Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La Civil War de A à Z
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques
Previous topic :: Next topic  
Author Message
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sat 13 Jan - 20:14 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bed-cards 
Elles ont été utilisés par les Départements médicaux à la fois CS. et US. Ces cartes étaient imprimées sur du papier épais ou sur du carton, de cinq pouces et demi sur trois pouces et demi, et elles étaient classées et transmises au bureau du Chirurgien-Général lors de la sortie de l'hôpital du patient. 
 
 
  
“Bed Quilt Regiment” 
(Régiment des courtepointes) en référence dérisoire à une unité fédérale levée dans le nord de l'Alabama. Ces Volontaires n'avaient que des vêtements légers, et pendant les mois les plus froids, beaucoup se sont enveloppés de tout ce qu'ils avaient, y compris les éléments de couchage (couvertures, dessus-de-lit, etc…). 
  
Bedroll 
Couverture ou tout autre pièce de couchage, roulée et portée en sautoir sur l'épaule par un soldat. Les soldats mettaient leurs effets personnels dans leur couverture avant de la rouler. 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 14 Jan - 13:47 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 
BEE, Barnard Elliott CSA 
le 8 février 1824, à Charleston en Sud Caroline 
Décédé le 22 juillet 1861, près de Manassas en Virginie 
Profession d'avant-guerre: Diplômé de West Point en 1845 ... a servi lors de la  Guerre du Mexique ... Capitaine au 10ème d'Infanterie US ... démissionne en mars 1861. 
Service de guerre: 1861 Lieutenant-colonel du 1er de Réguliers Sud Caroline (Artillerie) ... juin 1861 Brigadier-général ... a commandé la 3ème Brigade/de l'Armée du Shenandoah à la Première Manassas (mortellement blessé). 
Note: est crédité d'avoir donné à Jackson le surnom de "Stonewall". 
  
 BEE, Hamilton Prioleau CSA 
Né le 22 juillet 1822, à Charleston en Sud Caroline 
Décédé le 3 octobre 1897, à San Antonio au Texas 
Profession d'avant-guerre: Fonctionnaire ... a participé à la Guerre du Mexique ... homme politique 
Service de guerre: 1861 Brigadier-général dans la Milice ... mars 1862 Brigadier-général dans l'Armée confédérée ... fonctions administratives à Brownsville au Texas ... a commandé une Brigade de Cavalerie durant la Campagne de la Red River ... à Mansfield .. à Pleasant Hill (blessé) ... a commandé une Division de Cavalerie sous Wharton. 
Carrière d'après-guerre: a vécu au Mexique ... puis est retourné aux États-Unis. 
Note: Frère de Barnard Bee 
  
“Beecher’s Bible” 
La Loi Kansas-Nebraska de 1854 a créé les Territoires du Kansas et du Nebraska. La Loi donnait également aux Territoires le pouvoir de choisir d'être soit un État libre, soit un État esclavagiste. En faisant cela, la Loi a annulé le Compromis du Missouri de 1820 dans lequel tout nouvel État à l'ouest ou au nord de la ligne inférieure de l'État du Missouri entrait dans l'Union en tant qu'État libre. 
Le pays lui-même s'équilibrait précairement à l'aube d'une Guerre Civile. Le Kansas, en fureur par rapport à la Loi de 1854, a connu des batailles sanglantes entre les abolitionnistes anti-esclavagistes et ceux qui ont soutenu le Kansas en tant qu'Etat esclavagiste. En raison des combats, le Kansas a été surnommé "Bleeding Kansas". En fin de compte, le Kansas est entré dans l'Union comme Etat libre en Janvier 1861. 
Pendant les bouleversements au Kansas, les abolitionnistes à travers l'Union ont envoyé des fournitures, et dans certains cas, des combattants pour aider à établir un Etat libre. L'un de ces abolitionnistes était le prédicateur new-yorkais Henry Ward Beecher. Lui, avec sa congrégation, voulait aider les anti-esclavagistes. La seule chose qu'il croyait que les nouveaux émigrants du Kansas avaient le plus besoin était des fusils. Son groupe a amassé environ 625 $ et a acheté des fusils Sharps, coûtant 25 $ chacun, et 25 Bibles. Les caisses d'armes étaient étiquetées «Beecher's Bibles», de sorte que cela ne suscitait pas de suspicion. Le 8 février 1856, le New York Tribune publie un article sur Beecher dans lequel il discute de l'idéologie derrière les armes. 
"Il [Henry W. Beecher] croyait que le fusil Sharps était un argument véritablement moral, et qu'il y avait plus de pouvoir moral dans un de ces instruments, en ce qui concerne les propriétaires d'esclaves du Kansas, que dans une centaine de Bibles. Vous pourriez aussi bien. . . lire la Bible aux Bisons qu'à ces compagnons qui suivent Atchison et Stringfellow; mais ils ont un respect suprême pour la logique qui est incarnée dans le fusil de Sharp". 
Sa soeur, Harriet Beecher Stowe, a écrit “Uncle Tom's Cabin”, un puissant roman anti-esclavagiste. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 14 Jan - 13:52 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Beefsteak Raid” 
Le Général Wade Hampton, commandant de la Cavalerie confédérée, reçoit des informations selon lesquelles un troupeau de bétail capable de nourrir l'Armée de Nord Virginie affamée, est faiblement surveillé par les Fédéraux. 
Le siège de Petersburg par l'Armée du Potomac, demande des moyens créatifs pour approvisionner les défenseurs confédérés affaiblis, du Général Robert E. Lee. Le 5 août, le Sergent George D. Shadburne rapporte à Hampton qu'il vient de rentrer du Quartier-général fédéral de City Point, et à proximité de Coggins ' Point, il y a 3 000 bovins, accompagnés de 120 hommes et 30 citoyens non-armés. 
Lee approuve le plan de Hampton pour s'emparer du troupeau, qui pourrait nourrir l'Armée confédérée pendant des semaines. Hampton attend que le Général-en-chef fédéral, Ulysses S. Grant, quitte son Quartier-général le 14 septembre, puis part tôt le matin avec 4 000 hommes répartis en trois Brigades. Shadburne leur sert de guide alors qu'ils chevauchent au sud-ouest, puis au sud-est, puis au nord-est pour confondre les éclaireurs fédéraux alors qu'ils contournent de la gauche fédérale. 
Les Confédérés de Hampton atteignent Rowanty Creek le soir du 14, puis continuent vers le nord-est et traversent la Blackwater River le lendemain. Ils restent près de la rivière, à environ quatre miles du IXème Corps Fédéral et à dix miles de Coggins 'Point, jusqu'à la tombée de la nuit. Ensuite, les Confédérés avancent sur les piquets de garde fédéraux à Sycamore Church dans la nuit du 15. 
Les Confédérés attaquent à l'aube du 16. Ils submergent des éléments du 1er Régiment du District de Columbia et du 13ème de Cavalerie de Pennsylvanie, puis encerclent le bétail avant que les Fédéraux ne puissent les arrêter. Avec l'aide des chiens qu'ils ont amenés, les Confédérés emmènent 2 468 têtes de bétail alors qu'ils en perdent seulement 18. Ils s'enfuirent également avec 11 chariots remplis de vivres et 304 prisonniers, tout en subissant 10 morts et 47 blessés. 
Hampton livre le bétail, composé de près de deux millions de livres de bœuf, à l'Armée affamée de Lee de Virginie du Nord à une époque où il ne reste plus que 15 jours de viande à Richmond pour les nourrir. Cela a grandement aidé les défenseurs à l'extérieur de Petersburg, ce qui a valu à la Cavalerie de Hampton le surnom de «cowboys». 
  
