Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index

Club Confédéré et Fédéral de France
Le forum du CCFF sur la guerre de sécession ( Civil war ) : Histoire, reconstitution, films, BD, jeux, figurines ...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Mary Custis Lee, la peintre

 
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> LA GUERRE DE SECESSION ET LES MEDIAS -> LA CIVIL WAR A TRAVERS LES ARTS -> La Peinture
Previous topic :: Next topic  
Author Message
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Mon 30 Aug - 15:01 (2010)    Post subject: Mary Custis Lee, la peintre Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
L'épouse du général Lee n'était pas juste une observatrice de la scène politique et une femme de lettres.  Elle était aussi une peintre de grand talent, tout comme son père G.W. Parke Custis. Ce qui est dommage, c'est que peu de peintures de cette dernière sont exposées publiquement. Ses oeuvres ont dûes être données à des proches et des amis.             

En mars 2007, une de ses peintures a été vendues.  Comme il s'agissait d'une peinture d'une esclave, la toile fit beaucoup jaser. Des observateurs ont commencé à donner des significations à cette toile qui étaient injustifiées...            
 


Selon la description historique fournie par l’Alexander Gallery, madame Lee aurait donné cette toile à Jeb Stuart à l’époque où il était cadet à West Point (1854). Il semblerait que c’est elle qui aurait inscrit «Topsy» sur le tablier de l’enfant. Ce nom faisait directement référence à la jeune esclave dans «La case de l’oncle Tom». L’élément qui a semé la controverse est que Stuart aurait collé la peinture derrière le dessin d’un soldat de cavalerie à cheval tranchant un melon avec son sabre. Il était mentionné dans la documentation que  : «Si Stuart était inconscient de la signification, cela ne diminue pas la symbolique d’associer une esclave innocente avec un soldat bien entraîné quelques années avant le début de la guerre».

En somme, cette histoire montre qu’il est toujours délicat de tirer des conclusions hâtives et tirées hors de leur contexte. Il n’est pas étonnant que la nouvelle n’ait pas passé inaperçu avec cet extrait. Le journaliste aurait peut-être dû faire une recherche historique minimale avant de publier de telles informations mais il en ressort que les gens de la galerie ont le gros de la faute dans cette histoire…


Source :
«Portrait of Slave Child Sold» in

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/03/26/AR200703260…
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------




Last edited by mcshan on Mon 30 Aug - 15:42 (2010); edited 3 times in total
Back to top
mcshan
Dernier rempart des frontières du Nord
Dernier rempart des frontières du Nord

Offline

Joined: 02 Feb 2010
Posts: 2,849
Localisation: Québec
intérêt(s) pour la CW: Politique et histoire

PostPosted: Mon 30 Aug - 15:32 (2010)    Post subject: Mary Custis Lee, la peintre Reply with quote

Pour les amateurs de détails, j'avais fait quelques recherches au sujet de l'opinion de Stuart relativement à l'esclavage. Voici les informations que j'avais trouvées dans un compte-rendu de l'ouvrage de  : Yates, Bernice-Marie. Jeb Stuart Speaks: An Interview with Lee’s Cavalryman. Shippensburg, Penn, White Mane Publishing, 1997, 84 p.

"(...) Si cette entrevue se déroulait aujourd'hui, il aurait été intéressant de lire la "réaction" que Stuart aurait eu si les implications morales de l'esclavage lui avaient été présentées avec plus de conviction. Questionné sur le sujet, Stuart semblait démontrer un détachement intellectuel.

Quand notre interviewer le force à donner une réponse au sujet de son opinion sur l'institution, Suart nous renvoie à la religion pour la justifier. Il était peu interpelé par ce sujet. (...)"


«(...) As this interview takes place in the present, it would have been  interesting to read what "reaction" Stuart might have had if presented with  the moral implications of slavery more forcefully.Yet, when questioned, Stuart appears to have a general intellectual detachment from the subject.

When our interviewer pushes him for an answer as to howhefeels about the institution, Stuart’s response is to justify slavery on religious grounds. He has little passion for the matter. (...)»
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Club Confédéré et Fédéral de France Forum Index -> LA GUERRE DE SECESSION ET LES MEDIAS -> LA CIVIL WAR A TRAVERS LES ARTS -> La Peinture All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  
Upload images

Index | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group