre pour protéger des canons ou des ouvrages défensifs en épi pour ralentir une charge ennemie. Les fortifications peuvent être des structures artificielles ou une partie naturelle du terrain. Les fortifications artificielles peuvent être permanentes (mortier ou pierre) ou temporaires (bois et terre) et au plus basique, possèdent un rempart et un parapet. Les fortifications naturelles peuvent inclure des cours d'eau, des forêts, des collines et des montagnes, des marécages et des marais.

L'illustration montre les principales caractéristiques d'un parapet et d'un fossé. Le niveau du sol/ground level (1) est appelé "plan du site". La zone comprise dans le parapet est connue sous le nom de terre-plein (2). Le terrain remontant à partir de là est la pente de banquette/banquette slope (3). La plate-forme en terre surélevée sur laquelle se tient la garnison pour défendre l'ouvrage fortifié est la banquette (4). La face interne du parapet est appelée la pente intérieure/interior slope (5), soutenue par un revêtement fait de gabions, recouverts de fascines ; au sommet de la pente est la crête intérieure/interior crest (6). La surface supérieure du parapet est connue comme la pente supérieure/superior slope (7), qui se termine à la crête extérieure/exterior crest (8). La face extérieure du parapet est la pente extérieure/exterior slope (9), au bas de laquelle se trouve le berme/berm (10). Le côté du fossé face à l'ennemi est l'escarpement/scarp (11), et est souvent armé d'une fraise (12) ; le fond du fossé/ditch (13) peut également avoir une palissade aiguisée/sharpened palisade. Le bord opposé du fossé est la contrescarpe/counterscarp (14), et le sol qui s'incline doucement, est le glacis (15) contenant des abattis/abatis (16).

Détails tirés d’une planche d’illustration du "Treatise on Field Fortification" de Mahan, montrant le plan et une vue en coupe d’un arrangement de trous de loups coniques, de petites fosses pyramidales avec pointes, de glacis avancé avec abattis.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 13:35 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications/Glossary (1)


Bastion : Ouvrage pentagonal bas faisant saillie sur l’enceinte. Le bastion comprend cinq lignes : deux faces, deux flancs et la gorge. Il est souvent ouvert à la gorge, plus rarement retranché. Il est dit plein lorsque toute sa capacité intérieure est remplie par le terre-plein du rempart et vide lorsque le terre-plein borde ses parapets sur une certaine largeur seulement. Un front bastionné est un tracé particulier dont toutes les parties se flanquent réciproquement.
Face : Mur d’escarpe exposé à l’ennemi
Flanc/flank : Côté du bastion permettant de battre la face de l’ouvrage collatéral
Capitale/capital : Bissectrice de l’angle saillant d’un bastion
Gorge : Partie d’un ouvrage placée du côté le moins exposé, vers l’intérieur de la place.
Orillon/orillion : flancs arrondis (demie-tour) protégeant l’artillerie située en arrière.



Caponnière/caponier : Ouvrage bas, entièrement défilé dans le fossé, adossé à l’escarpe. Sa fonction est de flanquer le fond de ce fossé.


Cavalier : bastion intérieur très élevé permettant des champs de tir plus large. Sous les cavaliers se trouvent les casemates servant d'abri pour le personnel et le matériel (casernements, poudrières, arsenal, infirmerie, etc.).



Chemin couvert/Covert way : Chemin à ciel ouvert, établi sur la contrescarpe, pourvu d’un parapet et d’une banquette, il se place en arrière de la crête du glacis et fournit une défense supplémentaire aux défenseurs de la place


Chemin de ronde/walk walk : Coursière régnant intérieurement au sommet d’une enceinte, défilée par un parapet.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 13:47 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications/Glossary (2)


Contre-garde/counter guard ou coverface : Ouvrage extérieur bas protégeant à distance les faces d’un bastion ou d’une tour bastionnée tout en doublant la ligne de feux.



Contrescarpe/counterscarp : Mur ou talus bordant le fossé côté campagne.



Cordon : Moulure généralement semi-circulaire soulignant le raccord de l’escarpe "talutée" et du parapet.



Courtine/curtain wall : Pan de muraille compris entre deux tours ou deux bastions.



Cunette : canal établi au fond d’un fossé sec pour drainer les eaux pluviales, pouvant ménager un obstacle supplémentaire.



Demi-lune : dehors retranché, placé devant la courtine d’un front bastionné et entièrement cerné de fossés. Elle est généralement formée de deux faces en angle aigu (demi-lune triangulaire), mais peut également comporter deux flancs. Elle sert souvent à protéger une porte d’entrée de la place. Son nom ancien est ravelin.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 13:59 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications/Glossary (3)


Escalier pas-de-souris/pas de souris stairway : petit escalier de communication dans la contrescarpe du fossé, vers le chemin couvert ou un ouvrage extérieur. La marche inférieure peut être à 1,50 m du fond du fossé, permettant de conserver la fonction d’obstacle, et être remplacée par une échelle mobile en bois.



Fausse braie : Rempart bas doublant l’enceinte.



Fossé : obstacle constitué par une tranchée. Son profil est donc sous le niveau du terrain. Il peut être sec ou en eau.



Glacis : plan faiblement incliné qui raccorde la crête du chemin couvert avec le niveau naturel du terrain qui s’étend devant la place.



Lunette : ouvrage avancé de même forme que la demi-lune mais non intégré dans un front bastionné (ou détaché sur le glacis).



Ouvrage à cornes/hornwork : Ouvrage détaché formé de deux demi-bastions reliés par une courtine, constituant un front bastionné projeté en avant d’une enceinte sur un front dominé et relié par deux ailes plus ou moins longues au fossé du corps de place.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 14:09 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications/Glossary (4)


Ouvrage à couronne/crown : Ouvrage avancé à deux fronts bastionnés (avec un bastion de tête et deux demi-bastions), permettant d’envelopper un faubourg de ville et relié par des ailes convergentes au fossé du corps de place.



Parapet : massif gazonné ou mur défilant les emplacements de tir à ciel ouvert ; partie supérieure du rempart ou du chemin couvert.



Place d’armes/parade ground : Espace réservé dans le système d’une fortification pour permettre le rassemblement d’une troupe, soit au centre de la ville, soit sur le chemin couvert pour les sorties.