“Beehive” 
(ruche) mot d’argot désignant le sac-à-dos (knapsack) 
  
 BELKNAP, William Worth USA 
le 22 septembre 1829, à Newburgh au New York 
Décédé le 13 octobre 1890, à Washington au District de Columbia 
Profession d'avant-guerre: Avocat ... politicien. 
Service de guerre: décembre 1861 Major au 15ème d'Iowa ... à Shiloh (blessé) ...  
 Lieutenant-colonel ... à Corinth ... juin 1863 Colonel ... à la Campagne de Vicksburg ... juillet 1864 nommé Brigadier-général de Volontaires ... a commandé la 3ème Brigade/de la 4ème Division/du XVIIème Corps durant la Campagne d'Atlanta ... à Ezra Church ... à la Marche à la Mer ... à la Campagne des Carolines. 
Brevet promotionnel de Major-général USV le 13 mars 1865. 
Carrière d'après-guerre: collecteur de recettes internes ... ministre de la Guerre sous la Présidence Grant ... mis en accusation pour corruption ... avocat. 
  
BELL, Mary et Molly CSA 
Les cousines Mary et Mollie Bell, alias Bob Martin et Tom Parker, étaient des adolescentes de Virginie. Après le départ de leur oncle pour rejoindre l'Armée de l'Union, les filles ont décidé de cacher leur sexe et de s'enrôler dans un Régiment de Cavalerie sous le commandement du Général confédéré Jubal Early. 
Les Bells ont servi pendant deux ans, et ont gagné le respect de leurs camarades pour leur bravoure. Mary a été promue au grade de Sergent, et Mollie au grade de Caporal. Les filles ont caché leur véritable identité avec l'aide de leur Capitaine, mais il a été capturé en 1864, et les Bell ont fait l'erreur de raconter leur secret à un Lieutenant, qui l'a raconté au Général Early. 
Les sœurs ont été faussement accusées d'être des prostituées, brièvement emprisonnées et plus tard renvoyées à la maison, toujours en uniforme. Bien que leurs camarades attestent que les Bell ont bien servi leur pays, leur commandant les appelle des suiveurs de camp (camp followers) communs. Les nouvelles de leur découverte sont apparues dans le Richmond Daily Examiner en termes très malveillants. 
À la fin de novembre 1864, Mary et Mollie Bell furent libérées de Castle Thunder. Aucune accusation ne sera portée contre elles. Elles n'étaient plus enrôlées et renvoyées chez elles, dans le sud-ouest de la Virginie, dans les mêmes uniformes que ceux dans lesquels elles avaient été arrêtées. L'Examiner décrivait cela comme « renvoyer chez elles les soldats en jupons ».  

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 14 Jan - 13:59 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 BELL, Tyree Harris CSA 
le 5 septembre 1815, à Covington au Kentucky 
Décédé le 1 septembre 1902, à New Orleans en Louisiane 
Profession d'avant-guerre: Planteur  
Service de guerre: juin 1861 Capitaine au 12ème du Tennessee ... Lieutenant-colonel ... à Belmont ... à Shiloh ... Colonel ... à Richmond au Kentucky ... a  commandé de la Cavalerie sous Forrest ... à Perryville ... à Murfreesboro ... à  Fort Pillow ... à Brice's Cross Roads ... février 1865 Brigadier-général ... à  Selma. 
Carrière d'après-guerre: Fermier agent foncier. 
  
Belle Isle Prison 
Belle-Isle semblait être un endroit idéal pour devenir une prison confédérée selon les autorités locales. Il était abondant dans la faune et avait une bonne géographie. L'île servait de site d'entraînement et de rassemblement au début de la guerre. Il était au-delà de la congestion de Richmond et était situé près d'une ligne de chute dans la rivière où les courants rapides de la rivière décourageraient les tentatives d'évasion. Un pont qui reliait l'île à la terre ferme pouvait être facilement gardé et était relié au chemin de fer Richmond & Danville, à proximité, où les prisonniers et les fournitures pouvaient facilement être approvisionnés. 
L'endroit utilisé pour les prisonniers était d'environ 6 acres entouré par un terrassement de 3 pieds de haut. Ce terrassement a servi de limite à ne pas franchir. Le site devait pouvoir accueillir 3 000 prisonniers et cela été atteint dans les deux semaines après son ouverture. Les prisonniers ont utilisé des tentes pour se protéger, qui ont formé une sorte lde abyrinthe sur le terrain. 
À la mi-juin, les autorités ont commencé à amener des sous-officiers et des soldats de l'Union de toutes les prisons de Richmond et les ont envoyés à Belle-Isle. À la mi-juillet 1862, il y avait 5 000 prisonniers sur l'île. Le programme d'échange de prisonniers a été lancé par les deux camps. Les prisonniers ont été envoyés de Belle Isle jusqu'à la prison de Libby jusqu'à ce que le camp soit presque vide. Au 23 septembre, Belle Isle était fermée. 
Le 17 janvier 1863, la prison a été rouverte puis fermée jusqu'au mois de mai, date à laquelle elle a été de nouveau ouverte. En novembre, la population carcérale atteignait 6 300 prisonniers. En février 1864, les prisonniers de Belle Isle ont été transférés dans une prison en Géorgie. Le 7 février, les prisonniers ont commencé à partir en groupes de 400 hommes. En mars 1864, le dernier groupe de prisonniers quitta Belle Isle. Au mois de juin suivant, 6 000 hommes ont été confinés ici, mais ils ont tous été transférés à la prison de Danville et à la prison de Salisbury à la fin du mois d'octobre. 
Pendant les 18 mois que la prison a fonctionné, plus de 20 000 prisonniers ont été reçus à divers moments. Les estimations sur le total de morts s'élèvent à près de 1'000 hommes. Il y avait peu de tentatives d'évasion connues à la prison. Les prisonniers qui ont réussi à s'échapper étaient présumés s'être noyés dans la rivière. 
 
  
 BENAVIDES, Santos CSA 
L'arrière-arrière-petit-fils du fondateur de Laredo, Benavides, s'est vu offrir une commission en tant que Général de l'Union au début de la guerre, mais l'a refusée pour se battre pour la Confédération après la sécession du Texas. Après avoir réprimé des révoltes contre la Confédération, il fut autorisé à organiser ses propres partisans Rangers . Le plus haut rang des Mexicano-américains dans l'Armée confédérée, le Colonel Benavides et seulement 42 soldats ont défendu avec succès Laredo contre 200 hommes du 1er de Cavalerie du Texas de l'Union. 
  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Sun 14 Jan - 14:05 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 “Bench Leg” 
Surnom du Général (CS) Roger W. Hanson 
  
 BENHAM, Henry Washington USA 
le 17 avril 1813, à Meridien (?) au Connecticut 
Décédé le 1er juin 1884, à New York City au New York 
Profession d'avant-guerre: Diplômé de West Point en 1837 (1er de la classe) ...  en service avec le Génie ... a servi durant la Guerre du Mexique. 
Service de guerre: mai 1861 ingénieur-en-chef au Département d'Ohio ... a servi en Virginie occidentale ... à Ford Corrick ... août 1861 nommé Brigadier-général de Volontaires ... à Secessionville ... relevé de son commandement ... puis a  commandé la Brigade du Génie de l'Armée du Potomac ... chargé de travaux  d'ingénierie. 
Brevets promotionnels de Brigadier-général USA le 13 mars 1865 ... de Major-général USV le 13 mars 1865 ... de Major-général USA le 13 mars 1865. 
Carrière d'après-guerre: Service dans l'Armée US au Corps du Génie ... mise à la retraite en 1882. 
  
 BENJAMIN, Judah Philip CSA 
Riche avocat, Judah P. Benjamin (1811−1884), a servi comme Procureur Général, Ministre de la Guerre et Ministre des Affaires Etrangères, au sein du cabinet de Jefferson Davis, Président de la Confédération. Né à Saint-Thomas, dans les îles Vierges, il a grandi à Charleston, en Caroline du Sud, et a suivi des cours de droit à l'université Yale. Il a exercé le droit à la Nouvelle-Orléans et est devenu planteur, possédant à un moment donné, 140 esclaves. Benjamin est élu au Sénat américain, représentant la Louisiane en 1852. Il y siége jusqu'au début de l'année 1861 quand, à la sécession des États du Sud, Davis le nomme Procureur Général (du 25 février au 17 septembre 1861), faisant de lui le premier Juif membre d'un cabinet dans un gouvernement américain.  Ensuite il succède à Leroy P. Walker, comme Ministre de la Guerre. Le 18 mars 1862, avec l’établissement du Gouvernement permanent de la Confédération, il remplace R. M. T. Hunter comme Ministre des Affaires Etrangères, poste qu’il occupera jusqu’à la fin du conflit. Il s'enfuit en Angleterre où il pratique le droit et a écrit un livre considéré comme un classique dans le domaine juridique, “La vente de biens personnels” (1868). Son visage apparait sur le billet de deux dollars de la Confédération.  
  
 BENNING, Henry Lewis CSA 
le 2 avril 1814, à Columbia Cty en Georgie 
Décédé le 10 juillet 1875, à Columbus en Georgie 
Profession d'avant-guerre: Avocat ... juge ... homme politique 
Service de guerre: août 1861 Colonel du 17ème de Géorgie ... aux Sept Jours ...  
 à la Deuxième Manassas ... a commandé la Brigade Toombs à Sharpsburg et à Fredericksburg ... mars 1863 Brigadier-général ... a commandé la Brigade Benning/de la Division Hood à Gettysburg ... à Chickamauga ... à Knoxville ... a commandé la Brigade Benning/de la Division Field à la Wilderness (blessé) ... à  Petersburg ... à Appomattox. 
Carrière d'après-guerre: Avocat  
Note: connu sous le surnom "Old Rock" 
  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Mon 15 Jan - 14:00 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Benton USS 
C’est une canonnière cuirassée de 1 033 tonneaux, convertie à partir d'un dragueur-catamaran à St. Louis, au Missouri, pour la flottille de canonnières de l'Ouest. Mise en service en février 1862, elle participe activement aux opérations fédérales d'ouverture du Mississippi et de ses affluents. Au printemps 1862, elle est présente aux captures d'Island Number 10, de Fort Pillow et de Memphis. Pendant l'été, l'USS Benton est en action contre le cuirassé confédéré CSS Arkansas près de Vicksburg, au Mississippi, et participe à une expédition le long de la rivière Yazoo. Elle est transférée à la marine en octobre 1862, et continue son service en tant que vaisseau amiral de la flottille du Mississippi en 1863. 
En décembre 1862, l'USS Benton est endommagé par des tirs confédérés lors d'une autre opération sur la rivière Yazoo. Elle est l'un des navires qui est passé devant Vicksburg le 16 avril 1863 et a bombardé Grand Gulf, au Mississippi, plus tard dans le mois. Elle participe à une attaque sur Fort DeRussy, en Arkansas, en mai, puis fournit un soutien de tir pour le siège de Vicksburg. En mars-mai 1864, l'USS Benton participe à l'expédition de la Red River, en Louisiane, et y retourne en juin 1865 lors d'opérations qui suivent la fin officielle de la Guerre Civile. L'USS Benton est désarmé en juillet 1865 et vendu le mois de novembre suivant. 
 
  
BENTON, Samuel CSA 
le 18 octobre 1820, à Williamson City au Tennessee 
Décédé le 28 juillet 1864, à Griffin en Georgie 
Profession d'avant-guerre: Enseignant, avocat, homme politique 
Service de guerre: 1861 Capitaine au 9ème du Mississippi ... Colonel du 37ème (plus tard 34ème) du Mississippi ... à Shiloh ... 1864 a commandé les 24ème et 27ème du Mississippi ... a commandé le 34ème du Mississippi durant la Campagne d'Atlanta ... à Atlanta (blessé) ... meurt des suites de ses blessures ...  promotion au grade de Brigadier-général rétro-datée au 26 juillet 1864. 
  
BENTON, William Plummer USA 
le 25 décembre 1828, à New Market au Maryland 
Décédé le 14 mars 1867, à New Orleans en Louisiane 
Profession d'avant-guerre: à participé à la Guerre du Mexique ... avocat ...  procureur de district ... juge. 
Service de guerre: avril 1861 Capitaine au 8ème d'Indiana ... septembre 1861 Colonel ... a servi en Virginie Occidentale ... peut avoir commandé une Brigade à Pea Ridge ... avril 1862 nommé Brigadier-général de Volontaires ... a commandé la 1ère Brigade/de la 14ème Division/du XIIIème Corps durant la Campagne de Vicksburg ... à la Campagne de Mobile. 
Brevet promotionnel de Major-général USV le 13 mars 1865. 
Carrière d'après-guerre: Avocat. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Mon 15 Jan - 14:04 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Bentonville 
Tandis que l'avancée du Major-général Henry W. Slocum est bloquée à Averasborough par les troupes de William J. Hardee, l'aile droite de l'Armée de William T. Sherman sous le commandement d'Oliver O. Howard marche vers Goldsboro. Le 19 mars 1865, Slocum rencontre les Confédérés retranchés de l'Armée du Général Joseph E. Johnston qui se sont concentrés pour stopper son avancée à Bentonville. En fin d'après-midi, Johnston attaque, écrasant la ligne du XIVème corps. Seules de fortes contre-attaques et des combats désespérés au sud de la Goldsboro Road ont émoussé l'offensive confédérée. Des éléments du XXème corps sont lancés dans l'action à leur arrivée sur le terrain. Cinq attaques confédérées ns réussissent pas à déloger les défenseurs fédéraux et l'obscurité met fin aux combats du premier jour. Pendant la nuit, Johnston a contracté sa ligne dans un "V" pour protéger ses flancs avec Mill Creek sur ses arrières. Le 20 mars, Slocum est fortement renforcé, mais les combats sont sporadiques. Sherman est enclin à laisser Johnston se retirer. Le 21, cependant, Johnston reste en place pendant qu'il enlève ses blessés. Une escarmouche chauffe le long du front tout entier. Dans l'après-midi, Joseph Mower mène sa Division de l'Union le long d'un étroit sentier qui le mène à travers le Mill Creek sur les arrières de Johnston. Les contre-attaques confédérées arrêtent l'avancée de Mower, sauvant la seule ligne de communication et de retraite de l'Armée CS. Mower se retire, finissant les combats pour la journée. Au cours de la nuit, Johnston se retire par le pont à Bentonville. Les forces de l'Union le ont poursuivent aux premières lueurs du jour, repoussant l'arrière-garde de Cavalerie de Joseph Wheeler et sauvant le pont. La poursuite fédérale est arrêtée à Hannah's Creek après une escarmouche sévère. Sherman, après s'être regroupé à Goldsboro, poursuit Johnston vers Raleigh. Le 18 avril, Johnston signe un armistice avec Sherman à la Bennett House et, le 26 avril 1865, rend officiellement son Armée. 
 