Poterne/sally port ou postern : porte secondaire d’accès à la place, placée en milieu de courtine ou derrière l’orillon d’un bastion. La poterne est en général murée d’origine et ouverte seulement quand l’assaillant a choisi le secteur d’attaque.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 14:20 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications/Glossary (5)


Redoute/redoubt : Ouvrage extérieur spécialement construit pour servir de réduit local et généralement pour porter de l’artillerie. Sa forme est souvent carrée. C’est un ouvrage d’attaque comme de défense.



Réduit/reduct : ouvrage construit à l’intérieur d’un autre, où l’on peut se retrancher pour prolonger la résistance (par exemple : réduit d’une demi-lune).



Rempart/rampart : Enceinte formée par une levée de terre dont la poussée est souvent retenue par un mur de soutènement en bois ou en maçonnerie. Le terre-plein est la plateforme supérieure du rempart servant d’emplacement de tir.



Tenaille : ouvrage bas comprenant deux faces dont l’intersection est un angle rentrant. La tenaille est placée devant la courtine.



Traverse : sorte de mur épais ou de massif de terre construit en épi dans la largeur d’un chemin couvert, d’un chemin de ronde, d’un ouvrage avancé, qui se trouve ainsi barré dans presque toute sa largeur à l’exception d’un petit passage en chicane. La traverse permet d’éviter que le chemin ne soit pris en enfilade.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 14:29 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortifications System

Premier Système de Fortification :
Lorsque les États-Unis accèdent à l'indépendance en 1783, les fortifications de défense du littoral sont en mauvais état. Préoccupé par le déclenchement de la guerre en Europe en 1793, le Congrès crée une unité combinée d'artilleurs et d'ingénieurs en 1794, nomme une Commission chargée d'étudier les besoins de la défense côtière et vote les fonds pour construire un certain nombre de fortifications...
Vingt-et-un emplacements sont sélectionnés pour être fortifiés, la plupart avec des structures traditionnelles à faible paroi et des bas-terrassements en pente protégeant des murs en bois ou en briques. La sagesse conventionnelle est que la terre molle amortit l'effet du tir des canons contre les murs, et que les murs bas présentent moins d'exposition aux projectiles. Les murs sont disposés en angles les uns par rapport aux autres, formant un système de bastions, ressemblant à une disposition en étoile, de sorte que les forces ennemies ne peuvent pas se masser contre le bas d'un mur sous le champ de tir vertical dudit mur ; les défenseurs sur n'importe quel mur peuvent voir et tirer à la base des murs adjacents. Les murs inclinés réduisent également les chances de plus de coups directs destructifs de boulets de canon.
Faute d'ingénieurs qualifiés pour superviser le travail, le Ministre de la Guerre, Henry Knox, passe un contrat avec plusieurs ingénieurs européens. Bien que quelques beaux forts aient été construits, l'enthousiasme et le financement ont généralement diminué et peu de travail a été accompli. La plupart des travaux de terrassement et des structures de bois partiellement finis se sont détériorés avant d'être utiles pour se défendre contre les Britanniques en 1812.
1. Fort Sumner (1794, 1808), Munjoy Hill, Portland, au Maine
2. Fort Constitution (1794, 1807), New Castle Island, Portsmouth, au New Hampshire
3. Fort Pickering (1794, 1808), Winter Island… 4. Fort at Gloucester (1794, 1808) … 5. Fort Sewall (1794, 1808), Marblehead… 6. Fort Independence (1800), Castle Island, Boston, au Massachusetts
7. Fort Wolcott (1798, 1808), Goat Island… 8. Fort Hamilton (1798) Rose Island… 9. Fort Adams (1798, 1808), Aquidneck Island, au Rhode Island
10. Fort Trumbull (1799, 1808), New London, au Connecticut
11. Fort Jay (1794, 1798, 1806), Governor's Island… 23. Fort Putnam, West Point… 24. Fort Niagara… 25. Fort Detroit, au New York
12. Fort Mifflin (1798,1800), Mud Island, Philadelphia, en Pennsylvanie
13. Fort Whetstone ((1776, 1794) Whetstone Point, Baltimore… 13. Fort McHenry) (1798) Whetstone Point, Baltimore, au Maryland
14. Fort Nelson (1794, 1802,1808) Norfolk… 15. Fort Norfolk (1794, 1808) Norfolk, en Virginie
16. Fort Johnston (1799-1806), en Nord Caroline
17. Fort Johnson (1795, 1807), James Island, Charleston… 18. Fort Pinckney (1798, 1804), Shutes Folly Island, Charleston… 19. Fort Moultrie (1796, 1809), Sullivan's Island, Charleston, en Sud Caroline
20. Fort Greene (1794), Cockspur Island, Savannah… 21. Fort à Point Peter (1795-1802, 1808-1819), St. Mary’s, en Georgie
22. Fort St. Philip (1793, 1804), Palaquemines Parish, en Louisiane
26. Fort Mackinac, au Michigan