  
"Beppo" 
Le cheval du Général US Hugh Judson Kilpatrick. A Aldie pendant la même charge que G. A. Custer (montant Harry) qui s'est frayé un chemin à travers les lignes rebelles, le Général Kilpatrick durant la charge a été désarçonné quand Beppo a été touché sous lui. Beppo a été tué et "Kill Cavalry" (surnom de Kilpatrick) a survécu. 
  
BERDAN, Hiram États-Unis 
Un armurier talentueux qui a inventé une balle de mousquet, un fusil à répétition, et d'autres armes de guerre. Berdan était un tireur expert qui entraînait des "tireurs d'élite" pour l'Armée de l'Union. L'inventeur patriote de New York a recruté 18 Compagnies de "sharpshooters" de 8 États, qui ont été formées en deux Régiments au début de la guerre. Il a été commissionné comme Colonel du 1er US Sharpshooters, et ses "tireurs d'élite" ont été vêtus d'uniformes verts pour se fondre dans le feuillage et les broussailles. Ils ont reçu le fusil à longue portée le plus récent, équipé de viseurs télescopiques. Leur arme la plus couramment utilisée était les Sharps à chargement par culasse de calibre .52, ce qui a conduit à leur description en tant que «sharshooters». Mais ils utilisaient aussi d'autres types d'armes fabriquées méticuleusement, comme le fusil à tir sur cible James, qu'un "tireur d'élite" pouvait utiliser en plaçant ses balles systématiquement en groupes de 12 pouces sur des cibles à une distance de 880 yards. L'entraînement était rigoureux et les tireurs d'élite de Berdan étaient largement utilisés comme tirailleurs et pour des missions spéciales. Berdan a tenu plusieurs commandements dans l'Armée du Potomac, a combattu lors des Batailles des Sept Jours et à la Deuxième Bull Run et a commandé des Brigades à Chancellorsville et à Gettysburg. En dépit de son talent et de son courage, beaucoup de ses pairs considéraient qu'il était inapte au commandement et il démissionna de son poste de Major-général le 2 janvier 1864. Le patriote New Yorkais revint alors à ses inventions, développant de nouvelles armes de guerre . 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Mon 15 Jan - 14:10 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Berm 
Un rebord étroit; en particulier dans les fortifications, un espace de terre, de 3 à 5 pieds de large, laissé entre le rempart et le fossé, destiné à recevoir la terre du rempart et à l'empêcher de remplir le fossé .... (No.10 sur le croquis) 
 
  
BERRY, Hiram Gregory USA 
le 27 août 1824, à Rockland au Maine 
Décédé le 3 mai 1863, à Chancellorsville en Virginie 
Profession d'avant-guerre: Charpentier ... président de banque ... homme politique ... maire ... officier de Milice. 
Service de guerre: juin 1861 Colonel du 4ème Maine ... à la Première Bull Run ... mars 1862 nommé Brigadier-général de Volontaires ... à la Campagne de la Péninsule ... aux Seven Days ... a commandé la 3ème Brigade/de la 1ère Division/du IIIème Corps à Fredericksburg ... novembre 1862 promu Major-général de Volontaires ... a commandé la 2ème Division/du IIIème à Chancellorsville 
  
Bible 
La vie de Sam Houston Jr. (CS) a été sauvée quand une bible dans sa poche de poitrine a été frappée par une balle. Elle s'est arrêtée exactement au soixante-dixième Psaume, qui déclare: "Ô Dieu: Tu es mon aide et ma délivrance". 
  
BIDWELL, Daniel Davidson USA 
le 12 août 1819, à Buffalo au New York 
Décédé le 19 octobre 1864, à Cedar Creek en Virginie 
Profession d'avant-guerre: Officier de police. 
Service de guerre: 1861 simple soldat au 65ème du New York ... octobre 1861 Colonel du 49ème du New York ... à la Campagne de la Péninsule ... à South Mountain ... à Antietam ... à Fredericksburg ... à Chancellorsville ... à Gettysburg ... à la Widerness ... à commandé la 3ème Brigade/de la 2ème Division/du VIème Corps à Spotsylvania ... à Cold Harbor ... à Petersburg ... août 1864 nommé Brigadier-général de Volontaires ... à la Campagne de la Vallée du Shenandoah ... à Cedar Creek (mortellement blessé). 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Mon 15 Jan - 14:13 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Bienville USS  
un navire en bois à roues latérales de 1 558 tonneaux construit à Brooklyn, au New York en 1860, acheté par la marine en août 1861 dans le cadre de la grande expansion qui a eu lieu dans les premiers mois de la Guerre Civile. Il a été commissionné en octobre 1861 et a bientôt participé à l'expédition qui a saisi les futures bases navales à Port Royal et Beaufort, en Sud Caroline. L'USS Bienville a opéré sur la côte confédérée de l'Atlantique pendant plus d'un an, prenant part à la capture de positions le long des côtes de Géorgie et de Floride et mettant fin à la carrière de plusieurs forceurs de blocus, dont le Stettin (le 24 mai 1862) et le Patras (le 27 mai 1862). 
En 1863, l'USS Bienville a été transféré dans le Golfe du Mexique, où il a continué son blocus. En outre, il a aidé à la prise des entrées de la Baie de Mobile en Alabama, le 5 août 1864. Dans une opération typique de la guerre côtière de l'époque, il a envoyé un groupe d'embarcations dans la Baie de Galveston au Texas, dans la nuit du 7 février 1865 et a saisi deux goélettes chargées de coton. L'USS Bienville a été désarmé peu après la fin de la Guerre Civile. Après deux ans en réserve, il a été vendu en octobre 1867. Sous le même nom, comme navire à vapeur commercial, il a continué jusqu'au 15 août 1872, lorsqu'un incendie l'a détruit à Watling Island, aux Bahamas. 
 
  
Big Bethel 
(aussi, Bethel Church, Great Bethel) cet affrontement pendant le blocus de la Baie de Chesapeake est la première bataille terrestre menée en Virginie. Le 10 juin 1861, le Major-général Benjamin F. Butler envoie des colonnes, partant de Hampton et de Newport News, converger vers les avant-postes Rebelles à Little Bethel et à Big Bethel. Abandonnant Little Bethel, les Confédérés sont se replient sur de forts retranchements à Brick Kiln Creek près de Big Bethel Church. L'Union lance une attaque frontale et est repoussée avec de lourdes pertes. Le 5ème de Zouaves du New York tente de tourner le flanc gauche des Rebelles après avoir traversé le ruisseau en aval mais est repoussé et son commandant tué. Les troupes de l'Union, malmenées, retournent à Hampton et à Newport News après avoir subi 87 pertes, dont 79 morts. Les Confédérés ont 1 homme tué et 7 blessés. 
  
Big Black River Bridge 
Récupérant de leur défaite à Champion Hill et progressant vers l'ouest en direction de Vicksburg, les Confédérés atteignent le pont de la Big Black River, dans la nuit du 16 au 17 mai. Le Lieutenant-général John C. Pemberton a envoyé le Brigadier-général John S. Bowen, avec trois Brigades, pour occuper les fortifications sur la rive est de la rivière et empêcher toute poursuite de la part de l'Union. Trois Divisions du XIIIème corps du Major-général John A. McClernand quittent Edwards Station le matin du 17. Elles rencontrent les Confédérés derrière leurs retranchements et se mettent à couvert alors que l'Artillerie ennemie ouvre le feu. Le Brigadier-général (US) Michael K. Lawler forme sa Brigade, qui surgit d'un méandre près de la rivière, passe à travers le front des forces confédérées, et dans les défenses ennemies, tenues par la Brigade d'Est Tennessee de John C. Vaughn. Confus et paniqués, les Rebelles commencent à se retirer à travers la Big Black River sur deux ponts: le pont de chemin de fer et le pont de trois bateaux à vapeur amarrés ensemble sur la rivière. Dès qu'ils ont traversé, les Confédérés mettent le feu au pont et aux bateaux, empêchant la poursuite de l'Union. Les Confédérés en fuite, arrivant à Vicksburg plus tard dans la journée,  sont désorganisés. Les forces de l'Union ont capturé environ 1 800 hommes à la Big Black River, une perte que les Confédérés peuvent difficilement se permettre. Cette bataille a scellé le destin de Vicksburg: la force confédérée a été enfermée  dans la ville. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Mon 15 Jan - 14:27 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Big bug” 
est un terme d'argot pour designer une personne importante, en particulier un général ou puissant politicien. 
  
 “Big Foot” 
(1) Nom d’une mule qui était la monture favorite de l'artiste William Travis, qui a fait de nombreux croquis sur le terrain. 
(2) Surnom du Général (US) Lew Wallace. 
  
“Bill” 
Cheval, tué à Gettysburg, du Brigadier-général (US) Henry Jackson Hunt. 
  
“Billy” 
Monture favorite du Général (US) George Thomas (baptisé ainsi d’après Sherman). 
  
“Billy Fixing” 
Surnom du Général (CS) Cadmus Wilcox 
  
“Billy Yank” 
Nom générique utilisé par les Confédérés pour désigner ou s’adresser à un soldat de l'Union. 
  
BIRGE, Henry Warner USA 
le 25 août 1825 à Hartford au Connecticut 
Décédé le 1er juin 1888, à New York City au New York 
Profession d'avant-guerre: Commerçant. 
Service de guerre: mai 1861 Major au 4ème du Connecticut (rebaptisé plus tard 1er Heavy Artillery) ... février 1862 au recrutement du 13ème du Connecticut - Colonel ... à New Orleans ... a commandé la 3ème Brigade/de la 4ème Division/du XIXème Corps ... à Port Hudson ... septembre 1863 nommé Brigadier-général de Volontaires ... a commandé la 2ème Brigade/de la 2ème  Division/du XIXème Corps durant la Campagne de la Red River ... a commandé la 1ère Brigade/de la Division Groves durant la Campagne des Carolines. 
Brevet promotionnel de Major-général USV le 25 février 1865. 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 17:40 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 
BIRNEY, David Bell USA 
le 29 mai 1825, à Huntsville en Aabama 
Décédé le 18 octobre 1864, à Philadelphie en Pennsylvanie 
Profession d'avant-guerre: Avocat. 
Service de guerre: avril 1861 Lieutenant-colonel du 23ème de Pennsylvanie ... août 1861 Colonel ... février 1862 nommé Brigadier-général de Volontaires ... a commandé une Brigade de la 3ème Division/du IIIème corps ... à la Campagne de la Péninsule ... à Seven Pines ... à Chantilly ... a commandé la 1ère Division/ du IIIème Corps à Fredericksburg ... à Chancellorsville ... mai 1863 promu Major-général de Volontaires ... à Gettysburg ... a commandé la 3ème Division/ du IIème Corps à la Wilderness ... à Spotsylvania ... à Cold Harbour ... à Petersburg ... a commandé le Xème Corps ... décédé à cause du paludisme. 
  
 
BIRNEY, William USA 
le 28 mai 1819, dans le Comté de Madison en Aabama 
Décédé le 14 août 1907, à Forest Glen à Maryland 
Profession d'avant-guerre: Avocat, écrivain, propriétaire d'un journal. 
Service de guerre: mai 1861 Capitaine ... à la Première Bull Run ... septembre 1861 Major au 4ème du New Jersey ... à la Campagne de la Péninsule ... aux Sept Jours ... à la Deuxième Bull Run ... à Antietam ... à Fredericksburg ... janvier 1863 Colonel ... à Chancellorsville ... mai 1863 nommé Brigadier-général de Volontaires et Colonel du 22ème d'Infanterie de Couleur US ... a servi au recrutement de Régiments de troupes noires ... à servi en Floride ... a commandé le 3ème Corps/du Xème Corps ... à Chaffin's Farm ... a commandé la 2ème Division/du XXVème Corps ... à Appomattox. 
Brevet promotionnel de Major-général USV le 13 mars 1865. 
Carrière d'après-guerre: Avocat ... procureur US pour le District de Columbia ...  écrivain. 
  
“bite dog, bite bear” 
une expression pour exprimer aucun intérêt pour le résultat de quelque chose. Dans son fameux journal d'Andersonville, le prisonnier de l'Union John L. Ransom a noté qu'il avait entendu des rumeurs d'une victoire de l'Union, mais a ajouté: "C'est "morsure de chien, morsure d'ours " pour la plupart d'entre nous prisonniers; nous nous fichons de ce qui se passe, ce que nous voulons c'est sortir de cette prison". 
  