Deuxième Système de fortification :
En 1802, le Congrès sépare les Artilleurs et les Ingénieurs en corps distincts et ordonne au Corps du Génie de créer une Académie Militaire à West Point, au New York. L'un des moteurs de l'établissement de la nouvelle académie est la nécessité de séparer les Etats-Unis de leur dépendance vis-à-vis des ingénieurs étrangers. En 1807-1808, de nouvelles inquiétudes au sujet d'une éventuelle guerre avec la Grande-Bretagne incitent le Président Thomas Jefferson à renouveler les programmes de fortification ; le programme résultant est connu comme "Deuxième Système".
L'une des faiblesses les plus communes parmi les bastions ouverts à faible muraille ou les forts en étoile, est l'exposition aux tirs ennemis, en particulier aux nouveaux engins conçus pour exploser dans les airs et avec des éclats retombant en pluie sur les artilleurs. Les emplacements de canons qui forment un angle avec la mer sont vulnérables à un tir solide, parallèle au mur qui prend une rangée de canons et d'artilleurs d'un seul coup. À la fin des années 1770, un ingénieur français, le marquis de Montalembert, préconise un changement majeur dans la conception des forteresses pour résoudre ces problèmes. Sa conception protège les artilleurs d'un fort en plaçant la plupart d'entre eux dans des murs de casemates couverts avec des ouvertures pour les canons. En empilant des rangées de casemates dans les hauts murs, on peut monter plus de canons le long de murs plus courts. Cela est particulièrement important pour les fortifications du littoral, qui n'ont que peu de temps pour tirer sur les navires ennemis qui passent. Pour construire ces grands forts, les murs doivent être construits en maçonnerie, mais être très épais afin de résister aux coups de canon.
Le Deuxième Système se distingue du premier système par une plus grande utilisation des concepts de Montalembert et le remplacement des ingénieurs étrangers par des américains, beaucoup d'entre eux nouveaux diplômés de la nouvelle Académie Militaire des États-Unis.
Entre le Premier et le Second Système, peu de gens étaient prêts à résister aux Britanniques lors de la Guerre de 1812. Cependant, aucune forteresse du Premier Système ou du Second Système n'a été capturée par les Britanniques. L'invasion de Baltimore a été empêchée par Fort McHenry, mais Washington non défendue a été brûlée. Dans certains cas, même des forts incomplets étaient suffisants pour décourager les attaques venant de la mer.
1. Fort Sullivan (1808), Eastport, Washington County… 2. Fort Machias (1807), Machiasport, Washington County… 3. Fort Penobscot (1807) … 4. Fort George (1808), Chastine, Hancock County… 5. Damariscotta (1807), Lincoln County… 6. Fort Edgecomb (1807), Edgecomb, Lincoln County… 7. Georgetown (1808), Shaws Point… 8. Fort Scammel (1808), Cumberland County… 9. Fort Preble (1808), South Portland… 10. Fort Sumner (1794, 1808) … 11. Fort McClary (1808), York County, au Maine
12. Fort Constitution (1794, 1807), Portsmouth, au New Hampshire
13. Fort Pickering (1794, 1808) … 14. Fort à Gloucester (1794, 1808) … 15. Fort Sewall (1794, 1808) … 16. Fort Independence (1800, 1803), Boston… 17. Fort Warren (1807), Governor's Island… 18. Charlestown (1808) … 19. Plymouth (1808) … 20. New Bedford (1808), au Massachusetts
21. Fort Wolcott (1798, 1808) … 22. Fort Adams (1798, 1808), Narragansett Bay, au Rhode Island
23. Fort Trumbull (1799, 1808), New London… 24. Fort Hale (1808), au Connecticut
25. Fort Columbus (1807) … 26. Castle Williams (1808-1812) … 27. Fort Wood (1809-1811) … 28. Fort Gibson (1809) … 29. Castle Clinton (1809) … 30. Fort Gansevoort (1808) … 31. Humbert Battery (1809) … 47. Fort Pike, Sacketts Harbor… 48. Greenbush Cantonment, Greenbush… 49. Fort Niagara… 50. Fort Detroit… 55. Fort Lewis, au New York
32. Fort Madison (1809) … 33. Fort Severn (1809) … 34. Fort Washington (1808-1809), au Maryland
35. Fort Nelson (1794, 1808) … 36. Fort Norfolk (1794, 1808) … 37. Fort Powhatan (1808) … 56. Craney Island Fort, Portsmouth, en Virginie
38. Fort Johnston (1799-1806) … 39. Fort Hampton (1808-1809), en Nord Caroline
40. Fort Wingaw (1809) … 41. Fort Johnson (1795, 1807) … 42. Castle Pinckney (1807) … 43. Fort Moultrie (1807) … 44. Fort Marion (1809), en Sud Caroline
45. Fort Jackson (1808) …52. Fort Scott… 53. Fort Gaines (1816-1819) … 57. Fort Scott, Point Petre, en Georgie
46. Fort St. Philip (1808), en Louisiane
51. Fort Mackinac, au Michigan
54. Newport Barracks, au Kentucky
58. Fort Marion… 59. Fort Barrancas, Pensacola… 60. Fort Bowyer, Mobile, en Floride
61. Pass Christian

Troisième Système de Fortification :
En 1816, à la suite de la Guerre de 1812, le Congrès accorde plus de 800 000 dollars pour un ambitieux système défensif côtier connu sous le nom de "Troisième Système". Un Bureau d'Ingénieurs en Fortifications, nommé par le Président James Madison, visite des sites potentiels et prépare des plans pour les nouveaux forts. Le rapport original de 1821 du Bureau établit la politique qui restera en vigueur pendant la plus grande partie du XIXème siècle. Le rapport original suggère 50 sites, mais en 1850, le Bureau avait identifié près de 200 sites ; cependant, des fortifications ne sont construites que sur 42 de ces sites.
Les ouvrages défensifs principaux sont de grandes structures, basées sur le concept de Montalembert, avec beaucoup de canons concentrés dans de hauts murs épais de maçonnerie, habituellement construits sur les emplacements des forts antérieurs. La construction est généralement supervisée par des officiers du Corps du Génie. Des ouvrages plus petits gardent les ports moins importants.
Au début de sa carrière, le Brigadier Général Joseph G. Totten est membre du premier Bureau d'Ingénieurs permanent qui aide à établir les principes de la construction de défense côtière du "Troisième Système". Totten a supervisé la construction du massif Fort Adams à Newport, au Rhode Island (1825-1838). Il a été nommé Ingénieur-en-chef de l'Armée des États-Unis (1838-1864) et a participé à toutes les activités du Corps du Génie depuis les fortifications jusqu'aux aménagements portuaires, jusqu'à sa mort en 1864.
1. Fort Knox, Prospect… 2. Fort Popham, Phippsburg… 3. Fort Gorges, Portland… 4. Fort Scammel, Cumberland County… 5. Fort Preble, South Portland… 6. Fort McClary, York County, au Maine
7. Fort Constitution, Portsmouth, au New Hampshire
8. Fort Warren, Boston… 9. Fort Independence, Boston… 10. Fort Taber (Fort Rodman), New Bedford, au Massachusetts
11. Fort Adams, Narragansett Bay, au Rhode Island
12. Fort Trumbull, New London, au Connecticut
13. Fort Schuyler, Throgs Neck… 14. Fort Totten, Throgs Neck… 15. Fort Hamilton, New York City… 16. Fort Richmond, Staten Island… 17. Fort Tompkins, Staten Island, au New York
18. Fort Hancock, Sandy Hook, au New Jersey
19. Fort Delaware, Pea Patch Island, au Delaware
20. Fort Carroll, Baltimore, au Maryland
21. Fort Monroe, Hampton… 22. Fort Calhoun (Wool), Hampton, en Virginie
23. Fort Macon, Morehead City… 24. Fort Caswell, Oak Island, en Nord Caroline
25. Fort Sumter, Charleston, en Sud Caroline
26. Fort Pulaski, Savannah, en Georgie
27. Fort Clinch, Fernandina Beach… 28. Fort Taylor, Key West… 29. Fort Jefferson, Dry Tortugas… 30. Fort Pickens, Pensacola… 31. Fort McRee, Pensacola… 32. Fort Barrancas, Pensacola… 33. Advanced Redoubt, Pensacola, en Foride
34. Fort Morgan, Mobile Bay… 35. Fort Gaines, Dauphin Island, en Alabama
36. Fort Massachusetts, Ship Island, au Mississippi
37. Fort Pike, New Orleans… 38. Fort Macomb, (Wood), Chef Menteur… 39. Fort Jackson, Port Sulphur… 40. Fort Livingston, Barataria Island, en Louisiane
41. Fort Point (Fort Winfield Scott), San Francisco… 42. Fort Alcatraz, San Francisco, en Californie

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 19:35 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fortress
Une ville ou un village, fortifiés, ou tout morceau de terrain si fortement fortifié qu'il est capable de résister à une attaque menée contre lui.