Bivouac 
Campement temporaire dans lequel les soldats n'ont pas d'autre abri que ce qui peut être assemblé rapidement, comme des branches; ou dormir à l'air libre. 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 17:44 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Black Bess” 
Cheval de selle, monté par le Général (CS) J. H. Morgan 
  
“Black Burns” 
McClellan a également eu une monture nommée "Burns", un cheval noir fougueux, baptisé d'après un ami de l'Armée qui le lui a donné. Son inconvénient était que, à l'heure du souper, il se précipitait pour son avoine, même si cela nécessitait la présence de McClellan sur le champ de bataille au moment critique, comme lors de la Bataille d'Antietam. Courir à l'heure du dîner devint tellement une obsession pour «Burns» que McClellan faisait toujours attention de ne pas le monter à cette heure de la journée.En avril 1862 (alors au sommet de sa popularité), lors d'une balade de Fort Monroe à Big Bethel, étant le premier jour de marche de l'Armée du Potomac vers Yorktown, en Virginie, McClellan montait "Black Burns". 
  
Black Codes 
Les précurseurs des lois «Jim Crow» ont été promulgués par les Démocrates du Sud au début de la Reconstruction pour limiter les droits des esclaves libérés. Bien que les codes noirs varient d'un État à l'autre, ils restreignent généralement le droit des Afro-Américains à acheter, à posséder ou à vendre des biens, à se marier ou à conclure d'autres contrats juridiquement contraignants, à sièger dans les tribunaux, à détenir des armes ou à voter. ou être élu, à voyager sans laisser-passer et sans preuve de résidence, et à se réunir librement; les restrictions à l'emploi ont visé les professions ouvertes aux Noirs, des règlements ont été établis en matière d'apprentissage et il était exigé la preuve d'un emploi stable. Les codes noirs ont été abolis par les Républicains Radicaux, et de 1866 à 1877, les Noirs dans le Sud ont eu droit au vote et à d'autres droits légaux. Le retour des pouvoirs aux Sudistes a ouvert la voie à la ségrégation et à la discrimination systématique, conditions qui n'ont pas diminué jusqu'à ce que le cas "Brown versus Board of Education" soit examiné par la Cour Suprême des États-Unis en 1954. 
  
Black Confederates 
Le nombre de Noirs qui ont combattu ou servi à d'autres niveaux avec les forces armées de la Confédération est controversé et va d'estimations de 13 000 personnes qui auraient pu participer à des combats jusqu'à 95 000 ou plus dans toutes capacités. Les esclaves et les noirs libres, souvent de race mixte, prirent les armes pour le Sud. Le Général de Cavalerie Nathan Bedford Forrest, qui était autrefois un marchand d'esclaves, avait à la fois des esclaves et des noirs libres servant sous son commandement. "Stonewall" Jackson est également connu pour avoir eu 3 000 Noirs dans différents Corps à Antietam. Alors que pour la Confédération, il devenait de plus en plus difficile de trouver des combattants, la pression pour permettre aux Noirs de servir augmentait. Le Major-général Patrick Cleburne aurait torpillé ses chances d'avancement en présentant un plan d'utilisation des troupes noires lors d'une réunion de la plupart des Généraux de l'Armée confédérée du Tennessee dans la nuit du 2 janvier 1864. La proposition a été fermement rejeté. C'est au début de 1865, alors que la guerre s'achève, que le Président Jefferson Davis n'accorde finalement la permission d'organiser officiellement des troupes noires pour se battre pour la Confédération. Bien avant cette époque, les Noirs de Mobile, de la Nouvelle-Orléans et d'autres grandes villes du sud se sont regroupés en unités de milice locales et étatiques en soutien de la «cause perdue» (Lost Cause). Cela inclue les Louisiana Native Guards à la Nouvelle-Orléans, qui a également été décrit en français comme «Corps d'Afrique», et le Creole Fire Department de mixité raciale à Mobile, en Alabama. De nombreuses personnes et des unités noires entières auraient dait défection pour rejoindre l'Armée de l'Union. 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 17:48 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Black enlistment 
Hésitant à bouleverser les plans des États frontaliers proesclavagistes, tels que le Kentucky et le Missouri, le Président Lincoln attendit jusqu'à la fin de 1862 pour autoriser le recrutement à grande échelle de soldats noirs. Après que les troupes noires aient été formées en tant que régiments, individuellement par les Etats, le gouvernement fédéral a commencé à organiser et rassembler les Troupes de Couleur US (USCT=United States Colored Troops) directement dans l'Armée de l'Union. À l'été de 1863, 14 régiments noirs servaient dans l'Armée de l'Union et 24 autres étaient en cours de formation. À l'exception de quelques officiers subalternes, leurs commandants étaient blancs. Bien qu'ils soient généralement critiqués par leurs homologues blancs et que les Confédérés refusent de les reconnaître comme des soldats légitimes, 176 895 Noirs finissent par prendre les armes pour le Nord. Plus d'un tiers des personnes en uniforme, soit 68 100, sont décédées, la plupart d'entre elles étant atteintes d'une maladie. Les troupes noires se sont battues dans 33 batailles majeures et s'en sont sorties courageusement. Avant que le décret de Lincoln n'autorise leur enrôlement, de nombreux Noirs accompagnaient l'Armée de l'Union, mais ne travaillaient que comme serviteurs du personnel ou fossoyeurs et dans d'autres tâches subalternes. 
 
  
“Black Flag” 
(Drapeau noir) hisser le drapeau noir signifie ne pas faire de quartier 
  
“Black Hat Brigade” 
Premier surnom de l’Iron Brigade de John Gibbon 
  
“Black Hawk” 
Cheval favori du Général (CS) William B. Bate  
  
“Black Jack” 
Surnom du Général (US) John A. Logan 
  
“Black Republicans” 
le terme «Républicain noir» renvoit aux membres du Parti Républicain qui étaient sympathiques au mouvement abolitionniste. 
  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 17:52 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Black Republican Reconstruction” 
expression utilisée pour décrire les années de reconstruction après la Guerre Civile, où d'anciens esclaves noirs, avec l'aide de "Carpetbaggers" et de "Scalawags" du Sud, ont été élus à des postes politiques dans toute l'ancienne Confédération. Le terme «Républicain Noir» lui-même était une expression de mépris utilisé par les Sudistes blancs pour décrire les Républicains Radicaux blancs qui ont aidé les affranchis dans leur quête de fonctions publiques à la fin des années 1860 et au début des années 1870. Pendant cette période, près de trente Noirs du Sud ont été élus au Congrès des États-Unis, tandis que deux assemblées législatives étatiques du Sud (Louisiane et Caroline du Sud) étaient dominées par des majorités noires pendant une courte période. À quelques rares exceptions près, cependant, ces fonctionnaires noirs ont été utilisés comme des pions par les vrais «dirigeants» des gouvernements «noirs républicains», les «carpetbaggers» et les «scalawags». Les affranchis du Sud ont été utilisés sans scrupules par les politiciens républicains pour construire une machine politique viable dans le Sud, sans jamais partager le butin des emplois en proportion de leur force numérique. 
  