« Forty acres and a mule »
L'expression "Forty Acres and a Mule" (quarante acres et une mule) décrit une promesse que beaucoup d'esclaves affranchis croient que le Gouvernement US a faite à la fin de la Guerre Civile. Une rumeur s'est répandue dans tout le Sud que les terres appartenant aux propriétaires de plantations seraient données aux anciens esclaves afin qu'ils puissent créer leurs propres fermes.


« Forty Dead Men »
(quarante hommes morts) expression désignant les 40 cartouches dans la giberne.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln


Last edited by daddutt roger on Sun 6 May - 09:46 (2018); edited 1 time in total
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 21:35 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FOSTER, George Perkins USA
Né le 3 Octobre à Walden au Vermont.
Profession d’avant-guerre : Homme de Loi.
Service de Guerre : Septembre 1861, Capitaine au 4ème du Vermont --- Juillet 1862, Major --- Novembre 1862, Lieutenant-colonel --- Avril 1864, Colonel --- blessé à la Wilderness, le 5 Mai 1864 --- a commandé la 2 Brigade/de la 2 Division/du VI Corps/de l’Armée du Shenandoah puis de l’Armée du Potomac ---- démobilisé le 13 Juillet 1865.
Brevet promotionnel de Brigadier Général, le 1 Août 1864 pour Richmond et la Campagne du Shenandoah.
Carrière d’après-guerre : US Marshal (1870-1879).
Décédé le 19 Mars 1879 à Burlington au Vermont.


FOSTER, John Gray USA
Né le 27 Mai 1823, à Whitefield au New Hampshire.
Profession d’avant-guerre : Diplômé de West Point en 1846 --- Juillet 1846, Second Lieutenant breveté au Génie US --- a participé à la Guerre du Mexique --- breveté Premier Lieutenant USA, le 20 Août 1847, pour Contreras et Churubusco --- blessé à Molino del Rey, le 8 Septembre 1847 --- breveté Capitaine USA, le 8 Septembre 1847 pour Molino del Rey --- Mai 1848, Second Lieutenant --- Avril 1854, Premier Lieutenant --- Juillet 1860, Capitaine --- breveté Major USA, le 26 Décembre 1860.
Service de Guerre : Avril 1861, présent à Fort Sumter --- Octobre 1861, nommé Brigadier Général de Volontaires --- a commandé la 1ère Brigade lors de l’Expédition de Burnside (Décembre 1861-Avril 1862) --- breveté Lieutenant-colonel USA, le 8 Février 1862, pour Roanoke Island --- Gouverneur Militaire de New Bern en Nord Caroline (Mars-Avril 1862) --- breveté Colonel USA, le 12 Mars 1862 pour Roanoke Island --- a commandé la 1ère Division/du Département de Nord Caroline --- le Département de Nord Caroline --- Juillet 1862 promu Major Général de Volontaires --- a commandé le XVIIIème Corps/du Département de Nord Caroline --- Mars 1863, Major --- a commandé le VIIème Corps/du Département de Virginie & Nord Caroline --- le Département de Virginie & Nord Caroline --- le Département et l’Armée d’Ohio --- le Département du Sud --- le Département de Floride/de la Division Militaire du Golfe --- Assistant Commander du BRFAL de Floride (Bureau des Réfugiés, des Affranchis et des Terres Abandonnées) du 1 Juin 1866 au 5 Décembre 1866 --- démobilisé du service de Volontaires, le 1 Septembre 1866..
Brevets promotionnels de Brigadier Général USA le 13 Mars 1865, pour Savannah --- de Major Général USA, le 13 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : Sert dans l’Armée US --- Mars 1867, Lieutenant-colonel --- expert en démolition sous-marine.
Décédé le 2 Septembre 1874, à Nashua au New Hampshire

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 21:44 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FOSTER, Robert Sanford USA
Né le 27 Janvier 1834, à Vernon en Indiana.
Profession d’avant-guerre : Ferblantier.
Service de Guerre : Avril 1861, Capitaine au 11ème d’Indiana --- Juin 1861, Major au 13ème d’Indiana --- Octobre 1861, Lieutenant-colonel --- Avril 1862, Colonel --- a commandé la Brigade Foster/de la Division de Suffolk/du VIIème Corps/du Département de Virginie --- la 2ème Brigade/de la 1ère Division/du VIIème Corps/du Département de Virginie --- Juin 1863, nommé Brigadier Général de Volontaires --- a commandé la 1ère Brigade/extrémité nord de Folly Island/du Xème Corps/du Département du Sud --- l’extrémité nord de Folly Island/du Xème Corps/du Département du Sud --- la Division Vogdes/du District Nord/du Xème Corps/du Département du Sud --- la 1ère Brigade/de la 2ème Division/du District de Floride/du Xème Corps/du Département du Sud --- la 2ème Division/du District de Floride/du Xème Corps/du Département du Sud --- la 1ère Division/du Xème Corps/de l’Armée du James --- Chef d’état-major/du Xème Corps/de l’Armée du James (Mai-Juin 1864) --- a commandé la 3ème Brigade/de la 1ère Division/du Xème Corps/de l’Armée du James --- la 2ème Division/du Xème Corps/de l’Armée du James --- la 1ère Division/du XXIVème Corps/de l’Armée du James --- membre de la Commission Militaire lors du procès des conspirateurs contre Lincoln (Mai-Juillet 1865) --- démissionne le 25 Septembre 1865.
Brevet promotionnel de Major Général USV, le 31 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : US Marshall.
Décédé le 3 Mars 1903, à Indianapolis en Indiana.


FOSTER, Stephen Collins USA
Né le 4 Juillet 1826, à Lawrenceville en Pennsylvanie.
En 1840, Foster fréquente l'Allegheny Academy, pour la première de trois tentatives ratées de scolarité, puis l'Athens Academy et la Towanda Academy. De 1841 à 1846, il vit avec sa famille à Pittsburgh pour étudier en privé. C'est à cette époque que son génie musical commence à se développer et en 1843, sa première chanson est publiée "Open Thy Lattice Love" et en 1845, lors d'un concert familial au Foster House, "Lou'siana Belle", "Old Oncle Ned "et "Oh ! Susanna" sont présentées pour la première fois.
En 1846, Foster déménage à Cincinnati pour travailler comme comptable pour l'Agence Irwin & Foster Steamboat. Foster abandonne bientôt la poursuite des affaires et se consacre à l'écriture de chansons inspirées par les cultures qui l'entourent. En 1848, il vend "Oh ! Susana" et "Old Uncle Ned" à W.C. Peters et en 1849 négocie un contrat avec les éditeurs de New York, Firth & Pond Co.
Il retourne à Pittsburgh en 1850 et les six années suivantes, écrit plus de 160 chansons. Pendant ce temps, Foster commence à correspondre avec E.P. Christy, chef des Christy Minstrels, le spectacle de ménestrels le plus réussi de l'époque. Un arrangement est conclu pour que le spectacle soit le premier à interpréter ses chansons, et les deux conviennent qu'en échange des présentations introductives, qui porteront les chansons à l'attention populaire, les feuilles de musique incluront la mention "Chanté par Christy Minstrels". Il n'y a aucun doute que les spectacles de ménestrel sont une bonne publicité pour le travail de Foster et la relation est profitable pour les deux parties. À l'exception de la vente en 1851 de "Old Folks At Home" à E.P. Christy et la publication subséquente, qui crédité à tort l'auteur-compositeur comme E.P. Christy, l'association reste intacte et bénéfique pendant de nombreuses années.
Bien qu'il reçoive des royalties substantielles de ses éditeurs à New York, sa dette augmente avec sa dépendance à l'alcool. En 1860, la publication de "Old Black Joe" met fin à la relation exclusive avec Firth & Pond Co.
La Guerre Civile introduit un nouveau type de chanson motivée par le patriotisme et les marches militaires. Alors que Foster participe à l'effort de guerre avec des chansons exprimant le mal du pays, l'amour et les soldats héroïques, ces chansons n'atteignent pas le succès singulier de la décennie précédente. Après avoir déménagé à New York en 1861, Foster en est réduit à vendre les droits de ses chansons pour de l’argent.
Alcoolique, sans argent et épuisé par la solitude et la dette, Foster meurt après l'achèvement de sa dernière grande chanson, "Beautiful Dreamer". Composée deux semaines plus tôt, Foster y écrit son sentiment sur l'évasion des réalités amères.
Décédé le 13 Janvier 1864, à New York City au New York.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 23:16 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fougasse
C’est un type de mine terrestre, habituellement placé par le Génie, fait en empilant des explosifs au fond d’un trou et en les couvrant alors de planches puis de roches ou autres débris. Lors d’une attaque ennemie, les explosifs sont mis à feu, couvrant un grand secteur avec de gros éclats de roche. De tels dispositifs emploient généralement un rapport de 16 livres de poudre pour une tonne de roches et couvrent une surface maximum d’environ 150 yards de long sur 100 yards de large.



« Four Apostles »
Ce sont quatre canons de 6-livres, utilisés pour entraîner les Cadets du VMI (Institut Militaire de Virginie) et baptisés Matthew, Mark, Luke et John. Au début de la Guerre Civile, les canons sont transférés à la Rockbridge Artillerie, qui est alors sous le commandement de William N. Pendleton. Ils sont ensuite envoyés sur les défenses de Richmond. Ironiquement, ils ne seront pas utilisés lors de la Bataille de New Market, où les jeunes Cadets du VMI se sont comportés vaillamment. Plus tard, ils retourneront à l'Institut et utilisés pour l'instruction jusqu'à leur retrait en 1913



« Four corners »
Expression pour désigner n'importe quel endroit, petit ou rural, en raison des quatre coins formés par un croisement de routes ; comme par exemple : « De quel quatre-coins Abraham Lincoln vient-il ? »


« Four old friends »
Le surnom que le Général confédéré Robert E. Lee a donné aux quatre porte-plumes qu'il a utilisés pendant la guerre. Quand sa cousine, Martha Curtis Williams lui a envoyé de nouveaux porte-plumes juste après la fin de la guerre, Lee lui a écrit le 24 juin 1865, que « vous m'avez forcé à donner, à des Rebelles blessés, mes quatre vieux amis, qui m'ont accompagné dans la chaleur et le froid, le calme et le danger, pour les remplacer par de nouveaux. Cela me donne la douleur aiguë de me séparer de vieux amis, bien que dans ce cas, je puisse être le gagnant ».

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Thu 3 May - 23:20 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fourteenth Amendement
Le Quatorzième Amendement à la Constitution des États-Unis est voté par les deux Chambres les 8 et 13 Juin 1866. L’Amendement est rédigé pour garantir la citoyenneté et les libertés civiques aux esclaves récemment affranchis. Il réalise cela en interdisant aux États de refuser d’accorder ou de limiter les privilèges ou les exemptions aux citoyens des États-Unis, de priver toute personne de sa vie, de sa liberté, ou de ses biens sans un procès convenable devant un tribunal, ou de refuser à toute personne à l’intérieur de leur juridiction une protection égale par les lois.
La plupart des États Sudistes refusent de ratifier le Quatorzième Amendement et par conséquent les Républicains Radicaux tels que Thaddeus Stevens, Charles Sumner, Benjamin Wade, Henry Winter Davies et Benjamin Butler encouragent le vote de mesures législatives supplémentaires contre les États de l’ancienne Confédération. Le résultat est les Lois de Reconstruction de 1867 qui divisent le Sud en cinq districts militaires sous contrôle de la loi martiale, proclamant le suffrage universel masculin et imposant aux États la rédaction de nouvelles constitutions.
Ratification par le Connecticut, le 25 Juin 1866 … le New Hampshire, le 6 Juillet 1866 … le Tennessee, le 19 Juillet 1866 … le New Jersey, le 11 Septembre 1866 … l’Oregon, le 19 Septembre 1866 … le Vermont, le 30 Octobre 1866 … l’Ohio, le 4 Janvier 1867 … le New York, le 10 Janvier 1867 … le Kansas, le 11 Janvier 1867 … la Pennsylvanie, le 12 Janvier 1867 … l’Illinois, le 15 Janvier 1867 … la Virginie Occidentale, le 16 Janvier 1867 … le Michigan, le 16 Janvier 1867 … le Minnesota, le 16 Janvier 1867 … le Maine, le 19 Janvier 1867 … le Nevada, le 22 Janvier 1867 … l’Indiana, le 23 Janvier 1867 … le Missouri, le 25 Janvier 1867 … le Wisconsin, le 7 Février 1867 … le Massachusetts, le 20 Mars 1867 … le Nebraska, le 15 Mai 1867 … l’Iowa, le 16 Mars 1868 … l’Arkansas, le 6 Avril 1868 … la Floride, le 9 Juin 1868 … la Nord Caroline, le 4 Juillet 1868 (d’abord rejeté le 14 Décembre 1866) … la Louisiane, le 9 Juillet 1868 (d’abord rejeté le 6 Février 1867) … la Sud Caroline, le 9 Juillet 1868 (d’abord rejeté le 20 Décembre 1866) … l’Alabama, le 13 Juillet 1868 … la Georgie, le 21 Juillet 1868 (d’abord rejeté le 9 Novembre 1866) …