 
BLAIR, Francis Preston Jr. USA 
le 19 février 1821 à Lexington au Kentucky 
Décédé le 9 juillet 1875, à St Louis au Missouri 
Profession d'avant-guerre: Avocat ... procureur général territorial ... membre du Congrès US. 
Service de guerre: avril 1861 Colonel du 1er du Missouri ... a aidé Lyon à sauver l'arsenal de St Louis pour l'Union ... au recrutement de 7 Régiments ... août 1862 nommé Brigadier-général de Volontaires ... promu en novembre 1862 Major-général de Volontaires ... a commandé une Division lors de l'expédition de Yazoo ... à Chickasaw Bluffs ... a commandé la 2ème Division/du XVème Corps lors de la Campagne de Vicksburg ... a commandé le XVème Corps à Chattanooga ... a commandé le XVIIème Corps lors de la Campagne d'Atlanta ... à la Marche à la Mer ... à la Campagne des Carolines. 
Carrière d'après-guerre: Planteur ... homme politique ... sénateur US 
  
Blakely Gun 
Un officier de l'Armée britannique, le Capitaine Theophilus Alexander Blakely, a été le pionnier d'un système de baguage pour son canon rayé. A chaque expérience de sa conception, un canon différent a été développé avec le résultat final d'au moins cinq, et peut-être jusqu'à dix, de types distincts de canons Blakely ont été fabriqués.  
Les canons Blakely de calibre 3,5-pouces, de 12-livres ont été développés en neuf variétés, avec une dixième variante: une pièce de montagne de 10-livres. La plupart de ces armes étaient en fer. Les canons Blakely ont également été fabriqués en 3,75-pouces, en 4,5-pouces et 6,3-pouces, et en 100-livres, 120-livres, 150-livres, 200-livres, 250-livres, 375-livres et 650-livres. La plupart étaient en fer, à l'exception du canon de 375-livres, fabriqué en semi-acier. 
Un fameux canon Blakely était "The Widow Blakely" qui fut utilisé par les Confédérés sur les défenses de Vicksburg, au Mississippi, en 1863. 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 17:56 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 
BLANCHARD, Albert Gallatin, CSA 
le 10 septembre 1810, à Charlestown au Mryland 
Décédé le 21 juillet 1891, à New Orleans en Louisiane 
Profession d'avant-guerre: Diplômé de West Point en 1829 ... a servi sur la Frontière et comme recruteur ... démissionne en 1840 ... homme d'affaires ...  
 enseignant ... a participé à la Guerre du Mexique ... démissioone en 1847 ... ingénieur. 
Service de guerre: 1861 Colonel du 1er de Louisiane ... septembre 1861 Brigadier-général ... a commandé la Brigade Blanchard/de la Division Huger à Portsmouth ... à Seven Pines ... au service de Conscription et comme formateur. 
Carrière après-guerre: Arpenteur-géomètre ... ingénieur. 
  
“Blazer’s Scouts” 
Surnommés d'après leur commandant, le Capitaine Richard Blazer, ces raiders de l'Union ont été rassemblés par le Major-général George Crook pour fourrager, voler des chevaux ennemis, arracher les voies ferroviaires ennemies, perturber les communications et braconner et harceler généralement les cavaliers confédérés en Virginie-Occidentale et dans la Vallée du Shenandoah. Blazer était semblable aux autres hommes de son commandement, une collection de fermiers du sud de l'Ohio et de l'ouest de la Virginie, de mineurs et d'autres ouvriers qui ont répondu à l'appel de Crook pour des "hommes des bois  expérimentés et bons tireurs". Les Yankees, audacieusement braves et courageux, ont donné aux Rebelles du fil à retordre tout en jouant leur propre jeu de guérilla, jusqu'au 18 novembre 1864, quand les Scouts de Blazer ont mordu un morceau trop gros pour eux. Ses éclaireurs réduits à 82 hommes par la maladie et le combat, Blazer attaque une unité beaucoup plus grande dirigée par le raideur confédéré John Singleton Mosby près de Kabletown, en Virginie occidentale. Au moins 20 des éclaireurs ont été tués, et Blazer et les autres ont été capturés. 
  
“Bleeding Kansas” 
Pendant les années de 1853 à 1861, un événement très crucial qui a mené à la Guerre Civile, s'est produit. Cet événement s'appelait "Bleeding Kansas". Le "Kansas sanglant" est survenu avec le débat pro-esclavagiste et anti-esclavagiste pour décider si le Territoire du Kansas devrait être libre ou à esclaves. La Loi Kansas-Nebraska de 1854 a permis au Territoire du Kansas de décider s'il s'agissait d'un territoire libre ou d'un territoire à esclaves, pratique connue sous le nom de souveraineté populaire. De toute évidence, cette décision ne serait pas résolue pacifiquement. De nombreuses petites et grandes batailles ont eu lieu entre les partisans de l'esclavage et leurs adversaires. Certains colons ont même dit que les batailles pendant le "Bleeding Kansas" étaient les premiers coups de la Guerre Civile. Les affrontements les plus violents se sont produits lorsque des «brigands de la frontière» (border ruffians) ont penetré sur le Territoire du Kansas pour tenter de faire basculer les votes, de sorte que le Kansas serait pro-esclavagiste. Bientôt, beaucoup de personnes qui ne faisaient pas partie du Territoire du Kansas ont commencé à traverser les frontières pour venir voter. Les "Border Ruffians" ont débuté par beaucoup d'actes de violence, comme le "Raid sur Lawrence". En mai 1856, les Ruffians ont traversé la frontière et pillé et brûlé plusieurs bâtiments, cet acte a ouvert la porte à des actes plus violents encore. Quelques jours plus tard, les partisans anti-esclavagistes ont provoqué le massacre de Pottawatomie Creek. John Brown a attaqué une petite colonie pro-esclavagiste, tuant cinq hommes. Le "Bleeding Kansas" était un combat pour savoir si le Kansas devrait être un État libre ou esclavagiste, une décision qui a éclaté dans une Guerre Civile sanglante, qui consistait en lynchage, pillage et incendie. Cette controverse et cette violence étaient si vastes et si incontrôlables qu'il était impossible pour les autorités fédérales de les contenir. Cinquante-cinq hommes ont été brutalement tués, défendant leurs croyances, mais à la fin, les partisans anti-esclavage l'ont emporté et le Kansas a été accepté comme un État libre. En 1859 une nouvelle constitution a été rédigée, qui a été approuvée par une marge de vote électorale de 2 contre 1, le Kansas était un Etat libre. Il est entré dans l'Union en 1861. 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 18:00 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

 
BLENKER, Louis (Ludwig) USA 
le 12 mai 1812, à Worms, en Allemagne 
Décédé le 31 octobre 1863, dans le Comté de Rockland au New York 
Profession d'avant-guerre: Joaillier ... soldat ... révolutionnaire ... a émigré aux États-Unis en 1849 ... fermier ... homme d'affaires. 
Service de guerre: avril 1861 a recruté le 8ème de New York - Colonel ... a commandé une Brigade à la Première Bull Run ... août 1861 nommé Brigadier-général de Volontaires ... a commandé une Division qui était assignée à Fremont en Virginie occidentale ... à Cross Keys ... relevé de son commandement ... déchargé du service en mars 1863. 
  
blenkerize (to…) 
Voler. Un terme utilisé après que les troupes du Général (US) Louis Blenker aient attaqué des fermes civiles privées en Virginie et volé des provisions en 1862. 
  