Le 28 Juillet 1869, le Ministre des Affaires Étrangères certifie que le Quatorzième Amendement à la Constitution des États-Unis a été approuvé par les 27 États nécessaires.

Puis ratifié par la Virginie, le 8 Octobre 1869 (d’abord rejeté le 9 Janvier 1867) … le Mississippi, le 17 Janvier 1870 (d’abord rejeté le 21 Janvier 1868) … le Texas, le 18 Février 1870 (d’abord rejeté le 27 Octobre 1866) … le Delaware, le 12 Février 1901 (d’abord rejeté le 8 Février 1867) … le Maryland, le 4 Avril 1959 (d’abord rejeté le 23 Mars 1867) … la Californie, le 6 Mai 1959 … le Kentucky, le 18 Mars 1976 (d’abord rejeté le 8 Janvier 1867).

SECTION 1. Toutes les personnes nées ou naturalisées aux États-Unis, et soumises à leur juridiction, est citoyen des États-Unis et de l'État dans lequel elle réside. Aucun État ne fera ou n'appliquera de lois qui restreindraient les privilèges ou les immunités des citoyens des États-Unis ; ne privera une personne de sa vie, de sa liberté ou de ses biens sans procédure légale régulière ; ni ne refusera à quiconque relevant de sa juridiction, l'égale protection des lois.
SECTION 2. Les représentants seront répartis entre les divers États proportionnellement à leur population respective, calculée en comptant tous les habitants de chaque État, à l'exclusion des Indiens, non imposés. Mais, quand le droit de voter à l'élection d'électeurs des président et vice-président des États-Unis, des représentants au Congrès, des fonctionnaires exécutifs et judiciaires d'un État ou des membres de sa législature, sera dénié à des habitants mâles de cet État, âgés de vingt et un ans et citoyens des États-Unis, ou restreint de quelque manière que ce soit, sauf en cas de participation à une rébellion ou autre crime, la base de la représentation pour ledit État sera réduite dans la proportion existant entre le nombre des citoyens mâles visés et le nombre total des citoyens mâles de vingt et un ans dans cet État.
SECTION 3. Nul ne sera sénateur ou représentant au Congrès, ou électeur des président et vice-président, ni n'occupera aucune charge civile ou militaire du Gouvernement des États-Unis ou de l'un quelconque des États, qui après avoir prêté serment, comme membre du Congrès, ou fonctionnaire des États-Unis, ou membre d'une législature d'État, ou fonctionnaire exécutif ou judiciaire d'un État, de défendre la Constitution des États-Unis, aura pris part à une insurrection ou à une rébellion contre eux, ou donné aide ou secours à leurs ennemis. Mais le Congrès pourra, par un vote des deux tiers de chaque Chambre, lever cette incapacité.
SECTION 4. La validité de la dette publique des États-Unis, autorisée par la loi, y compris les engagements contractés pour le paiement de pensions et de primes pour services rendus lors de la répression d'insurrections ou de rébellions, ne sera pas mise en question. Mais ni les États-Unis, ni aucun État n'assumeront ni ne payeront aucune dette ou obligation contractée pour assistance à une insurrection ou rébellion contre les États-Unis, ni aucune réclamation pour la perte ou l'émancipation d'esclaves, et toutes dettes, obligations et réclamations de cette nature seront considérées comme illégales et nulles.
SECTION 5. Le Congrès aura le pouvoir de donner effet aux dispositions du présent article par une législation appropriée.

En résumé : La section 1 donne la citoyenneté à toute personne née ou naturalisée aux États-Unis (donc y compris les anciens esclaves).
La section 2 modifie le nombre de représentants de chaque Etat à la Chambre, mettant fin au fameux "compromis des trois-cinquièmes" de 1787. Elle sanctionne aussi toute éventuelle discrimination, par les Etats, à l'exercice du droit de vote des hommes de plus de 21 ans.
La section 3 rend inéligible les sécessionnistes.
La section 4 interdit toute compensation pour perte d'esclaves suite à l'abolition.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 4 May - 10:09 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Fourth of Juillet
Les habitants de Vicksburg n'ont jamais oublié que la ville sur le Mississippi est tombée aux mains des Yankees le 4 Juillet, et après le siège et la bataille, les résidents de Vicksburg n'ont pas recommencé à célébrer le Jour de l'Indépendance, avant la Seconde Guerre mondiale.