Block-house 
Dans les blockhaus les plus récents de la Guerre Civile, érigés dans notre service pour la protection des ponts, des gares, etc., les côtés et le toit ... sont construits avec une double épaisseur de rondins de dix-huit pouces de diamètre, taillés sur une face de huit pouces où ils sont en contact. Les rondins intérieures sont placés verticalement, horizontalement pour ceux vers l'extérieur. Un espace suffisant est laissé pour tirer à partir des ouvertures aménagées dans le mur extérieur. Les rondins horizontaux au-dessus des meurtrières sont maintenus par de courts montants, mortaisés en haut et en bas. Le plafond est recouvert de terre, de trois pieds d'épaisseur à la crête et s'inclinant vers l'avant-toit à environ six ou neuf pouces. La terre est protégée des intempéries par une toiture de planches. Des ventilateurs en fer blanc ou autre métal sont installés à travers la toiture et le plafond, et un conduit de brique peut recevoir le tuyau du poêle utilisé par temps froid. 
 

 
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 18:04 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Blockade 
Le 19 avril 1861, le Président Abraham Lincoln annonçait le blocus fédéral de la Confédération. C'était une caractéristique majeure du plan mis en place par le Général Winfield Scott, le Général-en-chef des forces de l'Union au début de la Guerre Civile.  
Le blocus de l'Union devait couvrir plus de 3 500 miles de littoral le long des côtes de l'Atlantique et du Golfe du Mexique. Parmi les nombreuses villes portuaires touchées par le blocus figuraient Wilmington, en Nord Caroline; Charleston, en Sud Caroline; Mobile, en Alabama; et New Orleans, en Louisiane. Pour atteindre cet objectif, cependant, la marine des États-Unis a dû augmenter considérablement en taille et en force. À la fin de 1861, la Marine comptait moins de 9 000 hommes pour arriver à plus de 24 000 hommes avant la fin de 1861. Le blocus était assuré par des escadres installées en divers points le long de la côte confédérée. Ce sont des groupes chargés de surveiller des zones spécifiques. 
Au cours du blocus de l'Union, la marine américaine a connu plusieurs victoires et accomplissements notables. L'un des plus grands, et peut-être notable, a eu lieu en avril 1862 lorsque deux victoires majeures ont eu lieu. Tout d'abord, au début d'avril, Savannah, en Géorgie, est tombée aux mains des forces de l'Union lorsque Fort Pulaski s'est rendu. Quelques semaines plus tard, l'officier naval David Farragut a conduit sa flotte à New Orleans, capturant la ville qui servait de l'un des ports les plus importants de toute la Confédération. 
Une autre grande victoire de la marine américaine remonte au mois d'août 1864, lorsque le contre-amiral David Farragut s'empare de Mobile, le dernier port confédéré du Golfe du Mexique. Ces victoires ont fait de David Farragut l'un des leaders navals les plus importants de l'Union pendant la Guerre Civile. 
 
  
Blockade Runner 
Dans les premières années de la guerre, le blocus semblait avoir peu d'effet, car les forceurs de blocus, seul lien du Sud avec un monde extérieur coupé par la cessation du commerce maritime, semblaient pouvoir pénétrer à volonté. Les petits navires qui passaient à travers le blocus de l'Union étaient des vapeurs rapides avec des tirants d'eau peu profonds, des vaisseaux aérodynamiques souvent conçus avec des caractéristiques innovantes telles que des cheminées et des mâts démontables qui leur permettraient de réduire la résistance au vent et de gagner en vitesse. Le "Bermuda", le premier de ces navires à forcer le blocus, arrivait à Savannah en provenance de Liverpool, en Angleterre, le 18 septembre 1861. Sa première cargaison consistait en quatre grosses pièces d'Artillerie. En octobre, le "Bermuda" partait pour l'Angleterre, où il vendait une cargaison de coton précieux pour un profit élevé. En plus de la cargaison apportée par les forceurs de blocus, ils ont aussi beaucoup contribué au moral général des populations du Sud. Mary Chestnut, célèbre chroniqueuse de la vie confédérée sur le front intérieur, a offert cette observation succincte et quelque peu poétique: «Un bateau à vapeur a forcé le blocus à Savannah, nous relevons nos têtes fanées comme des fleurs après une averse». 
CSS Advance
 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 18:08 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Blood Tubs” 
Les gangs de voyous qui parcouraient les rues pour comploter l'enlèvement ou l'assassinat du Président élu Abraham Lincoln lors de sa visite à Baltimore étaient surnommés "Blood Tubs" (bains de sang) à cause du serments de sang qu'ils avaient prêtés. 
  
“Bloodiest Day” 
La Bataille d'un jour d'Antietam, a donné les plus sanglantes des 14 heures de la Guerre Civile. Au total, plus de 26 000 pertes ont été subies par les deux camps. 
  
“Bloody Angle” 
(Angle sanglant) Repères géographiques durant les Batailles de Gettysburg (troisième jour) et de Spotsylvania. 
  
“Bloody Lane” 
(Chemin Sanglant) Repère géographique Durant la Bataille d’Antietam. 
  
“Blue and Gray” 
(les Bleus et les Gris) Surnoms respectifs pour les Armées Fédérales et Confédérées, dérivés de la couleur des uniformes. 
  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
daddutt roger
MAJOR GENERAL
MAJOR GENERAL

Offline

Joined: 30 Dec 2012
Posts: 3,150
Localisation: beaumont
intérêt(s) pour la CW: histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 18:17 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

“Bluebacks” 
(Dos bleu) Surnom donné aux Dollars Confédérés, car le dos du billet est imprimé à l’encre bleue. 
  
“Bluebellies” 
(Ventres bleus) Surnom donné aux Fédéraux, par les soldats confédérés. 
  
“Bluecoats” 
(Habits bleus) Surnom donné aux Fédéraux, par les soldats confédérés. 
  
“Blue Mass” 
(Masse bleue) Un composé de mercure et de craie couramment utilisé comme médicament pendant la Guerre Civile. C'était une drogue qui guérissait tout, du mal de dent à la constipation. 
  
“Blue Tail Fly” 
C’était une chanson populaire de "minstrel" écrite par Daniel Decatur Emmet. "Blue Tail Fly" était l'une des chansons préférées du Président Abraham Lincoln, et il a souvent demandé à son jeune ami avocat, joueur de banjo, Ward Hill Lamon, de la chanter. "Blue Tail Fly" était parfois appelé "Jim Crack Corn". 
 

 
  

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"I would rather be assassinated than see a single star removed from the American flag." Abraham Lincoln
Back to top
Jeff ZAM
1st PRIVATE
1st PRIVATE

Offline

Joined: 08 Sep 2017
Posts: 30
Localisation: Bretagne
intérêt(s) pour la CW: Reconstitution-Histoire

PostPosted: Tue 16 Jan - 19:43 (2018)    Post subject: La Civil War de A à Z Reply with quote

Merci Daddutt, je me régale à  te lire chaque  soir ! 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les abdos c'est comme les armes,
si on s'en sert pas on les laisse dans la graisse !
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> HISTOIRE -> PETITES HISTOIRES DE L' HISTOIRE -> Anecdotes et faits historiques All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 of 6

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group