FOUST, Benezet Forst USA
Né le 5 Avril 1840, à Philadelphie en Pennsylvanie
Profession d’avant-guerre : Homme de Loi.
Service de Guerre : Octobre 1861, Premier Lieutenant au 88ème de Pennsylvanie --- Juillet 1862, Capitaine --- Décembre 1862, Major --- blessé à Gettysburg, en Juillet 1863 --- Octobre 1863, Capitaine au VRC (Corps de Réserve des Vétérans) --- Décembre 1863, Major --- Juin 1864, Lieutenant-colonel --- démobilisé le 1 Janvier 1868.
Brevets promotionnels de Colonel USV, le 13 Mars 1865 --- de Brigadier Général USV, le 13 Mars 1865, pour Fredericksburg, Chancellorsville, Mitchell’s Station, White Sulphur Springs et Thoroughfare Gap.
Décédé le 8 Janvier 1870, à Philadelphie en Pennsylvanie

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 4 May - 10:14 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FOWLE, Elida Rumsey USA
Née le 6 Juin, 1842, à Manhattan au New York
Elida vit avec son père commerçant dans le quartier de Bowery à New York avant de déménager à Washington, D.C. Elle est bien connue dans sa communauté autour de Judiciary Square où ils résident, pour son salon et pour son l'Ecole du Dimanche de chant. En 1861, Elida, alors âgée de dix-sept ans, essaie de devenir infirmière afin de servir la cause de l'Union pendant la Guerre Civile. Sa demande est refusée par le Surintendant des infirmières militaires Dorothea Dix, parce qu'Elida est trop jeune et trop jolie. Plus tôt cette année, en Juillet, la première Bataille de Bull Run a eu lieu et les forces de l'Union sont battues et humiliées. Beaucoup des soldats de l'Union qui ont été capturés, sont envoyés à Richmond où ils logent dans un endroit horrible bientôt connu sous le nom de Libby Prison. À l'automne de 1861, ces hommes été renvoyés chez eux lors d'un échange de prisonniers et arrivent à Washington, D.C. Ils s’arrêtent pour une pause à l'ombre du dôme de la capitale américaine. Les hommes sont émaciés, blafards et déprimés, même s'ils sont heureux d'être de retour dans le bercail de l'Union, la ferveur du patriotisme les a quittés. Un employé du Département de la Marine nommé John Allen Fowle, en voyant le groupe d'hommes hagards, est allé parmi eux et a demandé s'ils aimeraient entendre une chanson pour égayer leur esprit. Il part puis revient avec Elida Rumsey et lui demande de chanter pour les hommes attristés. Et chanter, elle le fait bien. Elida a d'abord interprété le "Star Spangled Banner" et son interprétation de l'hymne réveille l'esprit patriotique blessé des soldats que beaucoup ont presque perdu. Ils commencent à se lever et à se rassembler autour d'Elida pour écouter sa voix douce et forte. Une nouvelle force est trouvée chez ces hommes qui l'entourent, ainsi que ceux qui se trouvent à l'arrière et qui ne peuvent pas la voir, rouspètent ceux qui se trouvent devant. Alors, des sacs à dos de l'Union sont jetés à terre en une pile à ses pieds et elle grimpé dessus et encore une fois, recommence à chanter. Les cœurs de ces hommes sont remplis des souvenirs de la maison et du sens du devoir qui les ont conduits là où ils se trouvent actuellement. Après qu'Elida termine de chanter et qu'elle quitte sa « scène » et qu'elle entend la vive et longue acclamation qu'elle reçoit des soldats, elle aussi éprouve un nouveau sens du devoir. Bien qu'elle ne puisse pas être infirmière, elle peut néanmoins réconforter les soldats en chantant. C'est cette occasion qui donne naissance au « Songbird of the North » (L'oiseau chanteur du Nord) et elle s'engage au service du soldat de l'Union, peu importe leur rang ou leur place dans la vie. Elida chanté aux soldats dans les hôpitaux et dans les services religieux du dimanche. A chaque fois qu'elle est appelée, elle répond présent. Avec son futur mari John Allen Fowle et une Mme Walter Baker, Elida organise une bibliothèque gratuite pour les soldats sur Judiciary Square à Washington, et qui est financée principalement par elle, en donnant des concerts et en faisant appel aux bibliothèques et aux journaux des villes du Nord pour des livres ou périodiques. Elida collecte aussi de la nourriture et des provisions et les emmène sur le front pour les distribuer aux blessés, aux malades et aux mourants. C'est au cours de l'une de ses premières aventures qu'elle commence à soigner les blessés. Il est enregistré qu'elle s'est évanouie en voyant du sang frais sortir du bras de son tout premier patient. Après avoir été ranimé avec de l'air frais et de l'eau froide, elle est décidée à ce que cela ne se reproduise plus et retourne immédiatement à l'hôpital de campagne pour s'occuper de ceux qui en ont besoin. Elle devient finalement le plus jeune membre des infirmières de l'Armée du Massachusetts. Elida et John, en raison de leur travail et de leur popularité auprès des troupes, sont autorisés à se marier au Capitole des États-Unis dans la salle de la Chambre des Députés. Le mariage a eu lieu le 1 Mars 1863 devant un auditoire de 4 000 soldats et amis. C'est le seul couple à y être marié. La bibliothèque gratuite du soldat est consacrée le même jour. Elida et John se sont rencontrés pour la première fois dans un hôpital que le Président Abraham Lincoln visitait et tous deux sont devenus chanteurs dans la chorale de la Chambre des Députés. John est ténor et Elida soprane. Elida est aussi la première personne à avoir chanté en public la chanson de Julia Ward Howe, "Battle Hymn of the Republic".
Décédée le 17 Juin, 1919, à Dorchester au Massachusetts.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 4 May - 10:38 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

FOWLER, Edward Brush USA
Né le 29 Mai 1828 à New York City au New York.
Profession d’avant-guerre : Comptable --- Lieutenant-colonel du 14ème de Milice du New York.
Service de Guerre : Mai 1861, Lieutenant-colonel du 84ème du New York --- blessé à Bull Run le 29 Août 1862 --- a commandé la 1ère puis la 2ème Brigade/de la 1ère Division/du Ier Corps/de l’Armée du Potomac --- la 2ème Brigade/de la 4ème Division/du Vème Corps/de l’Armée du Potomac --- démobilisé le 6 Juin 1864 --- Octobre 1865, Colonel et Brigadier Général breveté de la Milice du New York.
Brevets promotionnels de Brigadier Général USV et de Major Général USV, le 13 Mars 1865.
Carrière d’après-guerre : Banquier.
Décédé le 16 Janvier 1896, à Brooklyn au New York.


« Fox »
Une autre des montures favorites du Général U.S. Grant ...

FOX, Gustavus Vasa USA
Né le 3 Juin 1821, à Saugus au Massachusetts.
Profession d’avant-guerre : Janvier 1838, Aspirant de Marine --- Mai 1844, Aspirant de Marine certifié --- Août 1851, Maître USN --- Juillet 1852, Lieutenant USN --- démissionne le 30 Juin 1856 --- négociant en laine et lainages.
Service de Guerre : Agent Spécial pour le ravitaillement de Fort Sumter (Mars-Avril 1861) --- Greffier-en-chef USN (Mai-Juillet 1861) --- Assistant Secrétaire à la Marine (Août 1861-Mai 1866) --- renommé le 31 Mai 1866, sa commission expirant le 26 Novembre 1866.
Carrière d’après-guerre : agent commercial à la Middlesex Company puis à la Mudge, Sawyer & Co.
Note : Beau-frère de Montgomery Blair et de Francis P. Blair Jr.
Décédé le 29 Octobre 1883, à Lowell au Massachusetts.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 4 May - 11:09 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

« Fox of the White House »
(le renard de la Maison Blanche) Surnom donné au Ministre des Affaires Etrangères US, William S. Seward, en raison de ses subtils talents diplomatiques. Le surnom a été popularisé par Anne E. Dickinson, célèbre oratrice du Nord, qui n'aimait pas les opinions modérées de Seward.

« Fox and geese »
(le renard et les oies) Jeu de plateau populaire dans les camps. Il est joué un peu comme aux dames, avec des pions appelés les "oies", se déplaçant sur le damier pour essayer d'encercler ou de bloquer dans un coin un pion appelé le "renard".

« Fractured families »
(familles éclatées) Des milliers de familles ont été irrémédiablement divisées par leurs sympathies divergentes pour le Nord ou pour le Sud, pendant la Guerre Civile, et certains des désaccords les plus amers se sont produits entre l'un des Généraux les plus doués de l'Union et ses sœurs. Le Major Général George H. Thomas était natif de Virginie et un soldat de carrière qui a épousé une femme de New York, puis a été désavoué par son état d'origine et par ses sœurs, quand il a choisi de rester fidèle à l'Union.

Fraises
Une fraise est un obstacle constitué de palissades projetées horizontalement à partir de l'escarpement ou de la contrescarpe du fossé de fortification temporaire. Dans un premier cas, une fraise est conçue pour empêcher les troupes assaillantes qui ont déjà pénétré dans le fossé d'escalader l'escarpement pour atteindre le parapet. Lorsqu'elle est positionnée juste en dessous de la crête de la contrescarpe, une fraise est conçue pour empêcher les troupes assaillantes d'entrer dans le fossé ou de s'en échapper si leur attaque échoue. Un intervalle de 12 pieds doit être laissé entre les extrémités des palissades et le côté opposé du fossé pour empêcher les troupes assaillantes de poser des échelles ou des planches afin de traverser le fossé.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln


Last edited by daddutt roger on Sat 5 May - 08:47 (2018); edited 1 time in total
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Fri 4 May - 11:41 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

France and the American Civil War
La Guerre Civile américaine, qui a fait rage du 12 Avril 1861 au 9 Mai 1865 au prix de quelque 620 000 hommes, est le conflit le plus sanglant de l'histoire américaine. Il est livré entre l'Union dans le Nord et la Confédération (sept, puis plus tard onze États séparatistes s'opposant à l'abolition de l'esclavage) dans le Sud. Bien que le conflit soit confiné au territoire américain, ses effets sont étendus et posent des problèmes majeurs pour le Second Empire français.
L'un des résultats les plus immédiats de la Guerre Civile est une « disette du coton » européenne, le blocus de l'Union des ports du Sud ayant fait grimper le prix du coton brut. Le nord de la France, l'Alsace et la Normandie portent le poids de cette pénurie qui menace de décimer l'industrie textile française : rien qu'en 1862, le prix du coton en France double. Le secteur manufacturier britannique a aussi beaucoup souffert, mais comme les Britanniques sont si fermement opposés à l'esclavage, ils ne sont pas en mesure de négocier et ont plutôt plaidé à plusieurs reprises auprès des deux parties pour mettre fin aux combats.
En public, la France garde une stricte neutralité vis-à-vis du conflit américain, mais dans les coulisses, Napoléon III a certainement considéré officiellement les États confédérés du Sud comme une nation séparée. Le 16 Juillet 1862 à Vichy, il rencontre John Slidell, un Confédéré envoyé en Europe pour obtenir la reconnaissance diplomatique du Sud, à la demande de plusieurs ministres du gouvernement britannique. De nombreux membres du Gouvernement de Lord Palmerston estiment que la reconnaissance du Sud est le seul moyen de mettre fin à la guerre et que l'approbation de la France, accompagnée de quelques victoires clés dans le Sud, ouvriront la voie vers la paix. Napoléon III, à son tour, semble favorable à la reconnaissance du Sud dans son entrevue avec Slidell, mais déclare qu'il n'agira qu'avec la coopération britannique. L'Empereur rencontre Slidell une seconde fois le 28 Octobre 1862, mais il souffle le chaud et le froid et finalement ni lui ni les Britanniques ne prêtent leur soutien public à l'indépendance du Sud. Tandis que Slidell soutient que l'aide française renforcerait la cause du Sud, Napoléon et ses ministres répliquent qu'une telle action peut également irriter le Nord et que celui-ci dirigera sa force vers ses adversaires du Sud et de l'étranger.
Le 15 Novembre 1862, une lettre de Napoléon III est publiée, proposant que la France, la Grande-Bretagne et la Russie agissent en tant que médiateurs conjoints dans le conflit américain. L'Empereur cite trois raisons d'une telle action : la souffrance du peuple américain, l'impact économique néfaste de la guerre sur l'Europe (notamment la crise du coton) et l'impossibilité apparente de trouver une solution rapide et indépendante. Sa proposition est repoussée, car pendant que la Guerre Civile se déroule en Amérique du Nord, les troupes de Napoléon III sont engagées sur le sol mexicain. Son intérêt manifeste pour l'expansion impériale en Amérique centrale est l'une des principales raisons pour lesquelles son offre de médiation est refusée, car cette Campagne mexicaine est perçue par beaucoup comme une manœuvre pour mettre la main sur les terres riches en coton du Golfe du Mexique. La guerre durera encore deux ans et demi.
Si les opinions de Napoléon III semblent avoir oscillé, son gouvernement - en particulier, les Ministres des Affaires Etrangères, Edouard Thouvenel (en fonction de 1860 à 1862) et Edouard Drouyn de Lhuys (en fonction de 1862 à 1870) - se dirige résolument vers la neutralité. En effet, à la fin, la politique du Second Empire pendant la Guerre Civile américaine et la question de l'indépendance du Sud vis-à-vis des Etats-Unis, sont, contrairement à celle de la Grande-Bretagne (qui se trouve lié par sa position morale sur la question de l'esclavage) dictées par des desseins économiques et impériaux.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 7 of 9

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group